Publicité

The Division 2 – Xbox One X vs PC

Je tiens à prévenir d'entrée, je ne vais pas m'engager dans un plaidoyer sur les avantages et les inconvénients généraux des plateformes, toutes ayant ses supporteurs et ses détracteurs, je vais ici me focaliser sur The Division 2 et mon expérience de jeu. En effet, il est rare d'avoir l'opportunité de pouvoir tester le même titre sur deux supports différents, et de pouvoir comparer sur un pied d'égalité la jouabilité. Nous avons d'un côté reçu un code par le biais du service presse de Xbox (code qu'il m'a été demandé d'utiliser sur une Xbox One X) et, de l'autre, nous avons eu la version standard ajoutée à notre compte Epic Games Store. À savoir que j'ai débuté ma partie sur PC, j'ai joué une quinzaine d'heures et suis passée niveau 16, avant de me lancer sur console. Là, je n'ai joué qu'environ deux heures, jusqu'après la première mission principale du Théâtre, n'ayant pas particulièrement envie de tout refaire (et ayant encore de quoi m'occuper sur ma partie PC).

Si vous recherchez un avis plus général sur le jeu, je vous invite à relire les articles réalisés sur la bêta fermée, puis sur la bêta ouverte, par mes confrères.

Graphismes

Durant la première heure, je me suis amusée à capturer les mêmes endroits pour obtenir une comparaison entre les deux, le PC étant à gauche, et la console étant à droite (cela restera vrai sur la suite de l'article). Malheureusement, je ne suis pas arrivée à Washington aux mêmes heures du jour, donc la comparaison ne débute pas en faveur du PC. Le jour touche à sa fin d'un côté, avec une ambiance jaunâtre et un soleil rasant, tandis que de l'autre l'astre brille haut dans un ciel sans nuage.

Au-delà des conditions climatiques différentes, j'ai globalement eu l'impression de découvrir sur la console un monde aux couleurs plus vives et aux ombres plus réalistes, sans doute grâce au support natif de la 4K, mais également aux tailles différentes des écrans (moniteur LED Philips 60 cm vs téléviseur 4K Samsung 123 cm).

Même si, quand la luminosité s'inverse, je ne suis plus si sûre de cette impression :

Quoi qu'il en soit, PC ou console, le décor est d'une qualité indéniable, avec des points de vue admirables, et un grand soin apporté pour capturer des instants de vie, avec des objets personnels abandonnés ou la trace d'anciens drames. Tout au long de ma promenade autour du Refuge de la Maison Blanche, j'ai été agréablement surprise par ces environnements post-apocalyptiques qui, dans les deux cas, donnent au chaos ambiant un réalisme poignant. Si je suis amenée un jour à me rendre dans la capitale des États-Unis, je ne regarderai plus ces rues de la même façon.

 

Interface

Comment dire... Sans tricher sur les raccourcis, je vous mets au défi de réussir à identifier quelle capture vient de quelle version :

Disons-le clairement : l'interface est strictement identique. À aucun moment je ne me suis sentie perdue en arrivant sur console, les éléments se trouvent là où je les attends. Les menus ont donc sans doute dès la conception été pensés afin d'être praticables autant avec un contrôleur qu'avec une souris, évitant ainsi le développement de deux versions différentes, et il faut dire que cela rend plutôt bien dans les deux cas.

Comme toujours, l'avantage de la rapidité va à la souris qui permet de directement sélectionner un élément en fin de liste, sans devoir passer en revue d'autres options. Mais la différence est minime, d'autant plus que des raccourcis ont été mis en place sur PC pour permettre cette même navigation pour ceux qui ne veulent pas lâcher leurs touches (A et E).

 

Raccourcis

Avec ces schémas provenant du site officiel, laissez-moi vous montrer la différence flagrante entre la quantité de raccourcis entre l'un et l'autre :

Prendre en main le jeu sur PC demande un peu plus de mémoire, sans compter qu'il y a de toute façon moins de boutons sur une manette ! Le système de couverture et de saut au-dessus des obstacles m'a paru plus fluide sur la console, alors que je me trompe encore parfois sur PC entre Espace et Ctrl, et qu'il m'arrive fréquemment de me retrouver du mauvais côté de certains objets du décor un peu trop étroits (comme un arbre).

Lancer les capacités spéciales s'effectue avec RB et RT d'un côté, et A/E de l'autre, les deux étant aussi efficaces l'un que l'autre. Le choix de l'arme est juste peut-être un chouïa moins pratique, l'ordinateur ayant l'avantage des raccourcis claviers directs (1, 2 et 3), tandis qu'il faudra sur console composer avec Y, soit en appuyant long, soit en appuyant une fois, soit en appuyant deux fois. Quoiqu'au final, avec un peu d'habitude, cela se vaut.

 

Précision de la visée

J'avoue que c'est le point qui me chagrinait le plus car je suis incapable de viser quelque chose avec un contrôleur. Heureusement, une assistance est en place (désactivable pour les tireurs d'élite) et la rétine de l'arme se place automatiquement sur la cible en maintenant la gâchette, ne demandant plus qu'à ajuster le tir pour viser un endroit particulier (notamment dans l'objectif d'un tir à la tête).

Même si les Hyènes se sont pris mes balles avec plus de précision que je ne pensais en être capable, cela me paraît toujours plus laborieux qu'à la souris pour une non-habituée car l'aide ne fonctionne que si on positionne le curseur sur une cible potentielle. Si cette cible bouge, le ciblage est à refaire car cela ne suit pas automatiquement.  Le système de couverture est également légèrement différent obligeant à réutiliser la gâchette gauche pour se remettre en position défensive (alors que sur PC cela est automatique), ce qui surprend lors des premiers affrontements.

 

Conclusion

Avec surprise, j'ai découvert sur console un monde en tout point similaire à celui proposé sur PC, avec des contrôles étonnamment efficaces qui rendent le jeu accessible aux néophytes du tir avec manette. Bien sûr, les sensations ne sont pas les mêmes et, à mon sens, un jeu de tir se doit d'être dégusté à la souris, tout étant dans la précision du geste, guettant le doigt sur la souris que l'ennemi se décale juste assez pour l'abattre d'un tir parfait... ou l'inverse !

Si vous n'avez pas peur de vous frotter à l'immense monde de The Division 2 et de vous prendre au passage quelques balles, alors foncez, que ce soit sur consoles ou sur PC, vous ne le regretterez pas. Entre sa foultitude de missions, ses options de coopération, ses événements dynamiques, ou encore bientôt ses raids, un jeu à découvrir sans plus tarder :


Jeux du moment

>> Liste complète <<