Publicité

SWTOR – La Formation Jedi – Les Chevaliers

Après avoir réussi les Épreuves Jedi en tant que Padawan, ceux qui ont commencés comme novice, et qui n'ont pas été recalé par le Conseil de la Réassignation, deviennent alors des Chevaliers Jedi. Ils sont les plus nombreux de tout l'Ordre Jedi et sont envoyés partout dans la galaxie pour accomplir leur destinée, les missions du Conseil ou encore ce que la Force leur fait sentir...

SWKOTOR9-FC

Les missions des Chevaliers aux quatre coins de la galaxie sont triples et leurs compétences également. De même qu'un médecin dans la vraie vie se spécialise dans ce qu'il exécute tout le temps (et surtout se rouille sur ce qu'il ne fait pas), les Chevaliers Jedi sélectionnent une voie parmi les trois qui leur sont "naturellement" proposées, car en rapport direct avec leur type de mission : le maintien de la paix, la diplomatie et l'investigation. Les Jedi dans leur ensemble œuvrent pour tout cela à la fois.

Ces trois voies - que certains appelleraient "classes" - sont différentes de celles de Star Wars The Old Republic. Il s'agit là clairement d'histoire de l'univers, et non pas de restriction de jeux vidéo/jeux de rôles (même si elles ont été créées pour cela à l'origine). De même, ne les voyez pas aussi restrictives qu'elles puissent paraître : de nombreux exemples dans les films, ou même ailleurs, sont à la limite de ces "règles", voire additionnent certains points.

Ces voies sont les suivantes :

  • Les Gardiens Jedi sont les spécialistes du combat, mais comprenez bien qu'ils sont gardiens, pas combattants. Ils sont la force nécessaire en cas de force opposée ; et ce sont eux qui par leurs faits d'armes maintiennent la paix dans la galaxie. On leur affilie la couleur bleu pour leurs sabre lasers.
  • Les Jedi Consulaires sont célèbres pour être plus en phase avec la Force, mais c'est uniquement parce qu'ils privilégient le savoir au combat. Ce sont avec les connaissances qu'on dissout la corruption, guide des peuples et libère les esprits. Le cliché sur cette voie leur fait porter des lames vertes.
  • Les Jedi Sentinelles sont celles qui comblent le manque, celles qui sont à mi-chemin entre le savoir et le combat, celles qui se transcendent par des capacités en-dehors de la Force, et ainsi peuvent assumer des missions qu'aucun autre Jedi ne pourra accomplir. Ils se désignent généralement par un sabre jaune.

Cependant, de même que pour les aptitudes parfois ressortant des trois voies, les sabres lasers ne sont pas restrictifs et nombres de Jedi varient la couleur de leurs lames pour une qui leur est plus personnelle (un consulaire peut se retrouver avec une lame bleue, un gardien jaune, et une sentinelle verte ; et tellement d'autres...).

9319d75f3f7095ea1a2288333c52ef9a-d6xbq0g

Les Gardiens Jedi sont sans doute ceux qui ont le plus marqué les esprits de manière visuelle et qui font qu'aujourd'hui le commun des mortels voit un Jedi avec un sabre à la ceinture. Le but premier de leurs ancêtres Jedi était de sécuriser les frontières de la République (bien moins étendue à l'époque) et aujourd'hui, ce maintient de l'Ordre doit se faire à l'intérieur également. En temps de guerre, ils sont les premiers envoyés au front et le Chevalier Jedi de TOR illustre parfaitement ce propos (toutes classes avancées IG confondues). Lorsqu'ils ne sont pas en mission, à défendre les valeurs de la République, les Gardiens doivent s'entraîner. Je dis bien doivent, parce que toute négligence risque de leur coûter cher, étant donné qu'ils figurent souvent parmi les premiers visés...

