Publicité

LudoNarraCon 2021 – Mon podium

Ce week-end, j'ai profité de la LudoNarraCon 2021, le salon organisé sur Steam mettant à l'honneur les jeux narratifs, pour tester une vingtaine des démos mises à disposition gratuitement, et j'avais envie de vous partager mes impressions, sous la forme d'un top 3 de mes coups de coeur, suivi d'un petit pitch sur les autres, et mes ressentis. Pour chacun, j'ai notamment évalué : l'ambiance sonore et visuelle, l'histoire, la forme de la démo (si elle est cohérente, et sans gros bug majeur) et l'originalité.

 

Top 3

Beacon Pines

Dans un monde fantastique où les personnages sont tous des animaux, l'ambiance est le gros point fort de ce jeu qui se présente comme un livre. Une direction artistique très assumée, où les scènes passent des pages avec une illustration en 2D, à un monde 3D. Et j'ai été bluffée par le concept des "charmes". Ce sont tout simplement des mots qui se récupèrent en avançant dans l'histoire et qui s'utilisent à un moment clé pour agir sur l'action. Comme l'explique le narrateur, il suffit de changer un mot dans un texte pour que le sens complet soit différent. Ces instants se revisitent à l'envie, l'occasion de tester de nouveaux mots pour voir l'histoire dévier complétement.

En plus d'être magnifique, une jouabilité parfaite, pour cette démo de Beacon Pines bien trop courte, sans encore de date de sortie.

 

 

Lake

En cette fin des années 90, l'héroïne est une jeune femme qui revient pour quelques semaines dans sa petite ville natale pour remplacer son père, le postier local. Chaque jour, elle monte dans la camionnette blanche pour amener le courrier et les paquets aux habitants, l'occasion de reprendre contact avec d'anciennes connaissances, mais aussi de lier de nouvelles amitiés. Alternant des phases zen durant lesquels il faut juste conduire dans la localité très tranquille, construite autour d'un magnifique lac, et d'autres phases de conversations intenses. Quelques systèmes de jeu sont encore à parfaire (j'ai dû relancer le jeu pour parler à un PNJ et j'ai assisté à quelques terribles accidents de voiture), mais je salue l'originalité du jeu qui m'a happée pendant les 3 jours de la démo.

Prévu pour cet été, Lake dans sa version finale se déroulera sur deux semaines. À suivre !

 

Spiritfarer

J'ai longuement hésité à mettre ce jeu dans le top 3 car il est déjà sorti depuis août et la qualité s'en ressent forcément, par rapport aux autres démos, qui ont comme objectif de présenter des jeux futurs. Ici, l'héroïne est une jeune passeuse d'âme qui voyage à travers une mer mystique. Son énorme bateau, occupé par des personnages atypiques, est bourré d'activités, comme la pêche, la cuisine, le jardinage... De quoi s'occuper le temps du voyage pour guider les esprits vers l'au-delà.

Très dynamique, avec une histoire qui se déroule sans s'imposer, les 7 920 notes extrêmement positives sur Steam sont largement méritées, c'est un véritable coup de coeur, pour un jeu dont je vais demander sans tarder une clé, pour le découvrir dans son intégralité.

 

L'Outsider

Do Not Buy This Game

Je ne sais pas où classer cette démo... alors j'ai créé une catégorie pour ce jeu car je ne peux décemment pas le placer dans le top 3 en raison de ses graphismes ultra simplistes... Mais il y a une certaine ingéniosité dans le parti-pris que je ne peux pas nier. La démo est un mini-jeu qui se suffit à lui-même. Le joueur se retrouve dans une salle avec au fond un bouton rouge et, bien sûr, comme tout le monde, moi je veux presser dessus ! Mais le narrateur essaie de tout faire pour nous en dissuader avec, à la clé, des mini-jeux et un monologue intéressant de la part de la voix off.

Do Not Buy This Game est à suivre (il sortira "quand tout sera 100% prêt pour que vous ne l'achetiez pas"), aussi étrange soit-il. J'avoue que j'ai hâte de voir ce que donnera le produit final. Et si vous avez 10 à 15 minutes, je vous conseille de faire la démo pour vous faire votre propre avis :

 

Les autres (par ordre alphabétique)

Ambition: A Minuet in Power

Vers la fin du XVIIIè siècle, une jeune campagnarde monte à Paris, grâce à un jeune noble avec lequel elle entretient une liaison. Mais son jeune amant est introuvable dans la taverne où elle devait le retrouver, alors elle décide de le chercher, tout en découvrant la vie mondaine. Donnant l'impression d'être un mauvais visual novel, le titre ne brille pas par son graphisme, enchaînement de scènes fixes, avec les personnages en avant-plan. Mais il cache sous cette apparence commune une certaine profondeur, enchaînement de fêtes durant lesquelles la jeune femme va pouvoir progresser dans plusieurs factions, mais aussi récupérer des potins qu'elle pourra revendre. La gestion de l'habit apporte un paramètre supplémentaire, certaines factions apprécieront une apparence que d'autres détesteront bien sûr !

