Publicité

SWTOR – Une légende exilée

La période de la Guerre des Mandaloriens et de la Guerre Civile des Jedi a attiré l'attention de beaucoup de chercheurs. En cette période de guerre, plusieurs archives ont été détruites. Il n'y a qu'à regarder les informations parcellaires dont on dispose sur Revan et ceux qui l'entouraient. Il y a aussi un certain révisionnisme qui brouille les cartes. Par exemple, le Conseil Jedi de l'époque était très critiqué pour ses choix vis à vis de la guerre.

Aujourd'hui, alors que les manipulations de l'Empereur Sith dans cette histoire ont été révélées, on a tendance à louer leur prudence face à l'ennemi dissimulé. A y regarder de plus près, on pourrait croire qu'ils ne savaient pas du tout ce qu'ils faisaient dans... par exemple le cas Meetra Surik. Une Jedi que l'on connait plus sous le surnom de l'Exilée.

Meetra_Surik_1
Meetra Surik était humaine, plutôt grande avec des cheveux bruns, des yeux bleus et une peau pâle. Plusieurs maîtres se sont penchés sur son éducation, dont Vima Sunrider (fille et apprentie d'un Grand Maître de l'Ordre) et Kavar (maître d'armes du Conseil Jedi). Elle était aussi très proche de l'historienne Atris, qui a fini au Conseil Jedi. Elle a passé de longues années sur l'enclave de Dantooïne, au point qu'elle considérait cette planète comme sa maison. Mais elle l'a quitté, car la Guerre des Mandaloriens tapait à la porte.

Suite à une vision, certains membres du Conseil Jedi refusaient d'intervenir dans cette guerre car ils voyaient une menace plus dangereuse derrière. La jeune génération, non avertie de cette vision (de même que certains membres du Conseil), voyait surtout la menace présente et des conséquences qu'elle avait. Même quand cette vision fut révélée, beaucoup y rétorquèrent qu'avant que le Conseil Jedi ne bouge pour l'arrêter, la République aurait été entièrement conquise par les mandaloriens. La fracture entre ceux qui ont obéi et sont restés, et ceux qui se sont rebellés et sont partis fut profonde. Meetra Surik fut de ceux qui rejoignirent Revan, même si ce ne fut pas parmi la première vague. C'est une visite de Malak sur Dantooine qui la convainquit d'intervenir. Ses capacités stratégiques lui permirent de s'imposer comme l'un de ses lieutenants les plus importants de cette armée. Une partie de la flotte lui fut confiée, et certains commencèrent à la désigner sous le surnom de Général. Cela démontre ce qu'elle valait à ce poste.

Thrantamandowar

Meetra Surik était réputée pour sa facilité à nouer des liens. La Force n'y était pas étrangère. Pour elle, la bataille de Malachor V fut un vrai supplice. On considère généralement que la dernière bataille de la Guerre des Mandaloriens fut l'une des pires. Tous ces amis qui sont morts... Un ingénieur à son bord, le zabrak Bao-Dur, avait eu l'idée d'un générateur qui augmenterait la masse et la gravité de la planète. Pendant les combats, elle donna l'ordre de l'activer. Et le résultat fut bien plus destructeur que ce qui était prévu. La planète fut transformée en morceaux de roches entourée de débris de vaisseaux, que seul le générateur toujours actif maintenait en état de cohésion. Des débris des deux camps. Tous ses morts remontèrent jusqu'à Meetra Surik au travers de ses liens dans la Force et menacèrent de la détruire.

Pour sauver sa santé mentale, elle commença à se couper de la Force. Ceci plus la culpabilité commencèrent à la faire sombrer en dépression. Alors qu'elle avait tout pour diriger le démantèlement des mandaloriens pendant que Revan et Malak remontaient une piste dans les Régions Inconnues, elle abandonna tout et rentra sur Coruscant pour se faire juger par le Conseil Jedi. Elle est la seule membre des revanchistes (les Jedi qui ont suivi Revan) à l'avoir fait. Voyant ce qu'elle était en train de vivre, mais n'ayant aucune aide à lui proposer, les maîtres de l'Ordre préférèrent l'exiler là où elle ne pourrait pas corrompre d'autres Jedi avec ses liens de Force pervertis. Pendant les neuf années qui suivirent, elle vécu donc hors des territoires de la République, comme une citoyenne lambda.