Bien que les films et TOR présentent les Gardiens parmi les militaires - ce qui arrive quand même - la réalité est plus souvent proche de la police (car de la Justice par derrière) en temps de paix. On les voit agir dans les mondes où l'autorité de la République ne suffit pas. Songez à l'Épisode I, où Anakin s'attend à ce que Qui-Gon soit ici pour délivrer les esclaves - par ces propos, il illustre parfaitement ce que la population au sens large pense des Jedi. Concernant la guerre, sans armée régulière (depuis les mêmes réformes de Ruusan) la République a donc fait énormément appel à eux en cas de conflit. Mais dans les autres périodes (Kotor, TOR, à partir de l'Épisode II), les Jedi sont appelés à soutenir, voire guider des forces, mais rarement à les constituer d'eux-même. Et c'est un peu ce qui se passe lors de la prélogie (bien orchestré par Palpatine, bien sûr) : l'armée régulière revient, les Jedi ne suffisant plus, ils se retrouvent à commander des armées ; jusqu'à un point où les Jedi sont inutiles - dans l'esprit des citoyens de la galaxie - et en cas de bévue (provoquée par l'Empereur...), il devient évident qu'ils sont de trop.

Les Gardiens Jedi sont très nombreux et très divers, à tel point qu'on les classifie, dans cette même voie, en au moins cinq chemins différents :

  • Les Soldats de Paix Jedi sont des Gardiens basés sur une manière concrète de médiation et de présence de l'autorité. Ils se spécialisent dans les capacités de contrôle de foule, le dialogue entre deux parties et l'arrestation. Ils sont rarement sur les champs de bataille, car envoyés de part et d'autres de la galaxie pour servir de référent. Ils travaillent souvent main dans la main avec les formes d'autorités locales (milices, polices, etc.), où ils sont non seulement un atout de poids, mais également le représentant et lien avec la République.
  • La Sécurité du temple Jedi est assurée par divers Jedi définis par des rôles plus que des compétences. On y trouve évidemment des Soldats de Paix, mais également des Jedi Portiers, des Colosses Jedi, ou encore des Jedi Snipers. Bien que les premiers n'affichent plus leurs rôles de relais envers la République (en plein Coruscant ?) leurs aptitudes de contrôle sont fortement appréciées, soutenus par les deuxièmes qui gardent les portes jour et nuit, là où les troisièmes, par leurs statures imposantes, effraient les abrutis qui croyaient que le temple est un moulin, tout en restant capables de se dresser contre d'adversaires bien plus préparés. Les Jedi Snipers ne manient pas l'arme du même nom - ne rêvez pas trop ! - mais sont des spécialistes du lancer de sabre, qu'ils projettent depuis les sommets du temple où ils veillent.
  • Les Pilotes Jedi forment le Corps des Chasseurs Jedi, que l'ont retrouve soit en soutien dans les flottes de la République en période de guerre, soit en exploration en escorte de l'Explocorps. Bien que leurs talents dans la Force concernent leurs propres pilotages (augmentation de la vitesse des réflexes du Jedi, sa précision ou son ardeur... brouiller les perceptions des ennemis pourraient s'avérer efficace contre des ennemis coriaces, mais les Jedi se l'interdisent presque (par fierté ?)), ils restent à même de se battre au sol de manière traditionnelle. Si on devait avoir des exemples de Pilote Jedi dans les films, je pense qu'Obi-Wan, Luke ou Anakin pourraient l'être certainement. Mais rappelez-vous qu'il demeure toujours un écart (hélas).
  • Les Instructeurs de sabre laser qui portent le titre de Maître d'armes enseignent au temple l'art du combat aux novices et aux padawans. Généralement, ils n'instruisent que les forme I à VI, la VIIème étant généralement compromise, mal vue, et parfois interdite*. Le titre de maître d'armes était, à l'origine, porté par une unique personne (comme Grand maître du Conseil), mais les promotions de guerre ont drastiquement augmenté le nombre de porteurs de ce nom. À présent, les Instructeurs opèrent dans le temple, mais également de part et d'autres de la galaxie, dans tous les lieux où l'art des Jedi est enseigné (des avant-postes égarés aux vaisseaux de l'Explocorps). Malgré leur nombre apparent, tous ont acquis le rang de maître Jedi par le Haut Conseil, preuve nécessaire pour confier l'apprentissage d'autant de futurs Chevaliers dans leurs mains. De même, on se penche sur le statut d'Instructeur que lorsque l'âge du Jedi est assez avancé, car le titre se veut quelque part pour une fin de carrière de combattants honorables - mais quelques exceptions des Jedi surdoués, et plus jeunes, se voient octroyer le titre.
  • Certains maître d'armes choisissent de se battre avec d'autres outils, et deviennent des Spécialistes en armes exotiques. Quelque part, il s'agit de la branche supérieure des Pilotes Jedi, ces derniers étant des spécialistes de leurs vaisseaux. Mais parmi tous les Jedi, certains dérivent de l'arme traditionnelle. Ils sont rares et respectés par tout l'ordre et manient à merveille des armes ésotériques : on y trouve le grand sabre laser, la pique laser ou encore les bâtons de combat qui impliquent de connaître les nouvelles dimensions de l'arme (et ainsi, modifient complètement les mouvements d'attaques habituels). Viennent ensuite les fouets, pas forcément laser, dont le nombre d'utilisateurs se compte sur le bout des doigts (je ne connais que le Fouet laser de Silri), ainsi que les fléaux d'armes, les deux étant capables de paralyser un adversaire en l'attrapant, comme de le blesser rudement. Bien qu'impopulaire, les armes de longue portée sont parfois portées par certains, qui aiguisent leurs sens et guident les tirs de leurs armes (j'ai parlé de sniper ? ^^). Enfin, certains se focalisent sur des arts martiaux de Jedi - des formes plus poussées généralement, quand même - et utilisent leur corps directement comme arme. Ces derniers ont donc élevé leurs facultés de contrôle à un point inimaginable pour se renforcer et ainsi rivaliser avec d'autres combattants armés.