Une démo sympathique, mais qui s'arrête un peu trop abruptement, pour un jeu prometteur qui n'était pas loin de se faire une place dans mon top. La version finale de Ambition: A Minuet in Power est prévue ce printemps :

 

Button City

La zone de jeu se présente sous la forme de mini-cartes plutôt mignonnes, empilées, dans un environnement très flashy. La démo amène à rejoindre la salle d'arcade où il faut rassembler une équipe pour battre la top team du coin. Après quelques dialogues pour convaincre trois autres joueurs (dont un par exemple qui veut un jus de fruit), la partie débute, qui se présente sous la forme d'un mini-jeu où il faut tuer les ennemis et ramener des fruits. Une histoire un peu légère, pour un jeu qui m'a laissée perplexe par son mélange des genres, la démo ne m'ayant pas permis de comprendre la finalité.

Button City, catégorisé comme jeu d'aventure, devrait sortir "soon" :

 

Chicory

Un autre jeu qui aurait très bien avoir sa place dans le top 3, mais l'histoire est un peu simple par rapport aux concurrents, autant qu'il soit possible d'en juger dans la démo en tout cas. Pourtant, cela partait bien, avec un monde qui soudain perd toutes ses couleurs. En noir et blanc, le héros, un chien qui ressemble à Snoopy, se retrouve armé du sacro-saint pinceau, qui possède le pouvoir de remettre les couleurs ! Il est possible de barbouiller les sols et les murs, et de peindre  en une fois les gros éléments (arbre, rocher, meuble...). Au-delà de l'aspect créatif (ou catastrophique) de pouvoir repeindre le monde, quelques mécanismes sont liés à la présence, ou l'absence, de couleurs, permettant de faire pousser ou disparaître des plantes qui bloquent le chemin, ou de faire pousser des champignons qui envoient dans les airs. En utilisant l'environnement, le héros avance dans des niveaux en top-down 2D avec des ennemis et un vilain boss à la fin, dans le plus parfait style du genre.

Le jeu de coloriage Chicory est prévu pour ce printemps, principalement si vous aimez le genre du top-down :

 

Game Director Story

Nous partons ici sur la simulation plus que sur la narration, ce qui explique pourquoi je ne l'ai pas considéré pour le top, malgré une démo aux systèmes de jeu bien conçus qui mettent dans la peau d'un Game Director en charge de la création d'un jeu quelques semaines avant l'E3. Il faut gérer les problèmes du studio au quotidien et assurer les demandes des différents stakeholders entre l'équipe, l'éditeur, le jeu, l'argent et la presse. Il n'y a donc pas réellement une histoire en tant que telle, mais plus des histoires, la vie quotidienne de chaque développeur, avec ses aspirations et ses craintes.

Prévu pour 2021, intéressant si l'aspect simulation vous plait, et qu'une grande quantité de textes sans énormément d'action ne vous fait pas peur :

 

Genesis Noir

Un autre jeu que j'ai du mal à classer car l'ambiance est parfaite, dans un monde tout en nuances. Les prises de vue s'enchaînent, avec à chaque instant une caméra maîtrisée, entre le film noir et la bande-dessinée. La musique a une importance cruciale, sans aucun doute la meilleure bande sonore de la liste. Le personnage est atypique, tout en longueur, avec une minuscule tête très expressive. Mais j'ai eu du mal à voir où va la démo, et même à comprendre ce que je faisais. J'ai cliqué un peu partout, des choses se sont déclenchées, pour une expérience atypique mais qui laisse un peu sur sa faim.

