Publicité

SWTOR – La grande Armée de la République

Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, une armée n'est pas un bloc unique et uniforme. Si c'était le cas, la stratégie militaire se limiterait à un placement de départ et une seule charge. Non, il faut la séparer en unités de plus en plus petites pour les déployer de manières plus différentes et flexibles. Avec le temps, selon les utilisations que l'on en fait, ces unités se sont spécialisées. Certaines n'ont plus rien à voir les unes avec les autres, et on peut difficilement les confondre. A l'échelle galactique, ces organisations sont devenues assez grandes pour qu'on puisse confondre chacune avec des armées. Mais le seul qui contrôle tout ça reste le Commandant Suprême des Forces Armées de la République.

Custom-Clone-sketches

Quand on parle d'armée, on pense d'abord aux unités qui partent sur le champ de bataille, principalement l'infanterie. Et c'est effectivement le corps principal, le plus nombreux. La plupart des soldats vont au combat avec juste une armure et un fusil. Les peintures qu'ils affichent sur leurs armures dépendent de leurs unités, et n'ont pas plus de signification. Mais là encore il serait trompeur de croire que sous ces petites décorations, ils sont tous les mêmes. Eclaireurs, démineurs, forceurs de blocus, unités d'intervention rapide, tireurs d'élite... Que de rôles différents que tiennent certaines unités. Le domaine de prédilection pour le déploiement est aussi une spécificité à prendre en compte alors que de nombreuses planètes offrent des décors différents. Et l'infanterie ne se bat pas seule au sein de l'armée. Les champs de bataille sont bordés par les canons de l'artillerie, qui cherchent à abattre le plus de fantassins ennemis avant que les corps à corps ne commencent. Et les blindés peuvent aussi bien être déployés en transports de troupes ou de marchandises qu'en tant qu'unités de combat rapides (dans les armées irl, les sections de blindés sont les héritiers de la cavalerie) ou lourdes, selon les modèles utilisés. Et le tout ne forme qu'une seule et même section des Forces Armées de la République.

soldat-002

Si les transports à la surface des planètes et des lunes dépendent de l'armée déployée elle-même, les transports entre ces planètes et ces lunes nécessite une logistique particulière. Celle-ci a poussé le développement de toute une branche parallèle. Le fait que les deux aient très peu en commun s'illustre par l'utilisation de grades différents pour des rôles similaires (comme en témoigne une entrée codex sur Ord Mantell). Le rôle premier de la Flotte est donc le transport, mais ces bâtiments militaires doivent aussi protéger leur marchandise. D'où la présence d'armes et de boucliers. De là, l'idée est venue de les utiliser lors de combats spatiaux, où ils sont secondés par une section spéciale : la Chasse. Ici aussi les grades sont différents de la Flotte, renvoyant plutôt à ceux de l'armée. Ces monoplaces et biplaces de petite taille sont armés uniquement pour détruire des éléments ennemis. Les véhicules utilisés par la Flotte sont très divers et correspondent à plusieurs tâches et fonctions : transports (de la navette au croiseur), croiseur amiral (forteresse tactique), frégate médicale... Et toutes bénéficient de combattants armés à bord. Pour les besoins les plus minimes, une équipe de sécurité suffit. Mais dans des situation où les abordages sont à craindre ou s'il faut créer des têtes de pont, ce sont des groupes de commandos qui stationnent à bord (appelés irl des fusiliers marins, ou marines dans l'armée US) en attendant ces combats.

Swtor_ZL_Kuat4

L'armée de la République a beau être puissante et nombreuse, il y a toujours des éléments qui passent sous son nez. Des informations qui lui échappent car on n'y développe pas les schémas de pensée qui permettent de les imaginer. Ou tout simplement que le Haut Commandement n'a pas le temps de vérifier chaque spécificité de chaque planète. Pour y remédier, il faut recourir à des groupes spécialisés. Cela peut-être des milices et troupes locales (comme sur Ord Mantell, Aldérande, Balmora, Belsavis ou encore Corellia), qu'il faudra ménager politiquement même s'ils sont moins bien équipés pour tenir le choc. Ou bien des mercenaires comme les corps des Corsaires, utilisables pour des tâches spécifiques. A ajouter aussi des décisions politiques liées au Sénat de Coruscant. Par exemple, la principale organisation d'espionnage et renseignements de la République (le SIS) est une organisation civile. Son directeur collabore avec le Commandant Suprême, mais n'est pas son subordonné. Seulement un partenaire. Les sénateurs votant les lois et les budgets, ils peuvent ainsi s'octroyer des privilèges que l'armée doit soutenir même si elle juge ces ordres contraires. Des politiques se sont ainsi déjà vu donner des commandements militaires sans raison apparente (petite précision, ce n'est pas le cas sur Taris où la garnison a une raison légitime d'aider et de se soumettre au gouverneur local). Ajoutons que ces sénateurs se déplacent souvent avec des gardes du corps (comme les gardes or et bleus du Chancelier Suprême) issus d'une organisation civile. Enfin, le dernier de ces groupes paramilitaires est l'Ordre Jedi, qui n'a pas de statut officiel avec l'armée mais qu'une ancienne convention pousse à leur faire tenir des rôles d'officiers lors d'opérations communes.

