Publicité

SWTOR – La Guerre Civile des Jedi

Retour au sommaire Histoire Galactique

 

À la fin des Guerres Mandaloriennes, le général Jedi Revan a découvert l'implication de l'Empereur Vitiate dans les actions de Mandalore l'Ultime. Avec son bras droit Malak, ils ont remonté la piste jusqu'à Nathema puis Dromund Kaas. Ayant découvert la vérité sur leur ennemi, ils ont essayé de l'éliminer avant qu'il ne soit prêt. Mais ils furent trahis par leurs alliés rencontrés sur place, capturés et torturés jusqu'à être convertis au côté Obscur. Le plan de l'Empereur auprès des mandaloriens était de les utiliser comme éclaireurs pour tester les défenses républicaines. Mais il n'assurait aucun suivi et n'avait aucune connaissance des résultats. Il renvoya Dark Revan et Dark Malak reprendre la même mission, mais sans améliorer la surveillance. Les deux s'effacèrent partiellement la mémoire pour se débarrasser de leur conditionnement. Et c'est pour eux-mêmes qu'ils tentèrent de s'emparer de la Galaxie dans la Guerre Civile des Jedi.

revan4
En -305 avant le traité de Coruscant, deux ans après la Bataille de Malachor V, Dark Revan et Dark Malak refirent surface pour la majorité de la population de la République. L'armée qu'ils avaient réunie était majoritairement composée de vétérans des Guerres Mandaloriennes qui avaient choisi de retourner leur allégeance en faveur de leur charismatique chef. Et pas seulement des hommes de troupes. Plusieurs chefs réputés comme l'amiral Saul Karath, le général Derred ou encore Mon Halan désertèrent pour les aider à se réorganiser en une puissance militaire efficace. Côté matériel, Revan et Malak avaient découvert la Forge Stellaire, une ancienne usine rakata entièrement automatisée qui pouvait fournir vaisseaux, armes et armures. Mais le chef du nouvel Empire, Dark Revan ne souhaitait pas trop attirer l'attention dessus. Cette année-là, la première attaque de la Guerre Civile des Jedi fut contre les Chantiers Navals de Foerost, dans le Noyau Profond. Puis un accord fut trouvé avec la Corporation Czerka pour divers matériel, en échange de positions économiques stratégiques clés dans des mondes de leur sphère d'influence. Ces écrans de fumée mis en place pour dissimuler la Forge Stellaire, Dark Revan se replia dans la Bordure Extérieure pour structurer un véritable territoire indépendant. Les Guerres Mandaloriennes avaient aggravé la fracture entre les mondes du Noyau et ceux de la Bordure. Vu comme un héros par ces derniers, le Sith convainquit beaucoup d'entre eux de déclarer leur indépendance vis-à-vis de la République et de s'aligner sous sa bannière.

jedicivilwar01
L'Empire de Dark Revan était officiellement basé sur les mondes de l'ancien Empire Sith, avec Korriban et Ziost comme plus importantes planètes. L'Empire de Vitiate occupait une partie de ce même secteur, mais dans des systèmes non explorés par les cartographes de la République et les hommes de Revan et Malak. Ziost, ancienne capitale politique des Sith, retrouva ce titre. Toutefois, la direction de ce régime politique étant assumée par un homme seul, la véritable capitale était en réalité son vaisseau amiral. Korriban avait un rôle plus symbolique. Ce n'était pas la seule académie formant une nouvelle génération de Sith de l'Empire, mais elle se situait sur l'ancienne nécropole des Seigneurs Noirs de l'ancien Empire, avec vocation à déterrer ce savoir oublié pour la plus grande gloire de tous les Sith. D'où un prestige beaucoup plus grand. Cette académie était dirigée par Jorak Uln, un ancien disciple d'Exar Kun. Dark Revan structurait donc son Empire avec l'intention de le faire perdurer. Il lui importait de conserver les structures en place pour construire quelque chose de fort, qui résisterait face à l'apparition de nouveaux ennemis. Tout le contraire de son apprenti Dark Malak, qui détruisait sans hésiter. En -305 avant TC, juste pour tester l'amiral Saul Karath, il lui ordonna de bombarder le monde de Telos. Un des premiers actes de la guerre, et considéré comme l'un des plus terribles. Le maître a laissé sa marque dans l'histoire comme un grand stratège et leader, son successeur désigné l'a fait comme vulgaire destructeur.

