Publicité

SWTOR – L’espoir d’une autre époque

Andur Sunrider avait tout pour être un homme comblé : sa femme Nomi venait d'accoucher de leur premier enfant, une petite fille prénommée Vima, et ses supérieurs l'avaient invité à prendre quelques leçons auprès de maître Thon, l'un des plus sages maîtres des Jedi. Il y a 350 ans, les règles de l'Ordre étaient moins strictes qu'aujourd'hui et certaines libertés étaient parfois autorisées. Mais il n'arriva jamais jusqu'à destination. Les cristaux adegan qu'il devait convoyer attirèrent l'attention de pirates, qui l'assassinèrent. En voulant défendre leur fille, Nomi s'empara de son sabre laser et fit preuve d'un talent dans la Force tel que le fantôme d'Andur revint pour lui demander de prendre sa place, d'aller rejoindre maître Thon et d'apprendre à tenir la ligne là où il aurait dû être. La jeune femme ne se voyait pas dans ce rôle, et si elle continua le trajet, ce fut pour la petite Vima. Après tout, son héritage la prédisposait à tenir ce rôle. Mais maître Thon avait déjà regardé au plus profond de la Force et savait tout. Ses visions lui montraient qu'il faudrait enseigner les voies de la Force à la mère comme à la fille.

Andur, Nomi et Vima Sunrider

Andur, Nomi et Vima Sunrider

Maître Thon vivait sur Ambria, à côté d'un lac corrompu par les Sith et le côté Obscur, en gardien et en ermite. Sa seule compagnie était son apprenti vultien Oss Wilum. Comme les tchuukthai ont une apparence très proche des animaux, Nomi crut que ce dernier était le maître. Mais elle fut rapidement détrompée quand les assassins de son mari refirent leur apparition, aux ordres d'un hutt qui ne voulait pas lâcher l'affaire des cristaux adegan. La jeune femme resta là quelques années, campant sur ses positions et refusant d'apprendre la voie des Jedi. Mais lorsque Oss Wilum fut nommé chevalier et partit hors de la planète, la laissant principal intérêt du maître, elle ne tarda pas à céder à ses demandes. Quand elle fut présentée au Conseil Jedi, qui siégeait à l'époque à l'Académie d'Ossus, sa formation était tellement avancée qu'on ne pouvait plus lui demander de revenir en arrière.

maître Thon

maître Thon

Nomi devint chevalier, et fut rapidement mise à l'épreuve. Une guerre avait lieu sur la planète Onderon, contre des adeptes du côté Obscur qui se réclamaient de l'héritage des Sith. Les forces Jedi étaient mal en point, leur chef Arca Jeth avait été capturé et son ancien apprenti Ulic Qel-Droma demandait des renforts. Elle en fit partie, et aida à mettre en place la contre-attaque de la victoire. Après ça, dans l'organisation de la paix et de la reconstruction, les relations qu'elle noua avec le numéro deux de leur armée furent très profondes. Ulic devint rapidement le deuxième grand amour de sa vie. Mais la galaxie n'était pas prête pour la paix. Des survivants du commandement ennemi réussirent à s'échapper et fondèrent le Krath. Lors d'une session publique du Conseil Jedi, des droïdes piégés explosèrent, tuant Arca Jeth. Contre l'avis des survivants, Ulic choisit d'infiltrer et d'espionner la nouvelle organisation ennemie. Repéré, capturé, torturé, drogué et manipulé par sorcellerie du côté Obscur, le Jedi perdit pied et devint ce qu'il prétendait être. Lorsque Nomi vint l'exfiltrer, il la rejeta. Puis Exar Kun entra dans le jeu, Jedi déchu se revendiquant aussi de l'héritage des Sith, il vint affronter le champion du Krath. Rôle que Ulic tenait. Ils s'affrontèrent et exécutèrent inconsciemment un ancien rituel invoquant les fantôme des Seigneurs Sith du passé. Qui reconnurent les deux comme leurs héritiers. Alliés, leurs armées unifiées, ils étaient assez puissants pour ne plus se contenter d'un secteur et renverser la République.

Nomi et Ulic

Nomi et Ulic

La Grande Guerre des Sith, comme elle fut nommée, laissa l'Ordre Jedi complètement désemparé. Exar Kun et Ulic Qel-Droma firent preuve d'audace, frappant là où on ne les attendait pas. Ils firent preuve d'une sorcellerie jamais vue depuis la Grande Guerre de l'Hyperespace, mille ans plus tôt, qui poussa l'Empire Sith à l'exil. Et que l'on n'a toujours pas revu depuis. Leurs troupes étaient disparates, mais la fusion de leurs ressources rendait difficile voire impossible de deviner de quoi ils disposaient encore. Ajoutons à ces troubles un groupe de chevaliers retournés par sorcellerie Sith et envoyés assassiner leurs anciens maître, créant des vides dans la hiérarchie Jedi. Les stratèges de la République étaient dépassés et devaient se contenter de défendre jusqu'au dernier homme. Une stratégie où les héros sont bien souvent morts. Pourtant, ils réussirent à repousser l'attaque Sith sur Coruscant, et Nomi fit partie du groupe qui captura Ulic. Une victoire avec peu de conséquences puisqu'il s'échappa et que Kun visa aussitôt Ossus et son académie Jedi. Lors de l'assaut, son bras droit affronta son frère jumeau et le tua. Réalisant alors jusqu'où il s'était enfoncé dans l'Obscurité, il s'effondra. Voyant ainsi son ancien amour les défenses baissées, la jeune femme exécuta un ancien rituel pouvant couper les liens avec la Force et captura de nouveau le Sith. Cette fois-ci, il coopéra et donna des informations qui permirent de remporter la guerre. Et avec le retour de la paix, Nomi Sunrider allait connaître le rôle qui la ferait entrer dans la légende.

nomi3

Les stratégies du Krath puis d'Exar Kun ont fortement ébranlé l'Ordre Jedi. Leurs attentats terroristes ont parfaitement terrifié les survivants. Dix ans après la fin de la guerre, aucun effort de groupe n'avait été mis en place pour reconstruire tout ce qui avait été perdu. La grande majorité des membres de l'Ordre avait trop peur de ce qui pourrait arriver s'ils se réunissaient en trop grand nombre, cible de choix pour un éventuel ennemi. Il fallut beaucoup d'efforts, de négociations et de diplomatie pour organiser le Conclave de la station Exis, qui réunifia enfin l'Ordre. Et comme pour ce genre d'évènement il faut une figure de proue derrière laquelle se rassembler, ce fut le grand maître Nomi Sunrider. Elle fut la principale personne qui porta le projet, au point d'en négliger sa propre apprentie, sa fille Vima. Qui fugua pendant le Conclave. Triste augure pour le futur de l'Ordre ? Non car sa mère la retrouva avec l'ancien Sith Ulic Qel-Droma, qui avait été libéré car jugé inoffensif. Elle partagea ainsi les derniers moments de son ancien amant. La mort d'un Seigneur Sith, voilà un augure bien meilleur pour le futur des Jedi. Futur qui sera incarné pour tout le reste de sa vie par le maître et membre du Conseil Nomi Sunrider.


Jeux du moment

>> Liste complète <<