Publicité

Gamescom 2016 – Kingdom Come: Deliverance

J'attendais beaucoup de ce jeu à la gamescom, ayant suivi avec passion le développement Kickstarter... et je n'ai pas été déçu !

slide

Assis dans une petite salle aux décorations moyenâgeuses, une large démo de Kingdom Come Deliverance a pu nous être délivrée grâce aux dernières mises à jour du jeu en développement.

Le présentateur a donc lancé le personnage directement dans l'univers du jeu près d'un camp ennemi. Notre but était d'infiltrer le grand camp afin de saboter les défenses et ainsi préparer une de nos futures attaques. Ce que la personne voulait nous montrer c'est que l'univers est très libre et il existe beaucoup de moyens d'accomplir nos objectifs, quand on le veut, comme on le veut.

Warhorse Studios propose ici un RPG en monde ouvert, un peu à la sauce Skyrim mais avec absolument aucune magie, ni dragons, une vraie simulation médiévale. Il peut être difficile de créer un jeu restant fun tout en gardant le côté sérieux et scientifiquement exact du moyen-âge mais le studio de développement a l'air particulièrement bien parti de ce que j'ai pu voir en vidéo et démo.

En jeu, on peut être qui on veut, mais évidemment le combat pourra survenir et prendre plusieurs formes. De nombreux maîtres d'armes de renom ont été employés ici afin de délivrer une véritable expérience de combat médiéval. On apprend à attaquer et parer selon divers angles, à bloquer, à combattre avec nos paumes, à utiliser le décor à notre avantage d'une manière très réaliste. On peut aussi utiliser une approche plus furtive et utiliser des vêtements aux couleurs de notre environnement et des tenues légères. La personne nous l'a bien montré au début, approcher furtivement un garde avec une cotte de mailles n'est vraiment pas le bon moyen... on entendait le tschik tshick des mailles à chacun de nos pas un peu trop rapides... pensez donc au tissu ou au cuir pour cela. Volez les PNJ, étranglez-les ou même assassinez-les. Et on parle ici d'un vrai assassinat grâce à la dernière arme ajoutée en jeu : les dagues. Vous trancherez la jugulaire ou même poignarderez en plein cœur votre victime tout en la bâillonnant pour qu'elle n'émette pas de cris. Le geste est précis, brutal et terriblement efficace. Si la tentative est un échec, sortez une épée ! Une dague n'est absolument pas la meilleure façon de combattre, la lame étant bien trop courte.

Toutes les armes ont des façons uniques d'être utilisées. On a pu, par exemple, désarçonner un garde à cheval à l'aide d'une hallebarde pour ensuite le poignarder de loin. Haches, boucliers, dagues, hallebardes, lances, arcs, arbalètes, épées, épées longues, ... toutes les armes médiévales autour de l'an 1403 en république tchèque, là où le jeu prend place.

Lors de la démo, notre présentateur a tenté diverses approches du camp donc, avec plusieurs options nous dévoilant la puissance du jeu, ses fonctionnalités et l'intelligence très poussée de l'IA.

  • Camouflage dans les buissons et approche discrète en tenue jaune/rouge et maille : raté, couleurs trop criardes et maille bruyante ;
  • Tentative d'étranglement d'un garde pour entrer dans un camp : le garde a repris connaissance 5 minutes après et a sonné l'alerte, raté ;
  • Assassinat d'un garde : le corps n'avait pas été caché à l'écart de la route et a été découvert par une autre ronde, c'est un échec ;
  • Assassinat, corps caché et armure récupérée sur le garde puis équipée : ça passe pas mal, mais on se déplace en furtivité par erreur. Un garde nous demande donc amicalement si tout va bien... malheureusement, on ne parle pas un mot de sa langue ! On est donc repéré et c'est une dizaine de gardes qui nous sautent dessus ;
  • Désarçonner un garde, le cacher, récupérer son armure/armes, les équiper, monter sur le cheval, faire une ronde approximative et entrer dans le camp : on est passé ! Un garde nous a tout de même demandé si tout se passait bien durant notre (fausse) ronde et, grâce à des compétences ajoutées en langue tchèque, tout s'est bien passé. Il existe plusieurs options de dialogues et chacune d'elles enclenchent des réactions différentes et un pourcentage de réussite.

Kingdom-Come-Deliverance

On est donc entré dans le camp pour continuer notre sabotage. Ici, à nous de voir selon nos capacités. Beaucoup de choses pouvaient êtres faites :

  • Casser ou brûler des flèches mais c'est très voyant donc à faire avant de s'échapper ;
  • Assassiner une personne gradée ;
  • Empoisonner la nourriture et les marmites, ce qui va empoisonner tous les PNJ ayant mangé à la marmite empoisonnée. Ils vont s'asseoir et se sentir mal au bout d'un moment, puis s'allonger avec des douleurs sans réussir à récupérer de l'énergie, puis possiblement mourir s'ils ne sont pas guéris ;
  • Brûler les réserves ;
  • Saboter des bâtiments...

Bref, beaucoup d'options sont disponibles mais réfléchissez à l'ordre dans lequel vous voulez les accomplir. Il est préférable de faire les actions discrètes avant de mettre le feu et de courir hors de portée des gardes. On était en pleine forêt et, autant vous dire qu'il n'y a pas de sentiers et que les feuilles au sol, la végétation, les rondes et autres éléments de l'environnement ne facilitent pas la tâche. On peut courir 30 secondes et se faire planter par un garde en armure et lance aisément.

Ceci fait, il ne restait qu'à aller avertir notre seigneur pour lancer l'assaut. Toutes vos actions auront un impact et les ennemis manqueront très vite de flèches si vous avez brûlé certains stocks par exemple. Vous pouvez aussi attaquer sans sabotage, mais l'ennemi aura toute sa puissance.

Vie, soif, nourriture, énergie, ... le jeu se veut comme un RPG solo, une simulation médiévale complète mais vraiment efficace et amusante afin de se plonger au plus profond de la vie de nos aïeux. J'ai été ravi de la présentation qui n'annonce que du bon et j'ai hâte de me lancer à l'aventure en tant que paysan, puis guerrier en armure lourde afin de régner sur des terres et amener prospérité à mes citoyens !

Pas de date de sortie précise pour Kingdom Come: Deliverance, mais un possible mai 2017 pour PC, PlayStation 4 et Xbox One.

Galerie fond d'écrans :


Jeux du moment

>> Liste complète <<