Publicité

SWTOR – Jedi Consulaire : L’ascension du Barsen’thor

Attention, cet article reprend les éléments de la quête histoire de la classe Jedi consulaire. Elle contient donc des révélations. Veuillez sortir si vous ne souhaitez pas les connaitre.

Sur Tython, les Jedi connaissent plusieurs troubles avec leurs voisins les Déchiqueteurs. Le maître Yuon Parr, célèbre pour son travail en archéologie, envoie son apprenti récupérer les holocrons (enfin, leurs équivalents) des quatre maîtres fondateurs de l'Ordre Jedi. Sauf que celui de Rajivari est manquant. Ses enseignements n'étant pas aussi lumineux que l'orthodoxie Jedi moderne, il faut le retrouver avant qu'il ne soit utilisé à mauvais escient. Le coupable est un twi'lek originaire d'un village voisin, dont les relations avec le Temple Jedi sont assez difficiles. Il voulait utiliser ces leçons pour former une armée qui renverserait la situation sur la planète. Des choix qui inquiètent même le fantôme de Rajivari. L'apprenti et le chasseur trandoshan Qyzen Fess, un ami de son maître, réussissent finalement à l'arrêter. Yuon Parr célèbre cette victoire en promouvant son élève au rang de Jedi, mais s'effondre au beau milieu de la cérémonie.

Tython n'ayant pas le matériel pour soigner sa maladie, Yuon Parr et son entourage partent pour Coruscant. Mais la médecine conventionnelle ne peut rien pour elle. Au contraire, le maître Jedi s'enfonce. Elle ne reconnait plus les siens, et dans ses délires parle régulièrement d'un certain Parkanas et d'un homme sombre. Son ancien apprenti et Qyzen Fess partent alors à la recherche des noetikons, des artefacts contenant certains savoirs Jedi perdus après le saccage de Coruscant dix ans plus tôt. Les esprits des maîtres enregistrés dedans identifient la maladie comme étant la Peste Obscure inventée par le Sith Terrak Morrhage. Ils enseignent au Jedi consulaire une technique de bouclier qui peut protéger les malades, mais ce n'est qu'une méthode temporaire. Pour tout arrêter, il faut retrouver et vaincre le Sith responsable. Cela permet tout de même de donner plus de temps à maître Parr.

qyzen_fess_01
D'autres maîtres présentant des signes de la Peste Obscure, le Conseil Jedi demande au consulaire de s'occuper d'eux. Sur Taris, le maître kaleesh Cin Tykan a sombré dans la paranoïa au beau milieu d'une expédition archéologique. Il s'est retourné contre ses camarades et cherche même à détruire des holocrons. Ses actions menacent la survie de la colonie républicaine, au point que la justice souhaiterait s'occuper de son cas. Des actions qui l'horrifieraient s'il n'était sous l'influence de celui qu'il appelle le seigneur Vivicar.

Sur Nar Shaddaa, il faut retrouver le maître Duras Fain. Syo Barkan, membre du Conseil Jedi, conseille de s'adresser à son ami l'exo-technologiste Tharan Cedrax. Celui-ci, avec son assistante holographique Holiday, informe les nouveaux arrivants de l'existence d'un nouveau groupe criminel qui semble lié à leur cible. Fain est connu pour détester les activités criminelles tant appréciées du Cartel des Hutts et c'est à eux qu'il veut s'en prendre. Et le soustraire à la justice d'un tel gouvernement est bien plus difficile que pour un monde républicain comme Taris. Il faut beaucoup plus de doigté. Apprenant avoir affaire à l'apprenti de Yuon Parr, leur cible leur parle d'une expédition commune sur le monde obscur de Malachor III, où l'un des leurs, Parkanas, avait disparu. La fille de Duras Fain se révèle aussi infectée quand elle prend le contrôle du croiseur Carida. L'enquête révèle qu'elle avait été contaminée par le seigneur Sith Vivicar.

theran_cedrax_01
Le suivant sur la liste est le maître Eriz Vossan, qui étudie les peuples du désert de Tatooine. Ou plutôt les étudiait, maintenant il pousse les pillards Tuskens à déclarer une nouvelle guerre à leurs voisins. Le conflit n'a pas encore démarré, il est pour l'instant seulement déclaré disparu. Mais au fin fond du désert, il dispose des éléments pour créer une armée particulièrement puissante. Il faut l'arrêter avant qu'il ne soit trop tard.

