Publicité

Gamescom 2017 – Blizzard – World of Warcraft : les Ombres d’Argus (7.3)

Généralement, lorsque Blizzard organise des présentations à la gamescom, cela dure 30 minutes, dont 15-20 sont dédiées à un joli diaporama commenté, suivi d'une dizaine de minutes de questions (quand les journalistes en ont). Cette fois, cela a été totalement chamboulé par Ion Hazzikostas (alias Watcher), Game Director de World of Warcraft qui nous a dit que, de toute façon, toutes les informations se trouvaient sur le site officiel et qu'il valait mieux passer directement aux questions ! Du coup, je vais faire la même chose et vous rediriger vers les notes de mise à jour qui sont déjà disponibles ici sur le site officiel et vous donneront tous les détails.  Était également présent Morgan Day, Lead Encounter Designer.

 

Interrogé à propos des petits malins qui réussissent à extraire des informations du client et à révéler aux joueurs des informations sur le contenu futur, Hazzikostas nous apprend que les cinématiques sont encryptées, leur permettant de les mettre dans le client sans trop de risque. Par contre, pour tous les autres éléments comme les lignes de dialogue ou le nom des sorts, il est nécessaire de les mettre dans le client et ce serait difficile d'encrypter les informations, même s'il y a certainement un moyen. Surtout, il ne pense pas que cela vaille vraiment le coup d'investir des ressources en développement dans cet aspect car il y a toujours un certain enthousiasme pour ce style d'informations de la part de certains membres de la communauté (il cite en exemple l'épisode fuité de Game of Thrones), et ce sont des informations qui ne sont pas trop évidentes, assurant une découverte à une grosse majorité des joueurs.

Depuis le début de Legion, un système est en place pour permettre aux joueurs d'obtenir une quantité de puissance prodigieuse ajustée avec un multiplicateur, afin que ceux en retard rattrapent les autres. Mais c'était quelque chose de manuel, à faire pour chaque joueur : investir des ressources, faire la recherche et récupérer le résultat. Désormais la connaissance des armes prodigieuses va être fixée pour toutes les classes automatiquement sans aucune action nécessaire. Le niveau s'ajustera automatiquement à la première connexion du joueur après la 7.3 puis cela se réajustera à chaque réinitialisation hebdomadaire. A noter que les quêtes liées précédemment au déblocage de la connaissance des armes restent disponibles pour l'histoire mais elles ne sont plus nécessaires.

7.3 est bien le dernier patch majeur, en terme de contenu, avec un tiers de raid, avant la prochaine extension. C'est l'aboutissement de l'histoire actuelle, la bataille finale contre la Légion. Mais il reste de l'histoire à conter et s'ils aiment par exemple le concept d'événements, ils veulent continuer à raconter des choses d'ici à la prochaine extension. Ils essaient toujours de minimiser le temps d'attente entre chaque extension et ils sont plutôt heureux de ce qui a été fait récemment. Néanmoins, si le contenu n'est pas de qualité, peu importe le calendrier, ils repousseront toujours un contenu tant qu'il n'est pas terminé.

 Les armes actuelles d'artefact sont réellement une fonctionnalité de Légion. Dans le futur, nous retrouverons des armes classiques... ou nouvelles. Mais tous les joueurs ayant débloqué des apparences actuellement pourront continuer à les utiliser. Il y a, à priori,  de fortes chances que certaines apparences ne soient plus déblocables dans le futur, notamment toutes celles liées à des défis particuliers (car cela deviendra trop simple à obtenir après l'extension).

Jaina n'a pas été vue dans Légion car l'histoire ne la concernait pas forcément. Elle a quitté Dalaran lorsqu'elle a refusé de travailler avec la Horde. Mais c'est un personnage important de l'histoire et elle reviendra à un moment ou à un autre.

Ils adorent le principe des événements ponctuels et des fêtes annuelles, ils sont notamment en train de réévaluer le calendrier et la fréquence des événements. Ils veulent que ce soit quelque chose d'assez régulier, sans être trop commun non plus. Ils aimeraient faire plus de choses de ce type.

Même avec la sortie des différents patchs, Dalaran reste un point central de Légion avec des portails et la possibilité de se téléporter sur le Vindicaar (le vaisseau qui servira de base d’opération mobile sur Argus). Les joueurs iront bien entendu sur Argus et certains resteront sur le Vindicaar pour les invasions, mais il reste des choses à faire dans les Îles brisées et il faudra notamment revenir à Dalaran pour certains services qui ne se trouvent que dans la ville ou les domaines de classe.

La grande question du jour a été : est-ce que nous allons tous mourir à la fin ? Le développeur amusé a répondu qu'il ne savait pas, n'ayant jamais vu une planète naître. Sans en révéler trop sur l'histoire à venir et ce qu'il va se passer dans le raid, les planètes ont des âmes de titan en elles, Argus et Azeroth y compris. Mais des personnes ne naissent pas littéralement de l'explosion d'une planète. Les titans sont des êtres aux pouvoirs immenses, nous rencontrons davantage de créations des titans, ou comme dans le raid à venir, un avatar d'Aggramar. Si nous venions à rencontrer un titan, nous arriverions à peine à mi-hauteur d'un de ses orteils, ce ne serait pas un combat très intéressant. Mais les titans en eux-mêmes sont partis il y a bien longtemps, il ne reste aujourd'hui que des fragments d'eux, c'est ce que Sargeras a cherché à collecter pour son usage personnel y compris dans le cas d'Aggramar où il a utilisé cette essence pour donner vie à l'un de ses lieutenants.

En discutant des mécanismes de boss des instances, Morgan Day (qui s'occupe de gérer l'équipe des donjons et des raids !) nous parle d'une rencontre en particulier qui se passe dans un lieu gigantesque dans lequel les joueurs devront empêcher la Légion de récupérer un fragment d'âme de titan en utilisant des plateformes de saut. La Légion va tenter de nous attraper et des troupes vont constamment arriver alors que nous devrons continuer à nous élever aussi haut que possible pour  nous échapper, utilisant une tactique inspirée du Tower Defense.

Équilibrer le contenu est toujours difficile, surtout lorsqu'il y a des guildes aussi talentueuses qu'actuellement. Ces joueurs sont meilleurs que le sont les développeurs et ils doivent du coup deviner de quoi ils seront capables. Il y a ainsi des boss qui restent invaincus par toute autre guilde que Paragon ou Method pendant des semaines et, si ces structures n'existaient pas, des boss auraient été rééquilibrés bien avant. Mais, par conséquent,  ils vont parfois trop loin dans l'optique de leur proposer du contenu difficile. Ce qui entraîne des combats qui ne sont pas amusants pour d'autres guildes, qui se retrouvent pendant des journées entières à faire des essais d'une minute seulement pour apprendre des séquences. Ou encore d'autres boss dont les mécanismes entraînent le sacrifice de certains rôles (il cite les soigneurs en exemple), quelque chose qu'ils n'aiment pas du tout et ajustent aussi vite que possible. Gul'dan Mythique avait un bon niveau de difficulté, c'est actuellement une référence pour eux en interne lorsqu'il est question d'équilibrer une rencontre.

 

En guise de conclusion, le guide de survie pour vous préparer à cette 7.3 qui arrive le 30 août !


Jeux du moment

>> Liste complète <<