Publicité

PGW 2019 – Bandai Namco

Sur le stand Bandai Namco, l’attachée de presse a pris un moment pour nous présenter les lieux, qui reflète la stratégie du studio. Ainsi, il y a tous les jeux historiques, avec notamment le très attendu Dragon Ball Z : Kakarot, un jeu de rôle d’action qui retrace l’intégralité de l’histoire de l’animé, et qui est prévu pour le 20 janvier 2020.

Deux démos sont proposées sur le stand, malheureusement le temps de jeu alloué est bien trop court pour prendre en main correctement le personnage (je n’ai, à chaque fois, eu qu’à peine le temps de tuer l’objectif, n’ayant même pas pu voir les cinématiques). La première débute par de l’exploration, finissant avec un combat contre Raditz, tandis que la seconde nous place directement face au titanesque Cell. La prise en main de San Goku n’est pas évidente, notamment pour révéler son plein potentiel en combat, en utilisant sa forme de Super Saiyan 2 à bon escient. Le nuage magique se révèle assez capricieux, soit il lévite trop haut, soit il lévite trop bas. Et dans les deux cas, il esquive parfaitement les pastilles à ramasser !

Je n'ai pas d'images particulières de cette démo, mais voilà une nouvelle vidéo publiée à l'occasion du salon. Sur le thème musical de l’anime Dragon Ball Z, elle présente des événements clés de l’arc de Buu, avec notamment deux fusions en tant que personnages jouables (Vegetto et Gotenks), la vie de Gohan à l’école ou au baseball et des moments marquants de l’anime avec le sacrifice de Vegeta contre Majin Buu.

Face aux aventures de San Goku se trouvent d’autres jeux, également tirés de l’univers de l'anime, avec My Hero : One’s Justice 2, One Punch Man: A Hero Nobody Knows (la 1ère adaptation de cette franchise), One Piece : Pirate Warriors 4 (qui, lui, est au contraire le 4ème opus). Plus loin se trouve l’espace eSport avec des tournois organisés quotidiennement et l’énorme théâtre dans lequel est montrée pour la première fois en France la présentation de 45 minutes de Cyberpunk 2077, Bandai Namco étant distributeur du jeu de CD Projekt RED.

Il y a enfin l’espace familial, qui se situe dans un autre hall aux jeux dédiés aux enfants. Y est présenté Tori, un jeu vidéo créatif vendu dans un kit prévu le 7/11 à 169€ proposant une tablette graphique personnalisée, trois jouets (un crayon, un vaisseau et une catapulte), des maquettes et une pochette créative. Sur le stand, les enfants jouaient avec la catapulte (un jeu de stratégie et d’adresse) et le vaisseau (un jeu de course avec des cibles à abattre). Le crayon n’a pas été proposé, demandant trop de minutie et de concentration pour un salon. Techniquement, le jouet intègre une sonde magnétique qui permet à la tablette de détecter les mouvements, et de reproduire les mouvements à l’écran.

Il existe pour le moment 4 applications (+ une application parentale), toutes disponibles gratuitement sur iOS et Android. Il est en effet obligatoire d’avoir une tablette servant d’écran au jeu. Je n’ai pas testé directement, mais les enfants semblaient particulièrement intéressés par les jeux, restant longtemps attentifs. Certains avaient plus de difficultés que d’autres à notamment comprendre comment avancer dans le jeu de la catapulte (mais des adultes étaient présents pour aider, quand ce n’étaient pas les enfants eux-mêmes qui s’entraidaient). Visant une cible de 6 à 12 ans, un cadeau qui risque de se retrouver sous de nombreux sapins en cette fin d’année !


Jeux du moment

>> Liste complète <<