bothawui

Les Forces Spéciales sont des éléments à part des Forces Armées de la République. Les précédentes sections et leurs sous-divisions expliquent ce qu'elles recouvrent quand les recrues viennent pour s'engager. Mais on ne s'engage pas dans les Forces Spéciales. Ce sont les meilleurs des autres corps d'armées qui sont invités à les rejoindre. Cela donne au final un véritable microcosme reflétant l'état de l'armée globale. Ces troupes d'élites ont à se charger de missions particulièrement difficiles, mais aussi de missions secrètes confinant à l'espionnage. Ainsi, on y retrouve des combattants d'élite réunis en escouades dont chaque membre représente une spécialité, mais aussi des vaisseaux particuliers avec leurs équipages, leurs propres services de renseignements et même leurs propres services de Recherche et Développement. L'officier en charge de cette section, le général Elin Garza, est réputée comme l'une des plus va-t-en-guerre du Haut Commandement. Elle a même été plusieurs fois soupçonnée d'agir en contravention avec le Traité de Coruscant durant la Guerre Froide. Etant donné que ses services couvrent l'agence d'espionnage militaire, il est évident qu'elle l'a fait pour le bien de la République. Toutefois, suite à un scandale découvert sur Rishi, elle a récemment dû démissionner de son poste.

garza

Si les Forces Spéciales représentent l'élite des combattants des Forces Armées de la République, la section Recherche et Développement ressemble à une impasse dans une carrière. Il ne s'agit que de servir de gardes à des laboratoires et des scientifiques. Cela ne veut pas dire que cette section n'est pas importante. Si l'armée finance ces recherches sur son budget, ce n'est pour rien. Certains travaillent sur des nouvelles armes spéciales. Tandis que d'autres font des recherches plus génériques, mais qui n'auront pas à être achetées à des intervenants privés, qui ne se gêneraient pas pour ouvrir le marché à l'ennemi. Des innovations qui peuvent donc faire basculer la balance dans le bon camp si elles sont développées à temps. Le commandement de cette section a été confiée au général mon calamari Var Suthra, un sympathisant de la cause Jedi. Celui-ci a fortement pâti de l'infiltration d'agents Sith par Dark Angral dans son entourage. Plusieurs de ses armes spéciales ont été volées, et Dark Angral a failli briser l'équilibre dans la galaxie avant que le Héros de Tython ne l'arrête. Quand la guerre a repris sur Corellia, le général Var Suthra a demandé à retourner dans le service actif, laissant donc son siège et tout un héritage à reconstruire.

varsuthra

Toute grosse machinerie d'une certaine taille a besoin d'un solide service administratif pour fonctionner (à peu près) correctement. Celui d'une armée s'appelle l'intendance. Des éléments chargés de l'acheminement des diverses ressources nécessaires sont détachés auprès de tous les corps d'armées, mais il est parfaitement possible d'y faire carrière sans s'approcher le moins du monde d'un champ de bataille. On y retrouve des intendants, mais aussi des cuisiniers, des médecins... Bref, tous les rôles non combattants d'une armée. Le poste le plus prestigieux est celui d'aide de camp d'un officier du Haut Commandement, c'est à dire d'un officier assez gradé pour discuter de la stratégie militaire globale et de commander à une armée. Quand un officier atteint le grade de colonel (contre-amiral pour un officier de la Flotte), il a le choix entre rester à son poste sur le terrain ou intégrer le Haut Commandement. Un général (amiral pour la Flotte) l'intègre automatiquement. Les Forces Spéciales et la section Recherche et Développement sont automatiquement dirigés par un de leurs membres. Les autres n'ont pas de commandement fixe, et sont déployés selon les circonstances et les campagnes. A leur tête se trouve le Commandant Suprême des Forces Armées de la République, le général (ou amiral) dirigeant toutes les différentes sections de cet outil de guerre. Déjà ancien titulaire du poste lors de la Grande Guerre Galactique et le Saccage de Coruscant, le général Rans n'avait pas succédé à l'amiral Duro Stantorrs depuis longtemps quand il eut à gérer les batailles de Corellia et Illum. Son tempérament ne s'accordant pas avec la politique voulue par le nouveau Chancelier Suprême (qui nomme les Commandants Suprêmes), il a aussitôt été remplacé par le récemment promu Jace Malmom, qui est donc maintenant en charge de toute l'armée de la République.

jacemalcomalderande1

Et en face, l'Empire possède-t-il une organisation similaire ? Oui et non. Certaines des sections sont similaires mais toute l'organisation administrative est différente. Par exemple, la politique entre les Sith de haut-rang et les rivalités meurtrières que cela implique empêche l'existence d'un Commandant Suprême ou de Forces Spéciales qui seraient un atout trop puissant pour qui les dirigerait. Les Services Secrets y sont militarisés. Sans parler des noms des sections, corps d'armées et grades qui sont différents et couvrent parfois des attributions bien différentes. Les deux grandes armées qui se font face dans la galaxie sont donc bien différentes.


Jeux du moment

>> Liste complète <<