Publicité

G-Lab – Keyz Carbon², un clavier mécanique d’entrée de gamme

J’ai déjà eu l’opportunité de tester plusieurs produits de la marque française G-Lab, dont notamment les souris Kult Ultimate et Kult Prométhium, ainsi que le casque Korp Selenium. C’est récemment l’un de leurs claviers que j’ai eu l’opportunité de recevoir et c’est d’ailleurs sur ce clavier que j’écris cet article.

Plutôt lourd avec ses 1250 g, le clavier est classique dans son apparence, sans aucune touche supplémentaire au-delà des basiques d’un clavier AZERTY, tout droit, sans aucun repose-poignet, il s’insère donc sur les petits bureaux (452 x 185 x 42 mm)... À l’arrière, de petits taquets antidérapants se soulèvent pour incliner légèrement l’angle et une goulotte permet de choisir par où sortira le câble de 1,8 m : milieu ou côté.

Puis, une fois branchée, guirlande de Noël ! Chaque ligne du clavier rétroéclairé prend une couleur de l’arc-en-ciel : violet, orange, vert, orange, rouge et bleu. Si vous n’aimez pas, la luminosité se baisse jusqu’à se désactiver totalement. D’après la fiche en ligne, il y a plusieurs modes de rétroéclairage prédéfini qui s’activent directement via des raccourcis, mais je n’ai pas réussi à en choisir un autre.

Même s’il n’y a pas de touches multimédias dédiées, une douzaine de raccourcis existent pour ajuster le volume, changer la piste de lecture ou encore ouvrir la calculette grâce à la combinaison des touches de fonction 1 à 12 et FN. L’une d’elles est bien trouvée, le Windows Lock qui désactive la touche « Windows » et tous les raccourcis liés (comme l’ouverture par inadvertance du menu démarrer). Il y a également la possibilité d’inverser les touches ZQSD avec les flèches directionnelles, et cela sans toucher aux réglages du jeu.

Le point fort de ce clavier qui va à l’essentiel vient de ses touches mécaniques dotées de switch (interrupteurs) tactiles bleus à clic, ce qui permet de frapper directement ou de décider de préparer une action avec une prépression. Même si j’utilise depuis longtemps un clavier mécanique, la prise en main de celui-là n’est pas immédiate, son toucher est réactif sans pour autant être le meilleur que je connaisse, ce qui m’amène à rater ou à inverser des lettres beaucoup plus souvent que sur mon habituel Logitech G710+. Le bruit est important et systématique, ça cliquette fort à chaque pression ce qui à la longue devient agaçant, autant pour l’utilisateur que pour les voisins (mais bon, switch bleu oblige).

Les erreurs au feu de l’action s’évitent grâce à plusieurs technologies : le N-Key rollover limite les conflits tandis que l’anti-ghosting empêche des actions non intentionnelles lorsque de nombreuses touches sont pressées simultanément.

Doté d’un châssis en métal robuste, le Keyz Carbon² de G-Lab a été conçu pour durer, le constructeur annonce 50 millions de frappes garanties sur chaque touche. Concrètement, il est compliqué de vérifier sa résistance dans la mesure où je n’ai le clavier que depuis une petite semaine. Par contre, je peux attester que tout a été fait pour proposer un produit costaud et épuré. L’absence de toute fioriture évite d’avoir des éléments plus fragiles que d’autres qui lâcheraient en premier. À noter également que les touches sont très hautes, ce qui facilite le nettoyage en cas de petit accident et les poussières s’ôtent facilement avec une pince fournie dans la boite (ou même sans, si vous perdez l’outil).

Premier prix des claviers mécaniques chez G-Lab, le Keyz Carbon² est vendu à 59,99 € sur leur site (soit 20 € moins cher que leur haut de gamme, le Meca). Un clavier au bon rapport qualité/prix, avec une réactivité acceptable et un rétroéclairage basique qui correspondra aux joueurs avec un budget limité, en tout cas pour ceux que le bruit de frappe ne dérange pas.


Jeux du moment

>> Liste complète <<