*Au vu du nombre de praticiens à la période de TOR, on peut clairement supposer que la controverse autour de la voie du Vornskr n'est pas aussi présente, si ce n'est, inexistante. Dans tous les cas, elle reste dangereuse (il s'agit d'une voie Sith, ne l'oubliez pas) et tout entraînement ne se voit proposé qu'à un Chevalier Jedi, jamais à un Padawan ou un Initié.

ithorian_jedi_by_artpox-d37zy1i

Les Jedi Consulaires incarnent les propos que porte la philosophie Jedi à son paroxysme. Leur rôle est d'agir à la paix, ou pour la paix. Ils symbolisent le deuxième point pour lequel on fait appel aux Jedi : leur sagesse. La République, et d'autres nations en dehors, ont une grande estime pour les Jedi, en caractère de Justice, impartialité et confiance. Enfin, n'oubliez pas que ces propos sont valables en majeure partie en temps de paix (parce qu'en pleine guerre comme dans TOR, il est évident que la considération n'est pas la même !). Cette image s'est diffusée par les actions des Jedi consulaires et leur quête de classe l'illustre en partie, également.

Un cliché assez prenant consiste à affilier les sabres lasers bleus aux padawans et aux chevaliers, tandis que les verts appartiendraient aux maîtres. Ce qu'il faut comprendre, c'est que ces consulaires (à lame verte) ont généralement des fonctions que l'on donne aux grandes instances ou autorités - qui, dans l'idéal, brilleraient par l'expérience, l'intelligence et la sagesse. De même, on attribue les pouvoirs d'enseignements à ceux qui sont le plus haut (chez les civils) et c'est un rôle prédominant chez les consulaires. Or, les Jedi ne font pas cette hiérarchie entre leurs types de membres (mais plutôt d'un membre à l'autre, via une autre pyramide interne).

Nombres de consulaires travaillent donc directement dans les sphères de pouvoir et constituent l'immense majorité des membres du Conseil de la Réconciliation, ce dernier travaillant de manière régulière avec le Corps Diplomatique de la République. Il n'est pas rare que la nation avec laquelle la République s'entretient insiste pour traiter avec des Jedi, tant leurs facultés de détection des supercheries sont appréciées. Cependant, il y a aussi l'autre tranchant de la lame : il est non seulement abusif du point de vue Jedi, mais certaines cultures étrangères craignent carrément l'usage de la Force pour persuader et ainsi tricher dans les négociations - regardez Qui-Gon Jinn, qui est à la limite de l'acceptable aux yeux de l'Ordre.

