Publicité

Wildstar – Stand de la Gamescom 2011

J'ai pu me frayer un chemin à travers la foule pour essayer quelques instants le jeu. L'interface est vraiment agréable, simple et efficace. Préférant toujours la force brute à la finesse (du moins sur un jeu que je ne connais pas), j'ai opté pour le guerrier. Ce qui m'a surtout plu, c'est son énorme arme (une grosse épée à la lame rougeoyante) avec laquelle il fauchait tout.

Dans les premiers niveaux, je n'ai pas ressenti une grande difficulté, me croyant presque un moment dans un hack & slash. Mais ne vous y trompez pas, on est bien dans un MMO. On croise d'autres joueurs, on a des quêtes ! Ces dernières sont assez sympathiques d'ailleurs et plutôt variées, on a le classique "tuer x monstres" mais j'ai aussi eu tout une suite de quête où je devais activer des bidules... et une autre où je devais suivre des fils électriques pour localiser un émetteur.

Le jeu a sa propre patte graphique, dans un style très bande-dessinée, bien loin de l'ultra-réalisme qu'on retrouve souvent en ce moment. L'avantage, c'est que même dans plusieurs années, Wildstar ne se démodera pas et garder son style.  Les couleurs sont pleines de vies, les personnages cartoonisés sympathiques et les armes (surtout les épées) surdimensionnées. Il y a d'impressionnants effets au déclenchement des capacités, très "kikoo".

Le monde est vraiment agréable et donne envie d'être exploré. J'ai d'ailleurs erré un moment dans la neige et il y a de nombreux petits détails ici et là qui rendent le monde très vivant. Les monstres ont une bonne tête (ou plutôt une mauvaise tête car ceux que j'ai croisé n'avaient pas particulièrement l'air amicaux) et il me tarde de pousser la ballade au-delà !

Voici les photos de la démonstration qui tournait sur le stand :


Jeux du moment

>> Liste complète <<