Publicité

The Sinking City – Une arrivée timide sur PS5

Déjà testé dans nos colonnes en décembre 2019, The Sinking City est arrivé discrètement sur le PlayStation Store avec une version PS5 légèrement liftée que j'ai pu essayer. On s'attardera donc  essentiellement sur les apports de cette version (aucune version Xbox Series n'est à l'ordre du jour). Au menu, on a donc :

  • Un jeu qui tourne en 4K native et 60 images par seconde
  • Quelques améliorations graphiques
  • Des temps de chargements réduits
  • Le support de la DualSense
  • De nouvelles quêtes.

On peut trouver la liste assez courte, mais les portages PS5 jusqu'à présent ne proposent guère plus. On est dans donc la moyenne. Petit point qui pourra surprendre : la version PS4 ne dispose pas d'une mise à niveau gratuite vers la PS5. Il faudra donc repasser à la caisse, en lâchant 49,99€ pour l'édition Standard et 64,99€ pour l'édition Deluxe, qui contient quelques ajouts cosmétiques, boost d'XP, une mitraillette et les DLC sortis jusqu'à présent. Le tarif paraît un poil élevé pour un jeu sorti initialement en juin 2019, mais il s'explique (au détriment du joueur, malheureusement) par des différends entre Nacon et Frogwares, concernant la propriété du titre.

Graphiquement, cette version PS5 est convaincante !

M'étant essayé surtout à la version Switch du titre, le gap technique m'a semblé assez consistant. La console transportable de Nintendo peinait en effet à tenir la cadence, et souffrait de nombreuses pertes de fluidités, malgré pas mal de concessions techniques. Ici, on a droit à une solide résolution 4K ! Le framerate, quant à lui, tient plutôt bien la route, en dépit de quelques chutes éparses ça et là. Graphiquement, le titre s'est en effet embelli. Comparé à la Switch, aucun match possible, la PS5 ne jouant clairement pas dans la même cour. La comparaison avec la version Xbox One est en revanche plus ténue. Outre le framerate doublé (60 sur PS5 contre 30/40 en moyenne sur XO), le titre est plus fin, les visages semblent un brin plus détaillés et l'eau mieux modélisée, et c'est à peu près tout.

Malheureusement, de nombreux bugs persistent sur cette version PS5.

Côté temps de chargements, je sais que je le répète à chaque titre PS5/Xbox Series, mais ça fait un bien fou de ne jamais dépasser les 5 secondes de chargement. Le voyage rapide porte enfin bien son nom, et on peut se déplacer à sa guise au travers de la ville inondée, sans que cela ne nuise au rythme du jeu, par ailleurs assez lent. Côté Dualsense, c'est en combat qu'on verra la différence, les gâchettes adaptatives seront mises à contribution quand on utilisera ses armes à feu et l'appareil photo, tout comme une gestion plus fine des vibrations, pour plus d'immersion.

L'illusion d'un monde vivant ne prend pas complètement. Cette femme qui pleure reste sur place des heures durant...

Dommage que les combats soient toujours aussi mous et que Frogwares n'ait pas profité de ce lifting pour corriger les quelques bugs déjà présents sur les autres versions. En effet, notre héros, Charles W. Reed, a toujours la fâcheuse tendance de se bloquer contre un mur dès qu'on s'en approche trop, et les gunfights sont toujours d'une rigidité cadavérique et trop intrusifs. On combat en effet plus que de raison, et cet apport "action" semble être un ajout "cahier des charges", alors que le côté torturé et tortueux de la ville suffisait à en faire un excellent jeu d'aventure.

Cette version de The Sinking City est, à cette date, la meilleure pour découvrir le titre. Plus belle, plus fluide, plus complète que jamais, cette aventure lovecraftienne saura captiver les amateurs d'occulte et de fantastique, pour peu que vous ne soyez pas trop regardants sur les combats. A mon niveau, je confesse avoir réduit la difficulté des combats pour me concentrer sur mon job de détective et savourer au mieux ce titre un peu trop sous-estimé à mon goût.

PlayStation Store - 49,99€

Les créatures du jeu sont assez dérangeantes à voir...


Jeux du moment

>> Liste complète <<