Il est bon de savoir que la démo n'est qu'un aperçu tronqué. Genesis Noir est sorti depuis mars 2020, et est noté comme "très positif" sur Steam. Du peu que j'ai pu voir, cela mérite clairement le détour si l'ensemble est plus cohérent (comme le laissent penser les commentaires) :

 

Minute of Islands

La jeune héroïne au parka jaune vit sur une île étrange, alimentée par quatre titans qui, soudain, tombent en panne. L'environnement est assez glauque, bien que très coloré, avec beaucoup d'éléments organiques, comme des tentacules qui servent de pontons ou des fluides pour alimenter les mécanismes, ce qui donne l'impression d'être dans les entrailles d'un monstre. À l'extérieur, ce n'est pas beaucoup mieux, avec des oiseaux aux yeux injectés de sang qui bouffent je ne sais quoi. Avec un côté plateforme qui m'a lassée assez vite, l'histoire est narrée à travers l'environnement, avec bien sûr l'objectif de comprendre pourquoi les titans se sont endormis.

Vous pourrez accompagner la jeune bricoleuse de Minute of Islands très bientôt :

 

No Longer Home

La démo débute par une longue discussion un peu déprimante entre deux personnes assises sur leurs chaises, avant de les retrouver quelques mois après, dans leur appartement. L'ambiance est aussi mélancolique car leurs études sont terminées, ils ne trouvent pas d'emploi, et tous leurs colocataires sont en train de plier bagage. Malgré des graphismes qui m'intriguaient, le rythme est très lent, trop lent, pour du point & click pur et dur qui emmène dans une histoire semi-biographique des deux développeurs.

No Longer Home, un jeu nostalgique, qui aurait sans doute tout intérêt à être dégusté dans son ensemble, plutôt que d'être gâché dans ce tronçon qu'est cette démo, qui ne m'a pas permis de vibrer pour ses héros.

 

Out There - Oceans of Time

Encore un jeu que je ne placerais pas dans le narratif, en tout cas pour ce qu'en présente la démo, qui emmène à bord d'un vaisseau spatial, à explorer la galaxie. Chaque système solaire a ses ressources et ses planètes telluriques où il est possible de se poser, pour partir les explorer. Le peu de narration présenté se limite à quelques découvertes réalisées à la surface. Le gros du gameplay se rapproche plus de la survie, entre l'oxygène, le carburant, l'état de la coque et le moral de l'équipage. Mais aussi une fois sur la surface aux points de vie des membres d'équipage, afin d'éviter le game over !

L'exploration spatiale débutera courant 2021 :

 

The Invisible Hand

Une nouvelle simulation, cette fois de trader, qui met derrière le bureau d'un gestionnaire d'actions. Un humour noir omniprésent, et quelques bribes d'histoire par l'intervention des PNJs, mais avant tout une simulation donc, qui m'a un peu perdue par tous ses chiffres.

The Invisible Hand plaira sans doute aux boursicoteurs amateurs à partir du 7 mai :

 

Tunic

Jeu d'action aventure mignon, mais pas réellement narratif. Sans compter que la démo ne supporte  pas le clavier (manette seulement). Le héros est un petit renard, qui part à l'exploration du monde, avec un gameplay très classique, amenant à tuer des monstres pour récupérer des petits coeurs, à trouver des coffres aux trésors pour amasser du butin, et à tuer des boss. D'ailleurs, le dernier boss m'a tellement surprise, que je suis morte... et que je me suis retrouvée au début sans rien comprendre !

Tunic n'est pas trop mon style de jeu, vraiment trop orienté console, mais c'est mignon !

 

Unpacking

Sans histoire, voilà maintenant venue la simulation d'emménagement ! Le concept est ultra simple et amusant, à tel point que je me suis demandée : pourquoi ça n'a jamais été fait ? Des cartons attendent dans une pièce à arranger, avec tous les objets personnels de la personne. Cela débute par une chambre d'enfant, avant de devenir un petit studio de trois pièces.

Et voilà ce que ça donne après :

 

Prévu pour 2021, pas réellement narratif, mais clairement amusant !

 

Wayward Strand

Et pour finir, Wayward Strand, qui emmène dans un dirigeable/bateau/hôpital où l'héroïne est la fille de l'une des infirmières. Elle compte profiter de sa venue à bord pour écrire un livre, et va à la rencontre des résidents pour apprendre leurs histoires. Un jeu très prometteur où, contrairement aux autres, le mouvement est limité aux endroits visibles, qui se visitent au clic sur une sorte de bulle dans le monde, qui fonctionne donc un peu comme une carte. Mais la démo est très courte, trop courte, et ne donne pas vraiment l'occasion de s'immerger dans le monde assez spécial du titre.

Petite note pour l'écran de fin qui donne un aperçu de la trame narrative côté développeurs !

Prévu pour 2022, un jeu encore en ébauche, et cela se sent, mais à suivre car il pourra devenir très intéressant une fois terminé :


Jeux du moment

>> Liste complète <<