kotor II_conseil jedi

Neuf ans. C'est long ! Il s'en est passé des choses pendant ce temps. Revan et Malak sont revenus des Régions Inconnues transformés en Sith, déclenchant la Guerre Civile des Jedi. Le premier fut ramené du côté Lumineux et aida à détruire son ancien apprenti, mais disparut rapidement à la recherche de ce qui les avait transformé. Les derniers de ses suivants, le Triumvirat Sith, déclencha une Purge chez les Jedi, éliminant la majorité du Conseil et poussant les derniers membres à la clandestinité. Ces Sith ne cherchant plus à conquérir mais à détruire, disparaissant après chaque attaque, Atris eut l'idée de se servir de Meetra Surik comme appât et manipula pour que la République aille chercher l'Exilée. Mais les choses ne se passèrent pas comme elle l'avait prévu. Le Triumvirat se déchirait, Dark Traya avait été déchue de sa place dirigeante et était traquée par son apprentie Dark Sion.

Elle intercepta le Harbinger avec l'intention de se présenter comme la vieille femme Kreia et de manipuler Surik. L'autre Sith la suivit et massacra tout l'équipage. L'Exilée étant trop faible pour tenir un combat contre ses ennemis, Kreia dut l'aider à reconstruire son lien avec la Force. Pour cela, elle l'encouragea aussi à former plusieurs apprentis qui aideront plus tard à la reconstruction de l'Ordre Jedi : Bao-Dur, Atton "Jaq" Rand, Mical, Visas Marr, Mira... L'accompagneront aussi Mandalore le Sauveur et les droïdes G0-T0, HK-47 et T3-M4. Kreia réussira à réunir les derniers membres du Conseil Jedi pour les éliminer, sauf Atris qu'elle fera plonger dans la folie. Mais Meetra Surik réussit à abattre Dark Nihilus à la bataille de Telos, puis Dark Sion et Dark Traya à Malachor V. Le générateur qui maintenait la planète en place depuis neuf ans fut désactivé et elle put enfin "mourir".

kotor II_groupe
La paix revenue, Meetra Surik ne se mêla pas de la reconstruction de l'Ordre Jedi. Comme les autres revanchistes, elle conservait une méfiance instinctive envers ce que le Conseil pouvait décider. Elle laissait ses apprentis, qui avaient été forgés au front, c'était bien suffisant. Et puis, Kreia/Dark Traya possédait le vaisseau de Revan et ses droïdes. Elle partit dans les Regions Inconnues pour retrouver son ancien supérieur. Elle découvrit alors l'Empire Sith, où celui qu'elle cherchait était retenu prisonnier sur Dromund Kaas par un membre du Conseil Noir. Elle s'associa avec l'apprenti Scourge, et ils le libérèrent. Une aide nécessaire car les adversaires étaient trop nombreux pour les éliminer tous seule. A trois, ils projetèrent ensuite de s'en prendre à l'Empereur. Mais le Sith trahit ses camarades. Au beau milieu du combat, il retourna son sabre laser contre celle qui se battait à ses côtés. Et pour avoir tué Meetra Surik, il fut nommé Furie de l'Empereur. Revan, lui, retourna dans une autre prison. En chambre de stase où il resta bloqué sans vieillir durant les trois siècles qui suivirent.

revan_meetra-surik_1
Mais des adeptes de la Force puissants sont capables d'intervenir même au-delà de la mort. Meetra Surik réussit à infléchir les évènements. Tout d'abord en insufflant à Revan de la force pour résister à l'Empereur qui se servait de lui comme d'un réservoir à visions. Puis, quand l'équilibre fut rompu, elle entra en contact avec le maître Jedi Oteg pour qu'un commando soit organisé afin de libérer le prisonnier. Après ça, serait-elle capable d'influencer d'autres héros pour modifier le cours de la guerre dans la galaxie ?

 

Références

En jeu vidéo :

  • Star Wars Knights of the Old Republic II

Littérature :

  • Roman "Revan

Jeux du moment

>> Liste complète <<