Bien que tous entretiennent un fort lien avec la Force, les Jedi Consulaires se diversifient et se spécialisent dans certaines tâches :

  • Les Prophètes Jedi sont peut-être les plus détestés de la communauté des fans de Star Wars : on les présente généralement comme des individus imbus d'eux-mêmes, tant leurs pouvoirs leur semblent grands. Ils étudient profondément la Force Unificatrice pour en tirer des visions du passé comme de l'avenir, qu'ils consignent dans les Holocrons - qui seront par la suite étudiés. De par l'envergure de leurs divinations - qui affectent l'Ordre entier et son enseignement - ils se sentent comme étant l'atout le plus précieux de l'Ordre Jedi, car étant les seuls à regarder l'Existence dans tout son ensemble, selon leurs propos. Heureusement que quelques exemples dans toute l'histoire de Star Wars montrent leurs limites (ils ne l'avaient pas vu venir, l'Empereur, hein ?!) ; cependant, cela devient tellement fréquent que les exemples de Prophètes Jedi "qui font envie" sont presque inexistants.
  • Les Jedi Guérisseurs semblent assez rares dans l'univers étendu, mais en période de guerre (TOR en premier lieu, mais pas que) leurs dons de soins sont une bénédiction. Non seulement ils disposent d'une formation médicale, mais ils utilisent la Force Vivante pour ressentir et agir sur les blessures des êtres vivants. En temps de paix, on les croise généralement dans le Corps Médical, bien qu'ils n'en fassent pas partie (ce sont des vrais Jedi ayant été Padawan et réussi les épreuves). D'autres sont envoyés de part et d'autres de la galaxie et dispensent leurs soins dans les secteurs dont ils ont la charge. Enfin, en pleine guerre, on constate généralement que leurs rangs se gonflent et soutiennent les infirmeries militaires, quand ils ne sont pas directement sur le champ de bataille.
  • Les Jedi Chercheurs rassemblent des intellectuels de haut niveau, qui cherchent à résoudre des grands problèmes théoriques dans les disciplines scientifiques (mathématiques, astronomie, biologie, physique et j'en passe). Parce que l'Ordre Jedi forme ses membres comme une élite - chose que feraient des universités ou écoles privées, au civil - il n'est pas anormal que de grands penseurs en sortent et désirent se consacrer pleinement à leur passion cognitive. Mais derrière leur activité civile, ils gardent les préceptes des Jedi et on peut toujours compter sur eux lorsqu'on a besoin d'une aide de ce genre.
  • Les Jedi Ambassadeurs sont ceux qui travaillent en coopération avec le gouvernement de la République et sont clairement les plus "politiciens" des Jedi. Ils sont présents dans les rouages de la bureaucratie, aussi bien pour défendre les visions de l'ordre, que pour répondre aux appels des autres civilisations. On leur affecte une grande impartialité, mais on oublie souvent qu'elle ne vient pas des Jedi eux-mêmes : c'est en étudiant le peuple Caamasi que les Jedi ont rédigés une grande partie de leurs codes de conduite et de justice. Ces aliens étant particulièrement pacifistes, tolérants et ouverts d'esprits, tout en restant sages et prudents, il est normal que les Jedi ne ressentent aucune aversion à s'en inspirer.
  • Alors que les Ambassadeurs sont très tournés vers la politique de grande envergure, les Jedi Diplomates sont plus nombreux et plus actifs, car plus dans le concret. Ils vont plutôt s'attaquer à changer des accords - quand il ne faut pas directement en dresser de nouveaux - de personnes à personnes, de tribus et parfois de planètes entières. Ainsi, ils sont beaucoup plus présents visuellement, aux yeux du peuple, bien que tous ne soient pas éparpillés au fin fond de la galaxie (maître Yoda se désigne comme tel). On les prend souvent en exemple lorsqu'on compare les Gardiens aux Consulaires : les premiers gagnent des batailles en vainquant nombre d'ennemis ; les consulaires les remportent en sauvant des vie. Mais ne restez pas sur ces propos peu flatteurs pour les premiers : parfois l'ennemi ne connaît pas la voie de la raison et c'est pour cela que même les plus "planqués" des Jedi apprennent à se défendre eux et leurs vertus.
  • Arrive enfin un groupe bien plus restreint, celui des Gardiens du Savoir. On les trouve quasi-uniquement dans le Temple Jedi, et tous, quelque que soit leurs spécialisations (historiens, archivistes ou bibliothécaires), forment l'Assemblée des Bibliothécaires qui compte également dans ses rangs les membres de l'ÉduCorps. La quête du savoir est toujours honorée par les Jedi et ses gardiens ont pour tâche de le compulser, l'archiver, le traduire, le traiter, le trier, le conserver, pour enfin le partager. Si cela semble bien moins prestigieux que de vaincre des Sith en période de guerre, ou encore d'y mettre fin ; il ne faut pas oublier que c'est parce que le savoir a été entretenu que la République a pu durer aussi longtemps tel quel (pour le meilleur comme pour le pire). Certains diraient qu'un peu de variations feraient de bien, mais si on compare avec le monde réel, elle demeure très semblable sur des périodes de temps inimaginables (et n'est passée que rarement par des périodes sombres, contrairement à nous). Et pour souligner le tout, on néglige souvent leur rôle, mais si on se rappelle la perte d'Ossus et de sa bibliothèque, la nécessité d'un tel Corps Jedi devient primordial.