jedicivilwar03
Côté République, la situation militaire était très compliquée. La grande majorité des héros et des leaders qui avaient permis de gagner les Guerres Mandaloriennes étaient partis dans le camp de Dark Revan. Les désertions se faisaient par croiseurs entiers, voire par flotte. La bataille d'Iridonia en est un bel exemple. Un ancien Jedi zabrak devenu Sith avait été envoyé sur sa planète natale pour manipuler des survivants mandaloriens afin de créer un certain sentiment d'insécurité. Repéré avec ses commandos par d'autres Jedi, le zabrak fut rejoint par plusieurs croiseurs en renfort. L'issue des combats et l'identité du vainqueur ont été perdus, mais ce n'est pas le plus important. Dès le début des affrontements, une partie de la flotte républicaine déserta et est passa dans le camp impérial. C'est toute une infrastructure qu'il fallut reconstruire. Côté Jedi, la rupture était toute aussi profonde. C'était presque les promotions entières de plusieurs années qui étaient devenus des Sith. Sans parler de la crise de confiance liée au refus d'intervention du Conseil Jedi dans les Guerres Mandaloriennes. Même dans cette configuration, ses membres restèrent très prudents dans leurs interventions. Au final, la personne sur qui ils misèrent leurs espoirs fut une padawan, une apprentie en fin de formation. Facilement remplaçable si jamais elle trébuchait. L'importance prise par Bastila Shan représente bien la prise de pouvoir d'une nouvelle génération montée très tôt pour remplacer les désertions en masse. Les lieutenants devenaient commandants, les capitaines devenaient colonels et le Haut-Commandement se garnit de stratèges qui n'avaient jamais fait leurs preuves sur le terrain. Un ensemble qui ne pouvait tenir qu'en se serrant les coudes.

jedicivilwar04
Bastila Shan a été choisie comme représentante par les chefs Jedi car elle maîtrisait la méditation de combat, une technique de Force où en se concentrant elle pouvait améliorer les réflexes et autres capacités de ceux qu'elle arrivait à rejoindre avec son esprit. Les soldats débutants devenaient avec elle aussi dangereux que des vétérans surentrainés. Entre cet apport, ce renfort qu'elle apportait, et la stratégie de Dark Revan qui consistait à avancer lentement mais en s'enracinant profondément, les troupes de la République réussirent à se stabiliser et à maintenir des fronts... et même à exploiter quelques erreurs pour remporter des victoires. Par exemple Rodia. Cette planète se souhaitait neutre dans le conflit, comme elle l'avait été durant les Guerres Mandaloriennes. Mais ses ressources potentielles étaient trop importantes et les Sith voulurent empêcher que leur ennemi puisse y puiser. Ils furent défaits, et la République réussit à se servir de cette impulsion pour remporter toute une série de victoires, dont Mon Gazza et Lannik. Alors que la stratégie des deux camps reposaient sur leurs deux figures de proie, la République s'empara sur Sernpidal de codes permettant d'aborder le vaisseau-amiral de Dark Revan. Dark Malak contribua aussi à l'élimination de son ancien maître. Lors de la bataille où l'équipe républicaine s'infiltra à bord, il ordonna à son croiseur de bombarder la passerelle du vaisseau de son chef. Ainsi il prenait la tête de sa faction. Mais c'est Bastila Shan, chef du commando Jedi, qui fut créditée comme ayant tué Dark Revan.

