Publicité

Warframe – Découverte de la version Switch

Après cinq années à passer sur nos ordinateurs et sur les autres consoles de salon (PlayStation 4 et Xbox One), le développeur et éditeur canadien Digital Extremes propose depuis le 20 novembre son jeu d'action sur la Nintendo Switch, une version développée en collaboration avec Panic Button, un studio spécialisé dans les portages.

L'aventure commence par un passage sur le site officiel car le studio a bien fait les choses et propose une migration de son compte PC vers son compte Nintendo Switch, évitant ainsi aux anciens joueurs de reprendre à zéro. Bien entendu, la migration n'est possible qu'une seule fois et les comptes restent ensuite séparés : la progression sur un compte n'impacte pas l'autre. Les crédits ne sont pas non plus dupliqués et restent sur le compte PC. Même si la démarche parait un peu complexe à première vue, je réussis en moins de 10 minutes à récupérer mon personnage, créé l'année dernière lors du test de la version PC.

Une fois en jeu, c'est assez bluffant, je retrouve mon vaisseau, exactement comme je l'avais laissé, sans même une once de poussière sur mes décorations car, bien sûr, même si les crédits ne sont pas dupliqués, tous les achats effectués auparavant sont eux bien emmenés vers la Switch. Cette version propose plus de cinq années de contenu, avec vingt-trois mises à jour majeures (dont Mask of the Revenant), trois quêtes cinématiques, le monde ouvert des Plaines d'Eidolon et trente-six Warframes. L’extension Fortuna arrivera prochainement, accompagnée de Garuda, le trente-septième Warframe. À terme, la version Nintendo Switch rattrapera les autres consoles, pour une sortie des futures mises en simultané sur les trois plateformes prévue pour le courant de l'année 2019.

Les graphismes sont d'excellente qualité, très fins ; s'ils ont dû faire des compromis de ce côté là, cela ne se voit pas. Les animations des Warframe, les effets des armes, les environnements, l'espace... l'immense monde de Warframe est à portée de main, tout aussi beau que sur ordinateur. En version portable, il y a même parfois trop de choses qui se passent à l'écran, ce qui ne facilite pas toujours la lecture, les éléments devenant du coup trop petits en 720p. Conséquence de cette qualité graphique, le jeu est assez lourd, le studio recommande d'utiliser une carte SD 32 ou 64 Go pour jouer dans de bonnes conditions et être en mesure de suivre le déploiement des futures mises à jour.

Jeu coopératif oblige, une connexion internet est requise, même si vous jouez en solo et non en escouades (jusqu'à quatre joueurs). Ainsi, si vous prévoyez de jouer à Warframe lors de vos déplacements, prévoyez le Wifi ou la 4G. La stabilité des serveurs est bonne, je n'ai pas remarqué de ralentissements ou de désynchronisations, juste un plantage total du jeu, sans que je sache si cela venait du jeu en ligne, ou du jeu en général, je n'ai eu d'autre choix que de relancer le jeu et de me retrouver une nouvelle escouade (impossible de les rejoindre). D'ailleurs, trouver des escouades est tout aussi rapide que sur PC, prouvant qu'une bonne communauté s'est d'ores et déjà installée sur le titre.

Du côté de la prise en main, les menus sont similaires à la version PC (je n'ai jamais testé sur consoles). Par contre, pas de possibilité d'utiliser l'écran tactile, il faut obligatoirement faire usage des manettes, soit les deux contrôleurs Joy-Con classiques, qu'ils soient fixés à la console Nintendo Switch, reliés à la poignée du commutateur Nintendo ou détachés, ou les contrôleurs Pro. Le niveau de sensibilité se personnalise depuis le menu pour offrir la meilleure expérience possible. L'organisation des raccourcis est assez classique, avec le tir sur la gâchette droite, la visée sur la gauche. Le personnage peut rapidement se baisser, sprinter, ou frapper au contact, ainsi que lancer ses capacités. Cela demande bien entendu un instant d'adaptation, surtout que je n'ai pas eu de tutoriel en ayant repris directement mon personnage PC, mais tout joueur un minimum habitué à son personnage réussira à retrouver rapidement ses marques. Pour vous dire : je n'avais pas joué depuis presque un an, et c'est revenu en une trentaine de minutes !

Free-to-play, le titre s'appuie bien sûr ici aussi sur une boutique avec les Warframe et de l'équipement. Le programme Prime Access est également présent, un abonnement apportant différents avantages dont en ce moment un accès à Nova Prime, Mag Prime et Chroma Prime (des Warframe exclusives). Différents petits bugs empêchent d'acheter plusieurs objets de la boutique, envoyant vers la Nintendo Shop, où la boutique indique que l'article n'est pas disponible. L'équilibre semble être strictement similaire à ce que j'avais pu voir sur PC, avec la plupart des objets accessibles soit en payant, soit en jouant (les patrons et les composants pouvant être récoltés en jeu). On aime ou on n'aime pas.

En conclusion, la version Switch de Warframe reprend toutes les forces du titre PC pour l'offrir aux joueurs sur console, avec la même qualité de contenu, ainsi que (presque) la même quantité (et totalement d'ici quelques mois). Si vous n'avez jamais eu l'occasion de tester Warframe, c'est le moment ou jamais. Il serait dommage de passer à côté de ce titre qui a tout pour plaire. Vous ne risquez pas grand chose à tester, c'est gratuit !

Warframe - Nintendo Store

Jeux du moment

>> Liste complète <<