Sur Alderande, le maître Sidonie Garen a ouvert un grand sommet pour la paix au nom de la Maison Organa, mais ses actions penchent plutôt pour un conflit généralisé. Seuls les représentants d'autres maisons sont autorisés à l'approcher. Elle ne souhaite pas voir d'autres Jedi. Heureusement, les Organa ont parmi leurs alliés la petite Maison Teral qui a besoin de regagner en importance. Avec leur sésame, le consulaire peut intervenir à temps pour empêcher les représentants de se faire massacrer.

Le problème de ces maîtres réglés, il est temps de retrouver le responsable de cette Peste Obscure, ce seigneur Sith Vivicar. Lors d'une méditation, Yuon Parr se met en danger pour le repérer. Seule sa défaite pourra la sauver maintenant. Mais elle a réussi à le localiser et à transmettre sa position. Son apprenti peut se rendre aux coordonnées, où il affronte Parkanas, ce Jedi qui avait disparu sur Malachor V et qui est maintenant possédé par l'esprit de Terrak Morrhage. Faut-il le soigner et bannir l'esprit qui le manipule ou le tuer pour punir tous ses crimes. La seconde solution est liée au côté Obscur mais la première nécessite de sacrifier énormément de ressources... En tout cas, pour ses actions et ses victoires, le Conseil Jedi nomme le consulaire Barsen'thor, c'est à dire "gardien de l'Ordre", une distinction très prestigieuse et qui n'est accordée que pour la troisième fois dans l'histoire des Jedi.

zenith_01
Quelques temps plus tard, maître Syo Barkan contacte le nouveau Barsen'thor. Le chancelier suprême Dorian Janarus connaît une situation un peu tendue avec l'Alliance du Rift, un groupe de sénateurs et d'ambassadeurs qui trouvent sa politique pas assez énergique. Il souhaiterait qu'un maître Jedi le représente dans leurs rapports, et a particulièrement nommé celui qui a reçu tout récemment un certain titre bien prestigieux. Mais quand cet envoyé arrive sur Deralia où il doit retrouver leur croiseur, celui-ci a été abordé par un groupe de Sith. Avec l'aide de Nadia Grell, fille du sénateur Tobas Grell de Sarkhai, il réussit à les sauver. Maintenant, il faut gagner leur confiance. Tai Cordan, ancien ministre de Balmorra, fait partie de l'Alliance du Rift. Alors que la République a décidé de s'impliquer dans la reconquête de la planète, l'Alliance du Rift demande au Barsen'thor de veiller à ce que leur allié reste au nouveau gouvernement. Cela passe par une unification des mouvements de Résistance, et l'un des principaux chefs à convaincre s'avère être un twi'lek surnommé Zénith (avec Marlon Wayans). Zenith et le Jedi s'associent pour aplanir plusieurs difficultés que l'Empire pourrait causer au nouveau gouvernement. Ils sauvent notamment l'ancien président des griffes du gouverneur Sith, mais celui-ci a été trop torturé pour reprendre ses fonctions. Tai Cordan est le nouveau maitre politique de Balmorra, et Zénith est nommé comme représentant de la planète auprès de la République et de l'Alliance du Rift.

Sur Quesh, l'Alliance du Rift avait construit un centre de recherches secret, baptisé Station Attis. Mais l'Empire l'a appris, et cherche à s'emparer de ses découvertes. Durant la bataille pour la reconquête, Nadia Grell révèle des pouvoirs liés à la Force. Elle est douée, puissante, mais n'a reçu aucune formation. Ce qui pourrait poser problème car Sarkhai n'a pas pour habitude d'envoyer ces enfants auprès des Jedi. Mais la question devra être évoquée plus tard. Pour l'instant, c'est la politique qui prime. Et une autre, qui est le traître qui a révélé l'existence de la Station Attis ?