jedicivilwar05
Pendant deux ans de guerre, Dark Revan avait patiemment construit une machine de guerre redoutable et à sa mesure. Ne disposant pas des mêmes capacités, Dark Malak mit moitié moins de temps pour la faire s'effondrer. Il prit un nouvel apprenti, Dark Bandon, mais celle qu'il souhaitait pour ce poste était Bastila Shan. Encore fallait-il la capturer et la convertir. Echouant à Taris, il s'impatienta et ordonna un bombardement de la planète sans même rappeler ses troupes à la surface. Il découvrit aussi que Dark Revan n'était pas mort. Les Jedi l'avaient capturé, soigné mais avaient aussi effacé sa mémoire pour mieux le convertir à leur cause. Il revenait dans la partie en pièce mystère, aux capacités incertaines mais au potentiel supérieur à n'importe quel autre sur l'échiquier. Pour le couper de ses supérieurs, il ravagea l'enclave Jedi de Dantooine. Et dans sa mission pour l'arrêter, Dark Bandon fut tué par Revan. Quand Bastila Shan se laissa capturer pour permettre à ses camarades de s'échapper, Dark Malak comprit que son ancien maître était trop diminué et qu'il avait une chance de le vaincre enfin. Confiant en la puissance de sa flotte, rehaussée de la méditation de combat de sa nouvelle apprentie, il tendit un piège à la République à Rakata Prime/Lehon, la planète des Régions Inconnues en orbite de laquelle se trouvait la Forge Stellaire. Durant la bataille, le Jedi Revan remonta jusqu'à Bastila et la ramena du côté Lumineux. Puis il retrouva son ancien apprenti et le surclassa. Il n'avait même pas retrouvé toutes ses capacités. La flotte de l'amiral Forn Dodonna et du membre du Conseil Jedi Vandar Tokare détruisit la Forge Stellaire. C'est la dernière grande bataille de la Guerre Civile des Jedi.

malak
Sur Korriban, Jorak Uln avait été détrôné par son apprenti Uthar Wynn. Une passation de pouvoir qui ouvrait des envies. Peu de temps avant la Bataille de la Forge Stellaire, la tension explosa et l'académie dégénéra en véritable guerre entre tous les différents maîtres et apprentis. De plus hauts gradés vinrent s'en mêler. A Lehon, Dark Malak avait fait un pari et avait perdu. Beaucoup perdu. Sa mort et le ralliement de sa dernière apprentie à la République laissaient une vacance totale au niveau du pouvoir. De plus, les pertes occasionnés durant la bataille malmenèrent largement la hiérarchie. Il devint rapidement évident que celui qui s'imposerait dans ces confrontations sur Korriban deviendrait le nouveau chef de cet Empire. Pendant un an, la République où Revan et Bastila ne participaient plus, enchaîna les escarmouches et les batailles mineures en rencontrant de moins en moins de résistance. Quand ils menèrent finalement une expédition vers Korriban, ils la trouvèrent déserte. Même l'avant-poste de la Czerka avait été abandonné. La Guerre Civile des Sith était terminée, et les vainqueurs étaient repartis dans l'ombre et l'anonymat. Ils allaient y préparer la Première Grande Purge Jedi (la seconde étant initiée par l'Ordre 66 dans l'Episode III). Les postes sur lesquels Dark Revan comptait pour assurer la pérennité de son Empire avaient été désertés. Ce qui explique qu'il se soit effondré facilement malgré tous les efforts pour les installer. L'Empire de Dark Revan avait vécu. Et les efforts de l'Empereur Vitiate dans sa lutte contre la République s'étaient révélé une nouvelle fois complètement vains.

 

Références

En jeu vidéo :

  • Star Wars Knights of the Old Republic
  • Star Wars Knights of the Old Republic II (se passe après le conflit, mais plusieurs des personnages y ont participé et peuvent raconter leurs souvenirs)

Littérature :

  • Manuel de maître de jeu pour le jdr papier Star Wars KOTOR (je n'ai pas le nom exact, désolé)
  • Roman "Revan" de Drew Karpyshyn

Jeux du moment

>> Liste complète <<