Publicité

SWTOR – La Formation Jedi – les Initiés

S'il paraît clair pour tous les fans de Star Wars que les Jedi suivent un enseignement caractéristique, qui leur fait devenir ce qu'ils sont ; on remarque pourtant que les plus grands exemples (Luke comme Anakin) voient cette étape éludée, et que même les personnages Jedi de Star Wars The Old Republic débutent la partie en ayant déjà un grand bagage, et sont propulsés déjà loin dans leur formation.

Laissez-moi vous faire un point sur ce qu'il en est.

Novices_Jedi_maniant_un_sabre_laser

La première partie de l'enseignement Jedi est facultative, et est même la plus souvent sautée, car elle correspond à la tranche d'âge de sevrage et de découverte de l'affinité avec la Force. Ainsi, la majorité des enfants sont trouvés vers l'âge de trois ans* - et passent immédiatement à l'étape d'initié - mais certains peuvent être trouvés avant. Mais ceux qui sont détectés comme réceptifs à la Force plus tôt sont également envoyés au temple Jedi, et des tuteurs Jedi s'occupent des bébés. Ces derniers profitent de ce temps pour définir à quel clan d'initié un enfant sera envoyé.

*Il est évident que cela dépend également de la vitesse croissance des espèces, en fonction du temps qu'il leur faut pour atteindre cette matûrité. Mais nous considèrerons ici les humains comme étant le choix "par défaut".

 

La deuxième étape ainsi si peu évoquée, mais pourtant très construite, est celle d'Initié Jedi. Elle correspond à une tranche de 3 à 12-14 ans (mais ce n'est pas l'âge en lui-même qui définit la fin). Les Initiés Jedi ne sont en théorie jamais seuls. On les rassemble en familles nommées clans, en fonction de certaines affinités et/ou caractéristiques (décelées par les Jedi qui les ont trouvés, ou qui les ont élevés s'ils furent trouvés très tôt). Il en existe beaucoup, et est possible qu'il y ait eu des ajouts/suppressions entre la période dont date ma source (en l'occurence, peu avant les films) et celle de TOR.

  • Le Clan de l'Ours : il rassemble les courageux que nul adversaire ne peut faire trembler.
  • Le Clan du Dragon : il héberge les obstinés qui ne reculent jamais tant qu'ils ne l'ont pas choisi.
  • Le Clan Katarn : on y regroupe les enfants les plus discrets, et qui utilisent parfois déjà la Force pour exalter leur compétence.
  • Le Clan Bergruufta : on l'appelle aussi le clan des fidèles, qui puisent dans leur fort intérieur pour se guider dans les ombres.
  • Le Clan Squall : ceux qui l'honorent sont des individus particulièrement rapides, et qui tirent profit de cette vitesse.
  • Le Clan Heliost : c'est la bannière des perspicaces, ceux dont les savoirs du Temple demeurent leur plus grande force.
  • Le Clan Thranta : je n'ai pas de données dessus, à part que Thame Cerulian, le maître de Comte Dooku, y était.
  • Le Clan Clawmouse : de même, je n'ai qu'un seul indice : la présence d'Ahsoka Tano, apprentie d'Anakin dans The Clone Wars.
  • Le Clan Tracor  et le Clan Boma : Dans ces deux clans sont  rassemblés ceux qui ont probablement une caractéristique en rapport avec le combat, chose qu'ils partagent tous les deux avec le Clan de l'Ours (les courageux).

Les Initiés rassemblés dans un même clan partagent leur quotidien, jusqu'à leur nomination au rang de Padawan (ou autre, si le conseil de la réassignation passe par là). Ils dorment, jouent, étudient, mangent et grandissent ensembles. Bien que les Jedi affirment souvent qu'ils perdent tout lien avec leur famille (sous-entendu, biologique), cette organisation en clan s'y rapproche à tel point qu'elle s'y substitue ; et les Jedi d'un même clan et d'une même génération gardent un lien étroit avec leurs sœurs et frères dans la Force.

Parce que ce lien est très puissant, il faut absolument que chaque membre d'un clan se sente à sa place. S'il se sent étranger au sein de son clan - chose très rare, cependant - l'Initié peut faire une requête au conseil de réassignation. Cette demande ne doit être ni demandée ni prise à la légère, au vu de l'impact qu'elle peut avoir.