swtor__jedi_meditation_by_chankljp-d7lmvbn

Il y a des choses pour lesquels les Jedi sont peu utiles, car non entraîné pour cela, ou alors qu'ils se refusent de faire. Mais certains osent le faire, et ce sont les Jedi Sentinelles. Cette voie est non seulement la moins peuplée, mais aussi la moins évocatrice aux yeux de la galaxie - pour ne pas dire inexistante - elle est cependant très importante et BioWare l'a complètement annihilée dans TOR (alors que dans Kotor I et surtout le II, elles étaient honorées !). Pourquoi ? Il y a pourtant leur classe avancée ? Oui, mais pas ce qui font ce qu'elles sont. Là où les gardiens sont forts et brillent par leurs aptitudes de combat et où les consulaires sont sages et s'unissent avec la Force ; les sentinelles, elles, se caractérisent par leur résistance et leur expertise civile. Elles ne négligent ni le combat ni la méditation et ont appris des choses qu'aucun Jedi n'enseigne. Que font-elles alors ? De l'informatique, de la cybernétique, de l'espionnage, ou d'autres tâches encore qui s'apparentent habituellement qu'aux non-adeptes. On les symbolise derrière une lame jaune, mais non seulement, les couleurs de sabre ne sont pas imposées, mais en plus, les Sentinelles les dégainent encore moins souvent qu'un Jedi Ambassadeur, à tel point qu'on prend généralement le Jedi pour un pirate ou un technicien (en fonction de ses capacités) sans lien avec l'Ordre Jedi. Quelque part, les Sentinelles sont celles qui ont pris le plus de distance avec l'Ordre, dans le sens où elles usent de moyens autres que la Force pour parvenir à leurs fins, comme l'illustre aussi bien leur équipement que leurs talents.

La discrétion, la résistance (qu'elle soit physique comme face à la Force) et leurs compétences font parties de leur attributs et s'il n'y avait qu'une seule classe de tank à promouvoir dans TOR, c'était celle-là (avant les Gardiens). L'utilisation des deux sabres lasers ne me gêne pas (ce n'est en rien lié à la voie empruntée par le Jedi), mais In Game leur discrétion est mitigée, leur résistance bien plus faible qu'une classe de défense, et leur expertise est juste jetée par la fenêtre*. En un mot, l'âme des Sentinelles a été bafouée. Elles existent, mais leurs critères d'existence ne sont pas dans leurs mains.

*ou alors elles devraient être les seuls Jedi à pouvoir prendre des compétences d'équipages autre qu'artifice, bioanalyse, diplomatie et peut-être archéologie.

Dans l'univers étendu, les Sentinelles servent d'espions, d'informateurs, de saboteurs, d'enquêteurs et, parce que l'investigation est souvent au rendez-vous, elles sont souvent confrontées à des situations qui les posent en recruteurs. Bien qu'on puisse techniquement créer autant de chemin de Sentinelle qu'il y a de métiers techniques, on peut en démarquer quatre importants :