Sur Hoth, l'Alliance du Rift a des problèmes avec un pirate de la Griffe Blanche, l'immortel Valon. Il échappe à la mort grâce à une armure technologique qu'il a volé. Une armure que l'Empire aussi aimerait récupérer. Il faudra l'aide du lieutenant Félix Iresso de l'armée de la République pour réussir à le pousser dans ses derniers retranchements, là où son avantage technologique ne peut plus supporter la pression. Ces exploits sont tels que les dirigeants de Sarkhai souhaitent rencontrer le Barsen'thor. C'est alors que le traître se révèle. Le sénateur Augin Blaesus d'Erigorm est en réalité un Enfant de l'Empereur, un Sith infiltré ne répondant qu'au chef de l'Empire. Le couple royal est sauvé et l'alliance renforcée, mais la confirmation d'un traître reste une chose grave ? Et s'il en reste d'autre ? Syo Barkan confirme que le Conseil Jedi a eu vent d'autres Enfants de l'Empereur. Il annonce aussi que le Chancelier Suprême Janarus a demandé aux Jedi de reprendre leurs postes de commandement militaire. De ce fait, le Barsen'thor est théoriquement à la tête des forces armées de l'Alliance du Rift.

felix_iresso_01
Les troupes de l'Alliance du Rift étant limitées, le Barsen'thor demande de l'aide aux noetikons. Les esprits des maîtres enregistrés lui parlent alors d'une armée enfermée par les rakatas depuis plusieurs milliers d'années. La piste l'emmène sur Belsavis, où le chaos règne à cause d'une attaque impériale. Une partie de ces esh-khas s'est déjà libérée et réagit avec violence. Il faut trouver les chefs d'une faction prête à négocier. Pas évident lorsqu'un autre allié se révèle être un Enfant de l'Empereur, un officier local cette fois-ci. Un autre réussit à kidnapper Tobias Grell. Face à l'équipe de récupération, il reconnait travailler pour le Premier Fils, le chef des Enfants. Mais il est trop tard pour sauver le sénateur de Sarkhai, qui décède suite à ses blessures. Il n'a que le temps de demander au Barsen'thor de veiller sur sa fille et d'en faire son apprentie.

Le sénateur sullustéen Diab Duin d'Aeten II propose ensuite d'aller sur Voss, une planète neutre dont les habitants sont réputés capables de voir l'avenir. Quel avantage ce serait de convaincre un de ces mystiques de les rejoindre ! Et justement, l'un d'entre eux a besoin d'un allié pour atteindre son potentiel. Et quand un autre Enfant de l'Empereur se dresse sur leur chemin, c'est une occasion d'en apprendre plus sur l'ennemi. Par exemple, que certains d'entre eux possèdent une double personnalité et ignorent tout de la Sith. Et le Premier Fils en ferait partie. Lui-même ignorerait donc qui il est et comment il mine les efforts de la République.

nadia_grell_01
L'Empire attaque maintenant Corellia. Originaire de la planète, Syo Bakarn est l'un des chefs de la défense de la planète. Le Barsen'thor et l'Alliance du Rift sont sous ses ordres. Ils sont déployés pour s'emparer d'un croiseur ennemi, mais ceci s'avère un piège. Ils s'en sortent de justesse, Nadia Grell étant même séparée du groupe. Sa capsule de sauvetage s'écrase sur la planète. Mais elle possède plusieurs mémoires informatiques contenant les plans de l'ennemi. Et même l'identité du fameux Premier Fils. La révélation écrase le Conseil Jedi. Le chef des Enfants de l'Empereur est l'un des leurs, c'est Syo Bakarn. Et si son plan de défense s'effondre, si les forteresses qu'il a fait ériger sont prises, alors Corellia ne pourra pas être libérée. Il faut les reprendre une par une avant de pouvoir confronter le traître. Capturé ou éliminé, l'autre personnalité du Premier Fils ne pourra pas être autorisé à se rassoir à son siège du Conseil. La place vacante doit trouver un nouveau titulaire. Et qui mieux que le Barsen'thor serait digne de ce poste ?

Les membres du Conseil Jedi s'illustrent régulièrement en première ligne lors des batailles contre les adversaires de la République. Si le Barsen'thor est réputé auprès du Sénat pour ses talents diplomatiques, salués même par le Chancelier Suprême Leontyne Saresh, il est aussi un combattant aguerri qui s'est illustré en première ligne lors des combats d'Illum et Makeb. Les apprentis qui un jour étudieront son holocron peuvent être sûrs d'avoir un maître qui a su porter sur ses épaules la sauvegarde de la galaxie.


Jeux du moment

>> Liste complète <<