Publicité

Subnautica – Sub Zéro pointé

Les océans et les profondeurs sont un domaine extrêmement peu exploités dans le jeu vidéo. Et quand un jeu qui n'est pas un Bob l'éponge tente l'aventure sous- marine, je suis généralement partant. Encore plus, lorsque le jeu est un titre de survie et de construction autour d'une histoire "passionnante", selon le site du jeu.

Adorant les mers, l'eau, la plongée et la nage, je ne rate pas une occasion de chanter sous l'océan et Subnautica est, ma foi, un prétexte énorme pour m'en donner à coeur joie. Et je m'en suis donné à coeur joie d'arrêter pour jouer à autre chose...

Voyez-vous, le concept est bien pensé, complet même puisqu’on peut récolter des minerais, des ressources nécessaires pour progresser dans l'histoire et construire des éléments pour améliorer ses plongées et son confort. Car si, au début, on galère à récolter ce qu'il faut pour survivre, au fil des découvertes, analyses et fabrications, le joueur pourra explorer encore plus. Mais, encore une fois, si lui aussi aura envie de prolonger "l'aventure".

 

Et ce phénomène d'abandon n'aura qu'une seule raison: l'aspect technique.

Soyons clair, je ne suis pas de ceux qui catégorisent un jeu de mauvais s'il est moche et de bon s'il est beau. Je laisse cela à ceux qui n'y connaissent rien en jeux.

Subnautica est symptomatique du phénomène du jeu sorti "pas fini, pas optimisé et puis on verra après si on a envie de patcher le jeu".

Entre les freezes importants entre les passages profondeurs / extérieurs, les imputs lag lors des interactions, l'imprécision de la visée particulièrement agaçante durant les affrontements avec les petites araignées, le joueur aura le choix de la raison : celui d'être énervé. Et s'il tient toujours le coup et résiste encore et toujours à rester sur Subnautica, pourquoi ne pas lui enlever aléatoirement ses constructions durement acquises ?

Ben oui, parce que quitte à faire n'importe quoi dans le domaine du jeu pas fini et dont la dernière mise à jour date de mars lors du programme preview, autant y aller à fond ! Rassurez-vous - ou pas - seules vos constructions de bâtiments seront aléatoirement affectées. Normalement elles y seront, mais si elles viennent à disparaître dans les méandres de la carte qui oublie très souvent de se charger, ce sont des adieux définitifs dans le dégoût auxquels vous devrez faire face.

Surtout que se taper plus de 3 minutes de chargement de jeu - sans exagération aucune -  pour un résultat tellement buggé, ça gonfle rapidement. Les moins patients n'attendront même pas la fin du chargement et ils n'auront probablement pas tort devant cette énorme déception personnelle sur Xbox One... Bref, circulez, y'a rien à voir !

Version PC (Epic Games Store)


Jeux du moment

>> Liste complète <<