Publicité

SWTOR – Plus qu’un Jedi noir

Il n'a connu son sommet que très peu de temps. A peine quelques mois, une année. Mais ses actes ont mis en branle des évènements qui ont modelé la galaxie. Un peu plus, et il la brisait. Ses conséquences sont toujours visibles aujourd'hui, trois siècles et demi après sa mort. Guerrier d'élite, maître des arts de la Force, général aux méthodes déroutantes et destructrices, il a atteint un tel niveau que son principal rival ne serait rien de moins que l'Empereur Sith. Même s'il ne se sont jamais rencontré. Son nom était Exar Kun.

exarkun
Exar Kun était un Jedi, formé par maître Vodo-Siosk Baas sur Dantooine. Celui-ci était membre du Conseil Jedi, parmi les plus respectés. Un maître au combat même s'il n'affichait jamais son sabre laser, seulement une canne en un matériau inconnu capable de résister aux armes spéciales de l'Ordre. En plus de ce jeune humain, le krevaaki formait aussi un couple de cathars, Crado et Sylvar. Lors d'un entraînement, celle-ci abandonna son arme et attaqua Kun avec ses griffes, brisant son casque de protection et lui infligeant trois cicatrices sur sa joue droite. Les deux avaient une rivalité très forte accentuée par le fait que Crado, qui était en couple avec elle, idolâtrait leur aîné. Il était un élève très prometteur, ce qui a forcément fait naître certaines ambitions en lui. Celles d'un héros, un leader pour sa génération. Et comme il était un combattant (mais pas selon les critères de TOR), il devait faire ses preuves au combat. Selon les légendes, l'ennemi ultime des Jedi étaient les Sith, qui avaient disparu après la Guerre de l'Hyperespace, mille ans plus tôt. Mais des prophéties annonçaient leur retour, et justement un groupe s'était déclaré de leur héritage sur Onderon récemment.

exarkun 2

Le chevalier Exar Kun voyagea donc jusqu'à Onderon, mais arriva après la guerre. Freedon Nadd, le fondateur de la lignée royale était un Jedi déchu qui avait l'élève du dernier Seigneur Noir de l'Empire Sith, et son fantôme continuait de les manipuler. Vaincu par les Jedi mais pas définitivement banni, sa tombe avait été déplacée et cachée. Le maître Arca Jeth refusa de lui dire où. Alors il dut traiter avec des naddites, les partisans des Sith locaux. Quand il se retrouva face à Freedon Nadd, celui-ci ne chercha pas à le tenter avec des promesses de pouvoirs. Il savait qu'il serait plus facile de l'attirer en lui faisant miroiter des informations sur les Sith. Ainsi, il l'attira sur Korriban, dans la Vallée des Seigneurs Noirs, la nécropole des anciens Seigneurs Sith. Nadd le guidait toujours, et les fantômes locaux l'aidèrent à provoquer des accidents qui brisèrent le corps de Kun. Dans une zone autant couverte par le côté Obscur, il dut céder et accepter de l'utiliser. Sa transformation avait commencée, mais il la combattait encore. Il fut ensuite guidé jusqu'à la quatrième lune de la planète Yavin, où il fut fait prisonnier et torturer par les descendants des guerriers massassis de Naga Sadow. Le but de Nadd était simple : il pensait que le jeune Jedi corrompu allait craquer et qu'il pourrait envahir son esprit et lui voler son corps. Il en fut pour ses frais. En embrassant totalement le côté Obscur, il réussit ce qu'un membre du Conseil Jedi soutenu par plusieurs chevaliers avaient échoué à faire. Et le fantôme disparut dans les limbes sans espoir de retour. Ayant complètement basculé, et assumant ce fait, Exar Kun devint le chef des massassis avec l'intention de revendiquer l'héritage des Sith.

exarkun 4

Avant de perdre la bataille d'Onderon, Freedon Nadd avait réussi à corrompre l'héritier de l'Impératrice Teta et sa cousine Alema Keto. Ils fondèrent l'organisation du Krath, prirent le pouvoir dans leur secteur et déclarèrent la guerre aux Jedi et à la République. Pendant qu'ils se développaient, ils causèrent la mort d'Arca Jeth et corrompirent son apprenti Ulic Qel-Droma. Exar Kun ne s'intéressa pas à leur développement, étudiant les anciens textes de Naga Sadow. Il devint ainsi un puissant sorcier, un maître des arts Obscurs. Ses massassis lui construisirent divers bâtiments qu'ils prenaient pour des temples (des pyramides visibles dans l'Episode IV) et réactivèrent le vieux croiseur abandonné ici. Et quand il put partir, il alla défier les autres héritiers déclarés des Sith. Il ne pouvait y avoir qu'un seul chef, qu'une seule version. Alema et Ulic ayant pris le pouvoir au sein du Krath, il affronta l'autre Jedi déchu. Kun portait une amulette massassi, son adversaire tenait la sienne d'un héritage de Freedon Nadd. Les deux faisaient partie d'un même artefact Sith, et les deux rivaux exécutaient un ancien rituel. Les fantômes des anciens Seigneurs Noirs leur apparurent alors, leur intimant de s'allier. Exar Kun fut ainsi couronné nouveau Seigneur Noir des Sith, et Ulic Qel-Droma son apprenti. Et leur association fut appelée la Confrérie des Sith.