  • Derrière le nom de Pirate Jedi, il faut penser à l'informatique, et non pas à ceux qui pillent les trésors à bord d'un vaisseau (spatial ou non). Il faut voir leur aptitude à percer les réseaux comme un soutien à leurs capacités habituelles. Certes, un Jedi aura recours à la Force pour tromper ses ennemis ou disparaître aux yeux des vigilants, mais face à un écran d'ordinateur, la Force n'est plus d'aucun recours. Ainsi, par la voie informatique, ces Sentinelles ont accès à une quantité d'informations absolument phénoménale et sont capables de retourner des droïdes contre l'ennemi, de transmettre à la République les mouvements de flotte impériale ou encore de saboter une station d'émission de signaux d'hyperespace... bref, exécuter le travail d'un véritable hacker.
  • Les Experts Tech sont orientés sur la technologie au sens mécanique. Réparer, améliorer, confectionner, bidouiller, démonter... pour tout remonter ensuite ; tels sont leurs aptitudes. Bien que les tâches de maintenance qui nécessitent ces attributs sont généralement confiées à des droïdes, ces rares Jedi sont capables d'aller bien plus loin qu'un simple entretien des machines. Nombre d'entre eux ont recours à la Force pour comprendre et s'imprimer dans leurs pensées les schémas, structures et fonctionnements des machines (via le pouvoir de mechu-deru), ce qui facilite grandement toute intervention sur des créations technologiques une fois que tout semble intuitif.
  • Les Experts Sécurité sont des maîtres de l'infiltration et du contre-espionnage, leurs talents étant dirigés sur toutes les formes d'alarmes. Ils sont à la fois capables de passer outre chaque piège et dispositif de surveillance d'une base pour y pénétrer, comme de dresser des défenses impénétrables que même les espions craignent de rencontrer. Ils représentent l'atout ultime en cas d'otage à libérer, assurant non seulement leur infiltration et celle de leurs partenaires, le retournement des dispositifs anti-intrus contre les gardes - tout particulièrement si un Pirate est là pour soutenir - et l'évacuation des captifs sans laisser de trace. L'Ombre Jedi de TOR est à mi-chemin entre les Experts Sécurité que voici et les Ombres Jedi de l'Univers Étendu.
  • Les Ombres Jedi ont le respect ultime de toutes les Sentinelles, pour ne pas dire de tout l'Ordre. À l'action, on leur décèle les aptitudes d'espion et de saboteur, flirtant avec les caractéristiques des Experts Sécurité, l'investigation en plus. Et pas n'importe laquelle, d'investigation : les Ombres Jedi traquent sans relâche les agents du côté obscur - ou les plus terrifiants en période de guerre, étant donné que les Sith sont présents à chaque coin de rue... - pour éradiquer le mal là où personne ne le cherche (ou n'ose aller le chercher). Par leurs actes, les situations dans lesquelles elles se retrouvent, et les conséquences qu'elles ont en tête, les Ombres sont les Jedi qui sont confronté le plus aux compromis, aux actions peu orthodoxes, au côté obscur, et donc aux remords après avoir perdu leur Salut pour la République. Mais le but des Ombres est plus important que leur avancée spirituelle et c'est par ce "sacrifice" qu'elles seules osent, que l'Ordre élève son estime à leur égard.

6647589c6c9936691028857c25c92215-d64efen

Ce large panel n'est point exhaustif. Il en existe d'autres mais, par manque d'informations ou d'exemple, je n'ai pas pu tout vous lister (on parle d'une sentinelle "recruteur Jedi", sans souligner des attributions particulière autres que ce que le nom sous-entend. Or, n'importe quel Jedi peut le faire également). Outre le fait qu'il n'est pas clos, il est perméable et il ne serait pas surprenant qu'un Jedi ayant vécu longtemps et changé de voie se retrouver affublé de divers talents, se retrouve capable d'agir de multiples manières, et donc en deviendrait inclassable.

Alors oui, les classes et leurs versions avancées sur TOR n'ont rien à voir. Quelque part, il y avait une manne à exploiter, chose qui n'a pas été faite par les développeurs. Cela aurait évidemment complexifié le jeu, chose que certains joueurs et beaucoup de développeurs n'aiment pas trop. Désolé de figurer parmi ceux qui aiment l'ardeur, la difficulté, la complexité, et donc le travail récompensé par derrière. Après, je crache en particulier sur les Sentinelles, mais rien que les films sont déjà un peu à l'écart (Anakin et Luke seraient Pilotes Jedi et Experts Tech ?), et quelque part, je préfère que les chemins existants ne soient pas aussi restrictifs et que de nombreux personnages résident entre les limites. Par ailleurs, les capacités des Sentinelles se retrouvent éparpillées partout dans le jeu : des compétences d'équipage, la paralysie de droïde qui leur est propre, une résistance bien élevée pour des DPS (en maniant certains combos) et la présence des ombres qui, même si elles ne remplissent pas entièrement le rôle qu'elles pourraient dans leur quête de classe, honorent la résistance symbolique des Sentinelles (ce sont techniquement les premières à traquer et combattre le pire du côté obscur... heureusement qu'elles sont solides face à lui !!), ainsi que le mi-chemin entre Force et corps à corps.


Jeux du moment

>> Liste complète <<