Publicité

SWTOR – Noetikon : au delà des holocrons

Les holocrons sont une technologie que les Jed'aii ont hérité des kwa, leurs prédécesseurs en tant que maîtres de la Force sur Tython. Puis cela s'est transmis à ceux qui sont devenus des Jedi. Et comme les Sith sont nés d'une faction rebelle des Jedi, eux-aussi en disposent. Le principe est simple : un maître enregistre une partie de son savoir dans un dispositif auquel on ne pourra accéder qu'en utilisant la Force. Une fois activé, un hologramme répond à des questions dont des mots-clés activent ses réponses plus ou moins préenregistrées, avec plus ou moins de libertés par rapport aux réactions de l'interlocuteur. Un holocron peut donc parfaitement remplacer un professeur en chair et en os.

A deux exceptions près. Pas d'initiative de sa part pour décider de quel sujet à aborder, et si on ne prononce pas les bons mots-clés, il restera silencieux. Le maître ayant enregistré ses paramètres, donc sa personnalité. Ajoutons que, dans les parties que l'on ne comprend pas encore, certains holocrons sont capables de se souvenir de ce qu'ils ont déjà évoqué avec les utilisateurs. Il est fréquent que les Jedi partagent un même holocron à plusieurs, mais un seul à la fois peut être activé pour partager ses leçons. En cherchant à améliorer ceci, ils ont développé les noetikons, des holocrons spéciaux. Ici, toute une mécanique est nécessaire pour l'activer, la place libérée permettant ainsi d'intégrer de nouveaux systèmes. Chaque noetikon peut accueillir les enregistrements de trois maîtres, invoqués conjointement. Ainsi, pour chaque question, ils sont capables de discuter entre eux et de confronter leurs points de vue. Et donc trouver une meilleure solution.

Il existe trois noetikons, que l'on peut combiner pour avoir accès au savoir de neuf maitres. La plupart d'entre eux ont été enregistrés il y a entre trois et quatre siècles. Ils se trouvaient au Temple Jedi de Coruscant lorsque les Sith ont attaqué la capitale républicaine. Pendant dix ans, ils ont été perdus. Mais même récupérés récemment, ils restent difficile à utiliser car les Sith ont détruit le terminal qui permettait de les actionner.

note : chaque noetikon héberge deux personnages déjà connus de l'Univers Etendu Legends, Mais à chaque fois le troisième a été créé pour l'occasion. Pour ces trois-là, il n'y a actuellement rien de plus à dire que leurs noms.

noetikon1

Le noetikon de la science est celui que l'on invoque le plus souvent parmi les trois. Il regroupe un grand nombre de connaissances en biologie, en chimie, en technologies et autres sciences. Les trois maîtres qui servent d'intermédiaires à cette gigantesque banque de données étaient réputés pour leur grands talents de professeurs. Même si parfois, leurs élèves ne se sont pas toujours les plus grandes gloires de l'Ordre.

A l'image d'Arca Jeth, qui était un des plus grands maîtres d'armes de son époque mais qui est surtout reconnu pour avoir dirigé l'académie de sa planète natale Arkania. Des talents applaudis et respectés, même si son étudiant le plus célèbre est devenu après sa mort le numéro deux de la Confrérie des Sith. Et il n'est pas le seul à avoir sombré dans le côté Obscur. Mais, à une époque où les Jedi étaient perçu comme une aristocratie, il a réussi à se créer une grande réputation même en dehors de l'Ordre.

Vandar Tokare, lui, était professeur à l'académie de Dantooine, ainsi que membre du Conseil Jedi. Il s'occupait notamment des jeunes initiés. Alors que le Conseil à son époque était conservateur, lui passait pour plus modéré. Mais jamais il ne lui serait venu de trop s'écarter de la ligne choisie par ses camarades, quoi qu'il en pense. Lors de la Guerre Civile des Jedi, il fut l'un des plus impliqués dans la rédemption de Revan, allant même jusqu'à le féliciter publiquement après la bataille de la Forge Stellaire. Il a été tué lors de la Purge de Dark Nihilus.

