Publicité

SWTOR – Dissidents Jedi

Quand l'Ordre Jedi a affronté la Confrérie des Sith d'Exar Kun, cela a provoqué un traumatisme terrible. Pendant dix ans, chevaliers et consulaires ont refusé de se réunir en masse, les entrainant au bord de la rupture en tant qu'organisation. Il fallut au Conseil toute l'énergie de la jeune Nomi Sunrider pour que le Conseil Jedi réussisse à renverser la tendance. Elle fut nommée Grand Maître pour cela. Tout était restauré, tout allait donc pour le mieux. Pour le mieux ? Vraiment ? La prophétesse Jedi Krynda Draay se reprochait de n'avoir pas eu de vision de cette Confrérie, qui aurait permis de l'arrêter avant qu'elle ne cause trop de dégâts. Cela aurait évité la mort de son mari Barrison et la mutilation de son meilleur ami Haazen. Désapprouvant la gestion de la question du nouveau Conseil (Ulic Qel-Droma n'a jamais subi de punition clairement visible), et avec une animosité envers les Sith qui avoisinait la haine, elle organisa une société secrète qu'elle cacha aux autres Jedi. Ses affiliés devaient empêcher qu'une telle situation ne se répète, quitte à manipuler le Conseil. Et tant pis si ça affaiblissait ce dernier. En tant que prophète Jedi, Krynda, chef du Pacte Jedi (Jedi Covenant en vo, nom d'un serveur côté américain) savait ce qu'il fallait faire.

krynda draay

Krynda Draay

Barrison Draay était l'unique héritier d'une riche famille de Coruscant. Une dispense de l'Ordre Jedi lui avait permis de continuer de faire tourner les entreprises familiales. Ainsi, à sa mort, Krynda et leur fils Lucien ne manquaient pas de ressources. Haazen, ancien apprenti Jedi ayant échoué aux épreuves et ancien bras droit de Barrison, reprit ce dernier rôle auprès de sa veuve. Il s'occupait ainsi des affaires les plus matérielles du Pacte pendant que sa supérieure préparait les prophètes qui devaient les guider, organisés en cercles spécialisés. Elle assura la formation de la plupart d'entre eux, notamment les quatre membres du Premier Cercle, tourné vers le destin de la galaxie : la miraluka Q'anilia, le feeorin Feln, la togruta Raana Tey et le khil Xamar. Incapable de voir l'avenir, le petit Lucien Draay devint un Jedi gardien afin de pouvoir assurer la protection de ce Premier Cercle, puis plus tard celle de tout le Pacte. Il y avait aussi à leur service de nombreuses ombres Jedi, chargées de récupérer des artefacts aux quatre coins de la galaxie afin d'empêcher que de mauvaises mains ne tombent dessus. Ils étaient rassemblés dans un entrepot sur Odryn (planète d'origine des feeorin, où Feln était un puissant chef). Krynda et Haazen manipulèrent les affectations Jedi pour que leurs prophètes et leurs gardiens soient assignés en des lieux très proches les uns des autres. Leur plus grand succès fut d'affecter tout le Premier Cercle sur la nouvelle enclave de Taris, poste prestigieux et bien éloigné des regards du Conseil.

Jedi_Covenant_NEGTF

Lucien Draay et le Premier Cercle

Paradoxalement, ce furent deux prophéties qui causèrent la chute du Pacte. Deux de leurs prophéties. La première fut annoncée par Krynda en personne, on l'appelle la Prophétie des Cinq (nom d'un autre serveur côté américain) :

Dans la période de tribulations qui s'annonce, ils seront cinq. Un pour l'obscurité et un pour la lumière. Un autre pour l'obscurité se tient dans la lumière. Tandis qu'un autre pour la lumière se tient dans l'obscurité. Le dernier se tient à l'écart de tous. Et avec eux cinq, tout ce qui a été bâti s'écroulera.

Haazen, qui était en réalité un acolyte de la Confrérie Sith et l'assassin de Barrison  Draay, y vit une occasion d'asseoir ses ambitions. Il manipula les différentes forces du Pacte pour devenir le cinquième de la prophétie, celui à l'écart. Et les quatre autres devaient devenir ses pions. Il voulait détruire l'Ordre Jedi, et être celui qui reconstruirait sur ses ruines. Finalement, ses interventions et leurs conséquences finiront par provoquer une guerre entre le Conseil Jedi et ses alliés. Mais n'anticipons pas trop.

haazen

Haazen, alias Dark Nebul

Sur l'une des quatre lunes de Taris, les membres du Premier Cercle eurent une vision où un individu vêtu d'une combinaison spatiale les tuaient tous les quatre. Elle fut baptisée Prophétie de la lune Rogue, d'après le nom de leur localisation à ce moment. Leur assassin portait la même tenue règlementaire que leurs padawans pour leurs missions en apesanteur. Alors ils décidèrent de faire disparaitre la menace. Ils assassinèrent leurs apprentis. Seul Zayne Carrick, formé par Lucien Draay, arrivé en retard, en réchappa. La responsabilité des meurtres lui fut publiquement mise sur le dos. Il ne dut sa survie qu'à l'aide de nouveaux amis, dont certains enfilèrent à leur tour la combinaison spatiale. S'ils n'avaient pas essayé d'empêcher cette vision, jamais le snivvien Marn "Gryp" Hierogryph n'aurait été là pour appuyer sur des détonateurs ou voler des sabres lasers à des moments cruciaux. L'enclave de Taris fut abandonnée le temps de l'enquête, mais ne put jamais être récupérée à cause de la Guerre des Mandaloriens. Lucien Draay fut nommé membre du Conseil Jedi, dernier coup d'éclat du Pacte. Le maître Xamar, doutant de plus en plus de ses chefs, finit par aller révéler la vérité au Conseil Jedi, provoquant une vraie guerre civile sur Coruscant. Haazen se dévoila alors, et l'ampleur de ses machinations était terrifiante (ou impressionnante, selon le point de vue). Mais il fut vaincu et mourut au combat, comme la quasi-totalité des leaders du Pacte. Les survivants des combats furent arrêtés et jugés. Seule une poignée réussit à s'échapper, sous le commandement d'un Lucien Draay résolu à échapper au côté Obscur et à revenir dans la Lumière.

lucien draay
Par bien des aspects, le Pacte n'a jamais atteint ses objectifs. Pire même, on peut les accuser d'avoir provoqué ce qu'ils ont toujours voulu éviter : le retour des Sith. Je ne parle pas ici de Haazen, le manipulateur Dark Nebul qui compensait ses faiblesses dans la Force par plusieurs artefacts volés aux ancien Sith. Mais en s'opposant au Conseil Jedi, il a poussé ses membres à se méfier des groupes qui dans l'Ordre contestaient certains aspect de leur doctrine. En premier lieu les Revanchistes, les plus évidents. Sans le soutien de leurs chefs, ces derniers ont dû se radicaliser. Certes, la corruption de Revan et Malak a été causée par l'Empereur. Mais si à l'époque d'autres maitres Jedi étaient intervenus pour les seconder et les conseiller. Auraient-ils sombré dans le côté Obscur en aussi grand nombre s'ils avaient été mieux soutenus ? Seraient-ils quasiment tous devenus des Sith alors ? Toute cette génération aurait-elle été perdue sans ces interventions du Pacte ?...

 

Références

BD :

  • Chevaliers de l'Ancienne République : tome 1 à 5
  • Vector tome 1 (s'insère entre les tomes 4 et 5 de Chevaliers de l'Ancienne République)

Jeux du moment

>> Liste complète <<