Publicité

SWTOR – Le miroir des jumeaux

Originaire d'Alderande, Lien-Tsai Qel-Droma appartenait à une puissante dynastie Jedi, Elle ne dépareillait pas dans une famille qui a fourni plusieurs grands noms à l'Ordre. Mais ceux qui ont le plus marqué l'histoire galactique sont ses deux fils, les jumeaux Ulic et Cay. Très tôt, elle réalisa qu'elle était trop investie émotionnellement, et qu'elle serait incapable de leur enseigner correctement leur voie dans la Force. Elle les envoya alors au meilleur professeur de son époque, l'arkanien Arca Jeth. Celui-ci les prit donc sous son aile, rejoignant le twi'lek Tott Doneeta comme apprentis personnels du maître.

ulic-cay-tott-nomi

Cay et Ulic Qel-droma (en haut), Tott Dodeena et Nomi Sunrider (en bas)

Les deux jumeaux ont beau être identiques physiquement, ils n'ont pas les mêmes personnalités ni les mêmes talents. Ulic s'est rapidement imposé comme un des meilleurs élèves et un des leaders de l'académie d'Arkania. Plus discret et satisfait de son statut de "suiveur", Cay s'est lui spécialisé dans la technologie et la mécanique. A la fin de sa formation, c'est lui qui s'occupait de l'entretient des droïdes utilisés pour différents exercices dont ceux de combat. Tott Doneeta les complétait puisque lui était spécialisé dans les animaux. Puis vint le temps des Epreuves pour savoir s'ils étaient dignes de devenir des chevaliers Jedi. En - 347 avant le Traité de Coruscant, le système d'Onderon rejoignit la République. Arca Jeth devait servir d'observateur spécial pour son intégration. Il délégua cette tâche à ses trois apprentis, afin de pouvoir juger comment ils se débrouilleraient. Ulic fut logiquement nommé leader du trio. Trois jours après leur arrivée, le constat est un désastre : la guerre civile explose et Cay perd son bras gauche dès les premiers combats. Il récupèrera celui d'un droïde et se le greffera lui-même, signe de ses talents. Mais cet échec retentissant n'est pas à mettre à leur passif. L'un des deux camps du conflit est dirigé par des adeptes du côté Obscur se réclamant de l'héritage Sith. Freedon Nadd, fondateur de la dynastie régnante et élève du dernier Seigneur Noir de l'ancien Empire, est toujours présent comme fantôme et manipule ses descendants. Même Arca Jeth lui-même finira capturé par les manigances et les pièges de leurs ennemis.

cayqeldroma1

La situation est si grave que les Jedi envoient des renforts. Parmi eux, Nomi Sunrider/Da-Boda, jeune veuve qui tombe rapidement amoureuse d'Ulic. Et c'est réciproque. Mais il n'est plus un simple apprenti. C'est un véritable chef de guerre, un officier de haut-rang parmi la faction locale alliée à l'Ordre. Il a concrétisé ses tendances qui promettaient d'être un grand leader. Qu'est-ce que l'avenir peut lui réserver ? On commence à lui prédire un avenir au Conseil Jedi. Lors de la bataille finale, c'est lui qui abat le roi Ommin, le chef de leurs ennemis. Libéré, Arca Jeth reprit sa place de chef du groupe Jedi. Mais la réputation d'Ulic est faite. Cay par contre, très peu le connaissent. Il est devenu l'ombre de son frère, son fidèle lieutenant. Et il semble se satisfaire de ces tâches subalternes, utiles sans être éblouissantes. Alors qu'Ulic ronge son frein en attendant de nouvelles occasion, Cay aide volontiers à reconstruire Onderon.