Le trio est complété par l'humain Tharis Orne, lui aussi très respecté à son époque.

noetikon_science1

Tharis Orne, Vandar Tokare et Arca Jeth

Le noetikon de la lumière se tourne lui vers des conseillers qui se sont totalement dévoué à la Force et à l'idéal Jedi. Nomi Da Boda, plus connue sous le nom de son premier époux Nomi Sunrider (nom non utilisé dans le jeu à cause de problèmes légaux, qui a bloqué l'utilisation du personnage et de sa famille dans plusieurs projets depuis KOTOR), fut même le grand maître de l'Ordre en une période difficile. Vétéran de la guerre d'Onderon et de la Grande Guerre des Sith, alors que les Jedi démotivés peinaient à se rassembler et se reconstruire, elle fut une des plus acharnée et le symbole de la réunification. Bien qu'entrée dans l'Ordre sur le tard, adulte et déjà mère, elle fut le flambeau qui soutint et guida ses camarades. Mais il n'est pas nécessaire d'être allé aussi haut qu'elle pour lui tenir compagnie.

Noab Hulis le miraluka, n'était que professeur à l'académie d'Arkania d'Arca Jeth. Il s'est illustré notamment en ramenant du côté lumineux un chevalier perdu dans le côté Obscur. Il avait épousé une humaine, et ils eurent une fille Kyndra, qui tenait plus de sa mère (comprendre qu'elle apparaissait comme une humaine, avec des yeux pour voir). Cette dernière jouera un rôle important dans la reconstruction après la Grande Guerre des Sith, même si elle se posait en rivale de Nomi et que l'on découvrira finalement que sa faction était pleine de traîtres. Mais Noab n'a rien à voir avec ceci, il était déjà mort quand elle a commencé à déraper.

Le troisième membre qui habite ce noetikon est un humain appelé Wole Vahn.

noetikon_lumiere1

Noab Hulis, Wole Vahn et Nomi Da Boda/Sunrider

Le noetikon des secrets enfin tranche avec ses deux prédécesseurs. Ses membres sont moins illustres, n'ont pas connu les hauteurs comme le Conseil Jedi. Même s'ils ont suffisamment été remarqués pour qu'on leur demande de participer à cette grande compilation de connaissance. Quel est leur domaine de prédilection, ces secrets qui donnent ce nom au noetikon ? Et bien c'est le côté Obscur. Tous les trois ont cédé à ses promesses, ils ont chuté. Mais ils sont revenu à la lumière, et aux Jedi. Enfin, plus ou moins.

Alors simple padawan, Bastila Shan avait été un fer de lance de l'Ordre durant la Guerre Civile des Jedi, seule capable de résister à Dark Revan grâce à son pouvoir de méditation de combat. Elle finit par le capturer et après que sa mémoire ait été effacée par le Conseil Jedi, devint sa gardienne. Elle commença à éprouver des sentiments pour son prisonnier, et finit par se sacrifier pour lui. Elle se laissa capturer pour couvrir sa fuite, et Dark Malak la tortura jusqu'à ce qu'elle chute dans le côté Obscur. Revan la sauvera, et l'épousera. Mais en retrouvant sa mémoire, il lui fit partager ses doutes vis-à-vis du Conseil. Après la Guerre Civile des Jedi, elle conservera certaines distances avec l'Ordre en reconstruction. Pas vraiment le profil qu'avaient les autres membres choisis pour les noetikons.

Le devaronnien Chamma est plus classique, puisqu'il a fondé et dirigé une académie. Mais quel parcours pour arriver là ! Il y a environ 750 ans, ce chevalier Jedi fut le seul survivant d'une expédition de secours dans le systhème Althiss. Il ne survécut à un piège que grâce au côté Obscur, et vécut en ermite durant plusieurs siècles sur H'ratth jusqu'à ce que Noab Hulis vienne le convaincre de revenir auprès des Jedi. Il reprit sa formation depuis le début, et quand il revint sur H'ratth, ce fut pour en faire un centre d'enseignement.

Pour se retrouver en leur compagnie, Jesper Altex a dû connaitre une expérience similaire.

noetikon_secret1

Jesper Altex, Chamma et Bastila Shan


Jeux du moment

>> Liste complète <<