Publicité

SWTOR – A l’équilibre de la Force

Attention, l'article qui suit peut contenir des révélations

Le colonel Juliaan était à peine entré dans son bureau que sa messagerie bipa. Comment le Sith avait-il fait pour pirater les systèmes de sécurité de la République ? Mais au moins, il avait tenu parole.

En 2003, Bioware a réalisé l'un des plus grands jeux estampillés Star Wars, Knights of the Old Republic, dont le personnage principal est instantanément devenu l'un des personnages les plus populaires de cette galaxie, films compris. Une grande partie de sa popularité vient du fait qu'on pouvait choisir ses caractéristiques au fur et à mesure des évènements du jeu, le personnalisant énormément et permettant de s'y engager beaucoup plus que s'il était déjà prédéfini. A cause de cela, les auteurs de l'Univers Etendu qui se sont penchés sur les périodes où il vivait (le jeu KOTOR II, la bd KOTOR, les manuels de jdr, TOR et le roman Revan) sont toujours restés assez vagues sur son compte. Quelques périodes sont bien éclairées, mais l'ensemble reste toujours assez vague. Au sein de l'Univers Etendu, cela est expliqué par la destruction de son dossier lorsque Dark Malak a bombardé l'enclave Jedi de Dantooïne. Néanmoins, après dix ans de petits rajouts, un schéma apparait. Suffisant pour établir les grandes lignes d'une biographie.

revan2

L'homme est né dans la Bordure Extérieure, à la limite des mondes connus de la République. Certains disent que ce serait Deralia, mais comme cela a été utilisé pour une fausse identité la certitude est impossible. Il a été repéré par le maître Jedi Arren Kae, qui l'a ramené plus près du Noyau. Son talent a tellement ébloui les membres du Conseil Jedi qu'il a été l'apprenti de plusieurs d'entre eux successivement : Kavar, Dorak, Vandar Tokare et enfin Zhar Lestin. C'est ce twi'lek qui sera le dernier de la liste, et se vantera souvent d'avoir été le plus important de ses maitres. Toutefois, il s'illustrera rapidement dans les années qui suivirent par des difficultés avec l'autorité de l'Ordre. Après avoir pris comme apprenti Alek Squinquargesimus, il se tourna vers la Bordure et les frontières de la République, là d'où il venait. A cette époque, les clans mandaloriens s'étaient relevés de leurs pertes lors de la Grande Guerre des Sith et sous le commandement de Mandalore l'Ultime s'emparaient de plusieurs mondes là où la République et les Jedi ne regardaient pas. Prenant fait et cause pour ces mondes, il tenta de convaincre l'opinion publique mais ça ne lui valut que le surnom de Jedi Revanchiste. Une appellation qui s'étendit aux Jedi (pour la plupart jeunes et fraichement ordonnés) qui vinrent le rejoindre sur sa base de Wayland. Mais n'obtint aucun soutien ni de ses supérieurs ni des autorités, même quand des mondes de la République tombèrent. En allant voir pourquoi Cathar ne répondait plus, son groupe fut submergé par une vision du massacre que les mandaloriens avaient commis sur cette planète. Ramassant le masque de la seule mandalorienne à s'être opposée à ses chefs, son destin bascula (voir l'image ci-dessous).

revan3

Faisant jouer ses contacts dans l'armée de la République, le nouvellement nommé Revan fit intégrer son groupe de Jedi défiant l'autorité du Conseil en tant que troupes auxiliaires. Son apprenti Alec prit le surnom de Malak pour l'imiter. Déjà connu comme un grand combattant et un puissant adepte de la Force, il révéla des dons de stratèges impressionnants. Et rapidement, il devint le chef officieux de la flotte qui affrontait les mandaloriens. Il les accula à la bataille de Malachor V, où il abattit Mandalore l'Ultime lors d'un duel qui précéda l'affrontement des croiseurs. A cette occasion, il découvrit des vérités dérangeantes. Comme les Sith qui avaient manipulé leurs adversaires afin de tester et affaiblir les défenses de la République. Il ne dit rien de ces informations. Le Conseil Jedi n'avait toujours pas bougé dans cette guerre et les autorités de la République auraient besoin de plus de preuves. Il laissa la flotte démanteler l'armée mandalorienne, ne prenant que Malak avec lui. Ils dissimulèrent le casque de Mandalore, symbole sans lequel personne ne pourrait se prévaloir comme son successeur, puis partirent pour les Régions Inconnues. Ils découvrirent l'Empire, mais furent trahis et livrés à l'Empereur. Torturés pendant presque un an, ils finirent par sombrer dans le côté Obscur et devenir des marionnettes à la volonté limitée. Renvoyés reprendre la mission des mandaloriens, Dark Revan et Dark Malak réussirent à se libérer de cette influence en effaçant partiellement leurs mémoires grâce à la Force. Toute la partie concernant l'Empire, leur mission et leur maître. Mais aussi pourquoi ils étaient partis là-bas. Ils restaient des Sith et tentèrent de conquérir la République, rameutant leurs anciens subordonnés et les équipant avec la technologie rakata issue de la Forge Stellaire.