Zayne

Une des premières choses que l'on enseigne aux novices, c'est l'importance de leur tenue. Si elle est semblable - mais moins complexe - que celle des Padawans, chevaliers et maîtres Jedi, c'est pour les habituer à porter fièrement un tel costume. À travers la galaxie, il s'agit d'un véritable uniforme, par lequel les civils les identifient, et qui permet de guider la confiance envers les peuples. Et par l'importance, l'estime et le rôle que tout Jedi porte, savoir se montrer à la hauteur de ces espérances est tout autant important. Les Initiés apprennent très tôt à s'occuper eux-même de leur tenue, et à en prendre soin en toute occasion. Et pas simplement parce que les instructeurs le leur demandent (si c'est le cas, l'Initié n'a pas encore intégré sa place parmi l'Ordre Jedi), mais bien pour garder à l'esprit la notion de symbole qu'ils deviendront.

Mais il est clair qu'un tel jugement est surtout d'actualité en temps de paix. Vous pouvez être sûr que porter de tels accoutrements en plein Kaas City n'aura pas le même effet. Et même plus simplement dans des lieux où tout le monde n'a pas cette estime pour l'Ordre.

Il arrive que des Initiés recrutés un peu tard sont déjà habitués à des vêtements plus confortables, soyeux, aux couleurs éclatantes. La transition se trouve alors parfois difficile, mais nécessaire, au vu de l'importance de l'uniforme. Cependant, l'Ordre Jedi n'est pas aveugle non plus aux problèmes que cela impose. Certaines espèces ne peuvent matériellement pas se permettre de porter de tels vêtements (généralement parce que leur corps n'est pas humanoïdes, et/ou qu'il dispose d'une structure particulière (corps cristallin, gazeux... tout exotisme extrême que la galaxie est capable d'héberger)). Les Initiés puis Jedi en question se contentent alors d'une écharpe, pour se démarquer des autres membres de leur espèces, et remplir ainsi le même rôle que les Jedi d'espèces plus classiques.

ChildrenSlaughter

La formation des novices est répartie en trois piliers : la Force, la Connaissance et l'Autodiscipline.

Les Initiés étudient la Force pour en comprendre et ressentir la nature. On divise souvent la Force en deux manières de ressenti : la Force Vivante et la Force Unificatrice.

  • La Force Vivante est brute, proche, comme une vibration fourmillante à chaque rencontre avec un être vivante. Sa disparition soudaine provoque un choc intense - comme c'est le cas avec la destruction d'une planète, si vous voulez en trouver un exemple dans les films - et toutes les aptitudes tangibles - à savoir, le saut, la course, les perceptions accrues, la télékinésie ou encore l'empathie - sont des techniques qui puisent dans la Force Vivante, et en font des Jedi ses agents.
  • La Force Unificatrice est plus difficile à sentir, est s'approche plus d'une puissance stellaire. Les étoiles, les planètes, les astéroïdes, le temps et l'espace, qui, comme un murmure sur une onde d'eau, guide les Jedi. C'est par là qu'on le ressent la volonté propre de la Force. Et c'est par là que les prophètes Jedi essayent de lire l'avenir et le passé. Et je dis bien essayent, car, bien que nombres d'entre eux prétendent y parvenir, il n'y a rien de plus difficile et flou que de prévoir le futur, à tel point que les Jedi vraiment sages (tels Yoda) n'oublient pas que cet art demeure limité.

Là où l'on enseigne la Force, on enseigne également les dangers du Côté Obscur, et donc les actes à éviter. La peur, la colère et la haine sont les passions pouvant faire déraisonner les Jedi. Or, lorsque de grands pouvoirs et de grandes responsabilités sont données à un fou, personne ne niera que les plus grands malheurs peuvent arriver. L'amour a de dangereux son côté sélectif du sentiment. En effet, un Jedi doit aider n'importe qui, et non pas mettre en avant certains au détriment des autres. D'autant plus que le chagrin de la perte mène généralement à la vengeance, ce qui referme la boucle vers les sentiments pouvant nuire à la conduite de quelqu'un. Et donc, d'un Jedi.

Enfin, l'usage de la Force est réparti en trois catégorie : les facultés de Contrôle, les pouvoirs de Sens, et les capacités d'Altération. Le Contrôle est enseigné aux Novices, les Padawans pratiquent leurs Sens, et les Chevaliers* apprennent des pouvoirs d'Altération. Cet ordre est important, puisqu'il faut d'abord se contrôler et se connaître soi, avant de pouvoir ressentir l'Autre, et c'est seulement après avoir compris ces "Autres" que l'on peut les manipuler. Les novices sont initiés aux facultés de contrôle, car elles sont élémentaires non seulement au maniement de la Force, mais également à la survie des Jedi. Le contrôle dispose de maintes application : c'est avec ça que Satele arrête le sabre de Malgus sur Aldérande (Tutaminis, qui absorbe l'énergie, mais à un niveau extrême dans cet exemple), ou encore tout un tas de facultés de guérison (Curato salva), et d'autres transes qui augmente la concentration sur la Force (Altus sopor).

