Publicité

SWTOR – Coruscant, personnification de la République

Retour au sommaire Histoire Galactique

 

Dans le jargon militaire de la République, les coordonnées 0-0-0 ou code Triple Zéro ne correspondent pas au point 0 géographique, soit le centre de la galaxie et du Noyau Profond ; Mais à la planète considérée comme le centre de la République Galactique, dans le Noyau Galactique. C'est arrogant ? Tout à fait, et c'est un exemple très simple de la mentalité affichée par ses habitants, du moins dans les castes supérieures, celles qui ont les moyens de se confronter à des habitants d'autres planètes. Et des habitants d'autres planètes, il en vient beaucoup sur Coruscant, étant donné qu'il s'agit de la capitale de la République.

coruscant-capture-decran-001
La planète Coruscant est entièrement urbanisée, à l'exception des pôles. Les calottes glacières sont de trop grandes réserves d'eau pour que l'on songe à y toucher. Pour l'air et l'oxygène, des plantes sont cultivées spécialement dans des zones particulières. Pas en terrain naturel, il n'y en a plus. Les constructions se sont développés sur plusieurs étages. On ne se souvient à peine des roches qui composent le sol. Et encore moins des raisons pour lesquelles se sont affrontés les Guerriers de l'ombre Taungs aux Treize nations de Zhell. A l'époque, elle portait le nom de Notron. Les Taungs dominèrent le plus gros de la guerre, mais finirent par quitter la planète. Ils partirent dans les étoiles, où après plusieurs pérégrinations ils finirent par fonder la culture mandalorienne. Pour survivre aux éruptions volcaniques qui secouèrent ce monde qui était le leur, les Zhell s'enterrèrent dans des cavernes près du pôle sud. Il y a environ 96 000 ans, les columni ont visité ce monde rebaptisé Coruscant mais le considérèrent comme trop primitif pour être intéressant. 10 000 ans plus tard, les gree ont aidé à construire les bases de la future Cité Galactique. 26 000 ans environ avant le Traité de Coruscant, les Rakata ont débarqué et ont annexé ce monde à leur Empire Infini. Une domination qui dura près de cinq siècles jusqu'à ce que l'organisation des maîtres s'effondre d'elle-même. Leur technologie fut récupérée et réutilisée. Mais c'est deux siècles plus tard que le plus grand évènement arriva. Avec plusieurs autres planètes du Noyau Galactique dont Aldérande, Corellia ou encore Duro, la constitution de la République Galactique fut signée. Coruscant choisie comme capitale, leurs destinées seraient intrinsèquement liées pour les millénaires à venir.


Les Jedi sont aussi liés à la République que Coruscant. Participant au gouvernement de la République, en tant que conseillers et bras armés de l'exécutif notamment, ils ont établi un poste sur la planète-capitale. Dans les faits, cela s'est longtemps limité à une ambassade, un simple bureau dans les locaux du Sénat. S'il fallait plus de discussions, ce bureau contactait le Conseil Jedi sur Ossus. Ce n'est qu'après la Grande Guerre de l'Hyperespace, quand les Sith de Naga Sadow ont attaqué Coruscant qu'il fut décidé de renforcer cette présence. Un temple fut établi, qui se développa au cours des siècles et devint l'une des annexes les plus importantes de l'Ordre. Un millénaire plus tard, quand Ossus dut être abandonné à cause des actions du Sith Exar Kun, c'est ce temple sur la capitale qui fut choisi pour devenir la nouvelle base principale. Cela causa certains problèmes au moment des Guerres Mandaloriennes, où leur non-intervention leur valu d'être accusés d'une volonté trop Noyau-centriste, comme la majorité des classes supérieures de Coruscant. Lors de la Guerre Civile des Jedi, ils mirent beaucoup plus en avant l'enclave de Dantooine dans la Bordure Extérieure. Ce qui ne leur servit pas à grand-chose puisqu'elle fut détruite durant le conflit. Les autres temples ont été abandonnés lors de la Première Grande Purge Jedi, lorsqu'il fallait se cacher. Lors de la reconstruction, c'est sur Coruscant qu'ils se sont appuyés. Ils s'y sont bien maintenus jusqu'au sac de la planète par les forces impériales. La popularité des Jedi étant alors très basse, ils ont préféré aller se reconstruire ailleurs, sur Tython. Revenant au système du petit bureau au Sénat en attendant une période plus favorable. Les ruines de leur temple sont toujours visibles à la surface, personne n'a encore cherché à faire quoi que ce soit dessus.

coruscant-image-conceptuelle-003
La société sur Coruscant est organisée selon les strates d'étages de la Cité Galactique. Aux étages supérieurs, près de l'air libre, ce sont les castes supérieures, celles qui fréquentent le Sénat sous une forme ou une autre. Avec donc beaucoup de suites de sénateurs venus d'autres planètes. A l'opposé, aux environs de la surface, des mendiants mutants qui survivent plus qu'ils ne vivent. Cannibales entre autres. Entre les deux, tout un large éventail. Rares sont ceux qui s'aventurent assez profondément pour pouvoir croiser les mutants, c'est bien trop dangereux. Ceux qui s'y retrouvent sont des abandonnés, et ne valent guère mieux désormais. C'est fort pratique pour certains criminels qui voudraient se débarrasser de corps indésirables, morts ou vivants. Ces niveaux les plus médians sont donc occupés par une pègre qui n'a rien à envier aux centres criminels les plus dangereux de la Bordure Extérieure. On pourrait s'y croire sur Nar Shaddaa. Le Soleil Noir qui y règne ne manque que de vaisseaux en grand nombre pour pouvoir concurrencer des mafias comme l'Echange ou les Hutts. Les étages de la bourgeoisie locale, des marchands principalement, souffrent de cette mauvaise réputation. Si des membres des équipes du Sénat sont susceptibles de rendre visite, voire des sénateurs eux-mêmes, ils sont accusés de venir s'encanailler. Comme si ces niveaux, si proches des leurs, n'étaient pas surveillés et sécurisés. Mais c'est la réputation de la planète : sur les toits le gratin de la galaxie et en dessous des déchets souvent considérés comme indignes d'être mentionnés.

coruscant-capture-decran-003
Le saccage de Coruscant par les impériaux de Dark Angral et Dark Malgus a laissé beaucoup de traces, à l'image des ruines du temple Jedi. Les classes supérieures ont réunis beaucoup de donations pour restaurer ces parties qui leur sont chères. Les autres ? Oh, elles peuvent se débrouiller, non ? Comme toujours, ils font la sourde-oreille à ces problèmes. Mais si on retire les bases, le sommet aura du mal à léviter tout seul. Au point que les gree ont dû revenir pour aider à réparer quelques systèmes de première importance. Ce manque de soins a aussi généré une certaine insécurité dans des quartiers qui auraient dû être sûrs. Soit des groupes criminels qui voudraient augmenter leur zone d'influence, soit des milices rassemblées pour les contrer mais à l'allégeance incertaine. De nouveaux scandales locaux pourraient être dévastateurs pour la planète si on les laissait éclater. Et vu son rôle dans la République, mieux vaudrait pour elle que ça n'arrive pas.


Jeux du moment

>> Liste complète <<