arca_ulic

Avant la fin de la Guerre Civile d'Onderon, le fantôme de Freedon Nadd a réussi à attirer dans ses filets Satal et Aleema Keto, héritier du système d'Impératrice Teta. Il les a converti, et ce sont eux qui prirent le relais pour affronter la République et les Jedi. Ils formèrent une organisation nommée le Krath, qui commença à se lancer dans des actes terroristes. L'ordre Jedi organisa un conclave sur Deneba pour discuter de leur engagement dans le conflit. Ulic était évidemment pour, mais il se retrouva ainsi dans le camp opposé de son mentor Arca Jeth. C'est alors que des droïdes assassins du Krath attaquèrent la réunion. Le vieux maître arkanien mourut dans les bras de son ancien apprenti. Les Jedi se séparèrent sans avoir pris de décision, mais Ulic était déterminé à continuer le combat. Nomi et Cay tentèrent de l'en empêcher, mais il avait son plan. Son frère voulut même l'accompagner, mais ce plan impliquait une seule personne. Mais son amante et son frère devaient se tenir prêts à l'extraire dès que possible. Il partait infiltrer le Krath. Un autre échec dans sa carrière, il fut très vite repéré et capturé. Torturé, empoisonné, il finit par craquer face à la sorcellerie et aux charmes de la très séduisante Aleema. N'arrivant plus à distinguer correctement alliés et ennemis, il assassina Satal Keto pour que sa maîtresse devienne le seul chef de l'organisation. Puis il repoussa Cay et Nomi venus le chercher. Il avait complètement sombré dans le côté Obscur. C'est alors qu'apparut un nouvel aspirant à l'héritage des Sith : Exar Kun.

UlicExar 2

Exar Kun était lui aussi un ancien Jedi ayant sombré du côté Obscur. Ayant retrouvé les derniers restes de l'armée de Naga Sadow, il s'était emparé d'une ancienne amulette. Ulic avait sa jumelle que lui avait donnée Aleema. En s'affrontant, ils réalisèrent un ancien rituel Sith. Les fantômes des anciens Seigneurs Noirs furent invoqués et les reconnurent comme leurs héritiers : Kun comme le maître et Ulic comme l'apprenti. Le nouveau seigneur s'efforçait de reconstruire l'ancien ordre sous le nom de Confrérie Sith, il laissa à son nouveau bras droit le soin de commander l'armée. Engagé dans un conflit avec les mandaloriens, Ulic défia en combat singulier leur chef Mandalore l'Indomptable. Le vaincu passait au service du vainqueur. Il fut vainqueur, doublant ainsi la taille de son armée. Il se jugeait assez puissant pour un nouveau combat de front. Ignorant les conseils et avertissements d'Exar Kun, il prit Coruscant pour cible. L'ambitieuse Aleema, déçue d'être descendue dans la hiérarchie et sentant son influence diminuer sur son amant, choisit le cœur de la bataille pour trahir. Elle ordonna la retraite aux premières difficultés. Ulic fut capturé par un groupe de Jedi, parmi lesquels Nomi et Cay.

ulicmandalore1

Le Sith fut jugé lors d'une séance extraordinaire du Sénat. Mais Ulic se moqua de ses juges et les insulta. Cay tenta de défendre son frère, mais son intervention ne lui valut que de devenir la cible des attaques de l'ancien Jedi. Celui-ci se débarrassa même des chaines qui l'entravaient. C'est alors qu'un commando composé d'Exar Kun, de Mandalore l'Indomptable et de quelques guerriers massassis fit son apparition. En à peine un combat, la République subit une nouvelle défaite. De retour au camp de Yavin IV, Ulic reconnut ses erreurs auprès de son chef. Les deux condamnèrent Aleema pour sa trahison et préparèrent son exécution. Un acte qu'Ulic accepta sans regret. Sevré des sortilège de la maîtresse du Krath, il s'émancipa de son influence et recommença à penser à Nomi. Lors de la bataille d'Ossus, Cay revint à l'assaut de son frère pour essayer de le ramener du côté Lumineux. Son vaisseau fut endommagé et il s'écrasa. Ulic le suivit pour l'affronter en combat singulier. Il avait toujours été le meilleur au sabre laser. Il tua Cay. Et dans le même temps... Quelque chose se brisa en lui. Il réalisa jusqu'où il s'était enfoncé dans le côté Obscur. Qu'il était devenu quelqu'un qu'il avait juré de combattre. Il se laissa capturer par Nomi, qui pratiqua sur lui un rituel le coupant de la Force. Cela acheva sa volonté.