revan4

Toutefois, certains spécialistes trouvent Dark Revan modéré dans sa conquête. Il s'est attardé dans la Bordure, prenant son temps, laissant ses adversaires se renforcer et les structures locales toujours en place. Comme si inconsciemment il se souvenait d'une menace sur ses arrières qu'il faudrait affronter bientôt. Les principaux officiers républicains et Jedi ne faisaient pas le poids face à lui et seule la jeune Bastila Shan tirait son épingle du jeu grâce à son pouvoir de méditation de combat. Elle finit par monter une expédition pour le capturer, et profita pour ça que l'apprenti trahisse son maître. Dark Malak se montra un stratège moins concerné par l'avenir, n'hésitant pas à tout détruire sur son passage. Pour l'arrêter et découvrir la position secrète de la base principale de la Forge Stellaire, le Conseil Jedi décida d'effacer la mémoire de Revan et de le lancer sur cette trace. Ces Jedi étaient censés être plus doués et sages que lui et son ancien apprenti, mais firent du plus mauvais travail : il ne tarda pas à se souvenir de certains éléments. Toutefois, en tombant amoureux de Bastila Shan, il réussit à rester du côté Lumineux et finit par vaincre Dark Malak et détruire la Forge Stellaire (pour une version plus détaillée de cette période, celle du jeu KOTOR, voir ici). Pour le Conseil Jedi et la République, tout était redevenu à la normale, pour le meilleur. Cela n'allait pas durer longtemps.

malak

La mémoire continuait de revenir à celui que l'on appelait toujours Revan. Il reprit son ancienne méfiance envers ses supérieur, et la transmit même à sa nouvelle femme enceinte. Et puis il y avait ces rêves d'une menace dans les Régions Inconnues. Il lui fallait découvrir ce dont il s'agissait, et si cela pouvait peser sur l'avenir de la galaxie. Avec l'approbation de Bastila, il partit avec le mercenaire mandalorien Canderous Ordo afin de remonter la piste depuis le début. Une fois revenu au même point qu'après la bataille de Malachor V, il donna à son compagnon le casque de Mandalore et continua seul. Il retourna jusqu'à l'Empire et se fit cette fois capturer par Dark Nyriss, membre du Conseil Noir. Seul son droïd T3-M4 restait libre pour aller chercher du secours. Il dut attendre 5 ans avant que Meetra Surik, un de ses lieutenants revanchistes qui avait réussi à résister au côté Obscur, associée à Scourge, au service de son geôlier, ne viennent le tirer de là. Ils arrivèrent jusqu'à lui alors qu'ils étaient submergés d'adversaires, mais lui apportèrent le masque mandalorien qu'il avait perdu lors de sa capture par les Jedi. Le revoir lui rendit sa mémoire. Toute sa mémoire. Il ne lui fallut que quelques instants pour trouver l'équilibre entre sa partie Lumineuse et son côté Obscur, tous les talents de Force qu'il connaissait et les situations pour lesquelles il en avait besoin. Il était prêt à puiser dans les deux en fonction de la situation. Et, alors que son corps était particulièrement affaibli par la maltraitance de ces dernières années, son esprit était redevenu assez fort pour affronter son tortionnaire, Dark Nyriss. Sans arme, il détruisit un membre du Conseil Noir en quelques instants. Avec ses libérateurs, il entreprit de reprendre la mission qu'il s'était fixé lors de sa première visite sur Dromund Kaas : assassiner l'Empereur. Un nouvel échec, Scourge trahissant lors du combat final, assassinant Meetra Surik. T3-M4 fut détruit par des éclairs Sith et Revan une nouvelle fois capturé. Comme récompense, le traitre fut nommé Furie de l'Empereur, son exécuteur personnel et subit des sorts pour survivre plusieurs siècles de plus que prévu. Pour marquer le coup, par précaution contre la corruption et la tentation de venir défier leur chef affaibli, tout le Conseil Noir fut exécuté.

revan5

Jugé trop précieux pour être éliminé, Revan fut enfermé dans la prison du Maelstrom. Plongé dans une stase qui lui permit d'échapper au temps, il servit à l'Empereur comme source de pouvoir pour des visions de la Force. Mais le lien ainsi forgé était à double sens, et il réussit influencer son tortionnaire. Il le força à retarder la guerre contre la République le plus longtemps possible. Puis, une fois que celle-ci fut déclarée, il le poussa à surestimer l'adversaire et à demander le traité de paix de Coruscant plutôt que de pousser le Noyau dans les derniers retranchements. Une influence telle qu'un culte secret baptisé les Revanites se développa sur Dromund Kaas, persuadé que Dark Revan et l'Empereur ne faisaient qu'une seule et même personne attendant de se révéler. 300 ans après son emprisonnement, un commando de la République atteignit sa prison et le libéra. Il reprit aussitôt sa posture de général, s'installant dans l'usine rakata de la Fonderie et préparant une armée de droïdes pour infiltrer l'ennemi et l'attaquer de l'intérieur. Mais l'Empire était sur ses talons et un commando l'attaqua avant que ses préparatifs ne soient finis. Vaincu au combat, il disparut sans laisser de traces. Ce qui fait que même les témoins ne sont pas d'accord sur le fait qu'il soit mort et ait rejoint la Force ou qu'il se soit enfui et panse ses blessures en attendant la prochaine attaque...


Jeux du moment

>> Liste complète <<