UlicExar 2

Les deux chefs de la Confrérie avaient des opinions bien différentes sur ce qu'ils devaient faire et comment mener la Grande Guerre des Sith. Ulic se penchait sur des affaires militaires, et alla recruter les redoutables guerriers mandaloriens. Exar Kun, lui, voulait ramener les Sith et savait qu'il lui fallait des adeptes pour ça. Il ne se fiait pas totalement à ceux du Krath. Il vola un holocron Sith à l’académie Jedi d'Ossus, tuant au passage le Grand Maître de l'Ordre. Il convainquit plusieurs chevaliers de le suivre sur Yavin IV, en convertit certains et se servit de l'holocron et de sorcellerie pour transformer les autres en marionnettes sans volonté. Alors qu'Ulic lançait un grand assaut contre Coruscant, Exar Kun envoyait des assassins éliminer les plus grands maîtres Jedi. Quand Mandalore vint lui demander de l'aide car son second avait été capturé, il vint faire une démonstration de force bien plus marquante que le défilement de croiseurs du prisonnier. A la tête d'un petit groupe, il intervint au Sénat au beau milieu du jugement, pétrifiant toute l'assemblée avec ses pouvoirs. Il transforma le Chancelier Suprême en marionnette, et n'en laissa qu'une coquille vide dévastée par le côté Obscur. Seul son ancien maître Vodo-Siosk Baas s'opposa à lui. Kun dévoila les modifications apportées à son sabre laser, le tout premier double lame jamais recensé, et abattit son adversaire avec facilité. Puis, ayant délivré son message, il repartit avec son apprenti, Mandalore et leur petite escorte massassi.

exarkun 3

Alema et Crado furent choisis pour activer un dispositif spécial dans le croiseur de Naga Sadow. Une mission suicide en réalité, pour punir la première de sa trahison et le second de son incompétence. Ils firent exploser une étoile qui perturba tout son secteur, dont le système d'Ossus. Les Jedi fuirent leur académie, et les Sith en profitèrent pour se livrer à un peu de pillage. Ulic Qel-Droma affronta son frère, le tua et réalisa combien il avait plongé dans le côté Obscur. Capturé, il révéla tous les secrets de la Confrérie. Ce fut le début de la fin pour Exar Kun. Ses cibles prévues furent fortifiées contre une attaque, et une armée se présenta aux portes de sa forteresse de Yavin IV. Puisant dans les amplificateurs des temples construits par les massassis, il sacrifia tous ses serviteurs pour lancer une attaque d'énergie pure contre ses ennemis. Mais les Jedi adverses étaient trop nombreux, et réussirent à le contenir. Le contrecoup le tua. Une théorie veut que son fantôme soit prisonnier de ses bâtiments, mais personne n'a réussi à communiquer avec lui comme l'ont pu le faire les adorateurs de Freedon Nadd. Serait-il hors de portée ?

rituel

Le règne sans partage d'Exar Kun en tant que Seigneur Noir des Sith fut très court, mais laissa de grandes marques. Personne ne réussit à s'imposer comme son successeur et au début, les Jedi continuèrent de pourchasser les adeptes du côté Obscur et les créations alchimiques comme les terentateks. Mais ils ne purent pas les retrouver tous. Leurs anciens camarades étaient des assassins, et visaient des hauts gradés. L'Ordre mit dix ans avant de recommencer à fonctionner de manière habituelle, et à commencer à se reconstruire. De l'autre côté de la galaxie, dans le régime de l'Empereur Vitiate qui se revendiquait des Sith, on commença à s'intéresser à la République pour la première fois en mille ans. Pour eux, Exar Kun et les siens ne sont que des Jedi noirs, mais comment ne pas trouver troublante cette coïncidence qu'il se décide à bouger au moment où les anciens Seigneurs Noirs choisissaient un autre successeur officiel que l'Empereur ? Une génération plus tard, même si c'est à cause de manigances impériales, c'est bien pour se venger des défaites qui ont conclu la Grande Guerre des Sith qu'a été déclarée la Guerre des Mandaloriens. D'anciens membres de la Confrérie ont refait parler d'eux, Dark Nebul alias Haazen derrière le Pacte Jedi ou bien Jorak Uln et Dark Sion qui firent partie des suivants de Dark Revan. Leur présence faisait croire aux observateurs à un lien entre les deux groupes Sith, qui parait bien léger aujourd'hui. Aujourd'hui, son influence parait bien minime au regard des intrigues de Dark Revan et de l'Empereur Vitiate. Il ne peut même pas prétendre être le premier à avoir réactivé les guerres entre Jedi et Sith, le fantôme de Freedon Nadd l'ayant fait avant lui. Mais il a élevé le conflit à un autre niveau, exhibant les faiblesses de l'Ordre Jedi et donc prouvant qu'il pouvait être abattu, détruit, submergé et ridiculisé par le côté Obscur. S'il ne l'avait pas fait, personne n'aurait douté du résultat des guerres qui aurait suivi, ce qui aurait stoppé net bien des menaces avant qu'elles ne soient déclenchées. Quoi qu'en dise l'Empire, en étant un tel agent de Chaos, Exar Kun a clairement mérité son titre de Seigneur Noir des Sith.

 

Références

BD :

  • La légende des Jedi tome 4 : Les Seigneurs des Sith
  • La légende des Jedi tome 5 : La Guerre des Sith

Jeux du moment

>> Liste complète <<