ulic cay qel-droma 1

Brisé, émotionnellement ravagé, coupé de la Force... Ulic le fratricide révéla tout ce qu'il savait des plans d'Exar Kun, ce qui permit la bataille de Yavin IV qui mit fin à la Grande Guerre des Sith. Comme il avait coopéré et n'était plus que l'ombre de lui-même, les Jedi le jugèrent suffisamment inoffensif pour le laisser repartir libre. Ecrasé par la culpabilité, il se condamnait déjà lui-même. Il passa les dix années suivantes à chercher un endroit isolé qui ne lui rappellerait pas le passé et ses erreurs et il où il pourrait mourir dans l'oubli. Une situation qui divisait au sein de l'ordre. D'un côté, les partisans de Nomi Sunrider voulaient laisser le passé et les traces de la Confrérie Sith derrière eux pour continuer à avancer. Faction dominante puisque Nomi était devenue la Grand Maître de l'ordre Jedi. De l'autre, la cathar Sylvar se fit le porte-parole de ceux qui considéraient qu'il n'avait pas assez payé et aurait dû être emprisonné voire exécuté. Ravagée par la mort de proches durant la guerre, Sylvar glissait vers le côté Obscur. Victime collatérale de cette affaire, la jeune Vima Sunrider, fille de Nomi de son premier mariage. L'adolescente était délaissée par sa mère submergée par son poste de Grand Maître. Et comme aucun Jedi n'accepterait de soustraire l'apprentie de leur chef à son enseignement, elle se mit en tête qu'Ulic était le seul qui pourrait continuer sa formation. Et s'enfuit pour le retrouver.

ulicqeldroma1

Guidée par la Force, Vima retrouva Hoggon, le contrebandier qui avait conduit Ulic sur Rhen Var, une planète déserte car en fin de période glaciaire. Elle retrouva l'ancien Sith et déploya toute sa persuasion pour qu'il lui enseigne toute la théorie dont il était capable. Hoggon, lui, partit prévenir les Jedi de ce à quoi il avait été mêlé. Ce qui conduisit Nomi et Sylvar sur Rhen Var. Ulic laissa la mère et la fille régler leurs affaires entre elles. Mais pour la cathar, des paroles ne suffiraient pas. Les deux s'affrontèrent au sabre laser. Jusqu'à ce l'ancien Sith décide d'en finir en présentant un choix à son adversaire. Il désactiva son arme et attendit le coup fatal. Sylvar réalisa qu'elle était trop impliquée, et qu'elle succomberait au côté Obscur si elle frappait. Ne pouvant le tuer, il ne lui restait qu'à lui pardonner. Ce fut Hoggon qui abattit l'ancien élève d'Arca Jeth d'un tir de blaster. Ulic Qel-droma mourut dans les bras de son grand amour Nomi Sunrider. Et même s'il ne pouvait plus ressentir la Force, quand il rendit son dernier souffle son corps se dissipa en elle. Quelque chose que seuls les plus grands maîtres Jedi sont capables. Il avait finalement réussi à atteindre sa rédemption.

 

Références

BD :

  • La Légende des Jedi, tome 3 : Le sacre de Freedon Nadd
  • La Légende des Jedi, tome 4 : Les seigneurs des Sith
  • La Légende des Jedi, tome 5 : La guerre des Sith
  • La Légende des Jedi, tome 6 : Rédemption

Jeux du moment

>> Liste complète <<