*La notion de Chevalier dans TOR est erronée : les distinctions Consulaire/Chevalier/Gardien/Sentinelle/Erudit /Ombre propres au jeu n'ont en commun que les noms. En l'occurence, Chevalier est un grade (un Erudit ou un prophète Jedi est aussi un Chevalier), en-dessous de Maître, et au-dessus de Padawan ; là où Gardien/Consulaire/Sentinelle sont des voies, et Ombre/Erudit /Prophète sont des chemins. Mais j'y reviendrai plus tard.

 Ahsoka_Tano

 

La connaissance est le second pilier de l'enseignement des Initiés. Si les bibliothèques et salles d'holocrons figurent parmi les attributs visibles des Jedi, ce n'est pas pour rien : il s'agit probablement du pilier pour lequel le plus de temps est investi. Étudier les écrits des anciens, les pensées sur la Force, pour la comprendre à son tour, oui, mais pas que. Un bestiaire complet sur chaque forme de vie, l'histoire galactique, la géographique spatiale générale... quelque part, un peu tout, car la Force demeure en tout - pour la comprendre - et parce que tout Jedi devra être prêt à intervenir n'importe où dans la galaxie.

 

Le dernier pilier s'intitule l'autodiscipline. C'est par là que les novices apprennent à se battre  au sabre laser - d'où un fort engouement pour ces cours - mais les maître Jedi refusent généralement les Initiés qui ne désirent que cela. Il s'agit de l'autodiscipline, pas du combat. On y apprend en premier lieu à se contrôler, contrôler ses gestes pour ensuite contrôler son sabre. D'ailleurs, les novices se voient munis de sabre d'entraînement : ils ne tranchent pas, mais ils chauffent au point de pouvoir roussir le poil et brûler légèrement la peau. Outre le côté personnel qu'un sabre laser doit avoir, il s'agit dans tous les cas d'une arme très dangereuse pour des utilisateurs qui ne sauraient pas s'en servir convenablement.

Une fois la confiance des maîtres d'armes acquise, concernant le maniement, les novices apprennent des mouvements de base, ceux de la posture Shii-Cho (dite Forme I, Forme de la détermination ou Voie du Sarlacc). Contrairement au jeu TOR, cette forme n'est absolument pas spécialisée (dans le combat, la défense, le renvoi des tirs de blaster, ou autre), et c'est pourquoi peu de grands maître d'armes affrontent leurs ennemis de cette manière. Apprendre à la manier reste essentielle, puisqu'un palier crucial de tout maniement, et ses possibilités correctes permettent à tout Jedi - même consulaire, prophète, ou autre, qui n'use que peu de ses facultés de combat, généralement - de pouvoir brandir leur arme de manière symbolique et efficace.

Cela n'en fait pas la forme la plus importante : il s'agit de la Forme 0, qui consiste à la non-violence face au problème. En effet, un Jedi ne doit pas agresser. Il se défend. C'est pour protéger qu'il se doit d'être puissant : à quoi bon être pour la Justice, si on ne peut l'appliquer, faute de pouvoir arrêter le Mal ?

swtor_cos_s02

Après des années d'enseignement, il arrive à un moment où les novices doivent passer du grade d'Initié à celui de Padawan. C'est à ce moment qu'arrivent les épreuves Initiés. Le but est de distinguer trois points essentiels, qui dépendent des piliers du Jedi :

  • Faire preuve d'autodiscipline au combat comme en méditation. Ne pas se laisser aller aux émotions, et être capable du contrôle de soi.
  • Non seulement connaître le Code Jedi, mais aussi comprendre ce qu'il signifie et ce qu'il implique.
  • Et enfin, prouver que la Force coule en soi,  et que l'on n'est pas clos à ses messages et son fluide.

Une fois cela fait, les Initiés n'atteignent pas le grade de Padawan, mais permettent de créer des liens, et de l'estime, envers un chevalier ou un maître Jedi. Cependant, tous ne choisiront pas cette voie. On ne sert pas forcément la République en parcourant la galaxie avec un maître : l'Ordre Jedi est composé des Corps de Services Jedi, où on envoie généralement ceux qui échouent.

Mais je vous en parlerai bientôt...


Jeux du moment

>> Liste complète <<