Publicité

Lyon eSport – White Night

Durant la Game Zone de la Lyon E-sport, Talish et moi-même avons pu nous essayer eu jeu White Night, disponible pour PC/Mac/Linux/PS4/Xbox One, un puzzle game doublé d'un survival en mode horreur. Vous aurez ici un aperçu de ce jeu ainsi que nos avis respectifs sur celui-ci.

White_Night_logo

Parmi les jeux de la GameZone de la Lyon eSport, il y avait donc ce jeu que je qualifierais de Thriller, et décrit comme étant un fils spirituel de la série Alone in the Dark par le scénariste (qui a d'ailleurs travaillé sur le cinquième opus). La particularité de ce jeu la plus frappante, sera sans doute son ambiance, le jeu étant presque totalement en noir et blanc (sauf les sources de lumières qui sont parfois légèrement colorées). Ces graphismes en noir et blanc (ce point plaira ou ne plaira pas, selon les goûts) renforcent bien l'idée de suspens, héritée notamment des films de Hitchcock, dans ce jeu inspirée des années trente. L'ambiance sonore est aussi au rendez-vous, et un élément indispensable pour profiter du jeu et être en pleine immersion. Allez, on commence cet aperçu avec un trailer !

Imper sur le dos et chapeau visée sur la tête, suite à un accident de la route vous voilà dans un manoir abandonné... du moins à ce qu'il vous avait semblé en apparence ! Vous vous retrouvez coincé dans celui-ci, la porte principale étant bloquée. Dans les ténèbres de ce château vous allez devoir errer, armé de vos seules allumettes, pour trouver un moyen de sortir. Votre aventure ne se fera pas sans encombres, avec des esprits ne souhaitant qu'une chose, vous tuer, tandis que vous en apprendrez plus sur ce lieu mystérieux, et sur cet autre spectre qui semble ne pas être agressif, lui !

White Knight, est dans un jeu avant tout basé sur l'histoire contrairement à la plupart de ceux présentés lors du salon. Les férus d'exploration pourront passer des heures à lire les divers textes éparpillés pour en apprendre plus sur le passé du lieu.
Il s'agit d'un jeu avant tout d'exploration, un peu dans le style point and click, mais qui requiert également de se déplacer avec les touches de votre clavier. Quelques mécaniques bien particulières s'ajoutent à cela, à commencer par les allumettes et la folie !

Le chateau n'étant pas des plus calmes, le noir sera votre peur, restez trop longtemps dans celui-ci... et vous sombrerez dans la folie ! Il faudra vous maintenir dans une source de lumière pour éviter cela. Les sources de lumières pourront être électriques... si ça fonctionne encore dans la pièce où vous êtes, ou de feu, avec notamment les allumettes. Les allumettes seront les plus importantes car elles vous permettront d'explorer de nouvelles pièces plongées dans le noir. Mécanique assez sympathique, les allumettes ont plusieurs aspects à prendre en compte :

  • Stock limité sur soi (une douzaine)
  • On peut en trouver d'autres durant l'exploration pour renouveler le stock
  • Les allumettes s'éteignent seules après un temps aléatoire, il faut alors en allumer une autre rapidement pour éviter la folie
  • En l'allumant, comme dans la vraie vie, une allumette peut se craquer et louper (et quand votre stock est bas et que vous en craquez deux de suite, ça commence à stresser légèrement !)

Parmi les personnages, on pourra retrouver des spectres, s'ils vous attrapent, vous êtes mort directement ! L'un des autres personnages est une femme, chanteuse de jazz. Si je parle de ce personnage en particulier c'est parce que la chanteuse représentée en jeu est en fait l'artiste norvégienne Froydis Arntzen Dale, celle-là même qui a enregistré la chanson thème de ce jeu.

L'avis de Shana :

C'est un type de jeu que j'apprécie mais dans lequel je perds rapidement patience. Heureusement ici, on peut sauvegarder pour s'y prendre en plusieurs fois ! Dans l'ensemble le jeu est plutôt bon, particulièrement l'ambiance. Le seul point négatif que je noterais, ce sont les changements de caméras, parfois assez embêtant dans la mesure où la caméra (fixe) change de point de vue pour celui opposé, votre personnage faisant un demi-tour sur lui-même avant de repasser dans le champ de la première caméra. Hormis ces soucis de caméra, un jeu appréciable !

 

L'avis de Talish :

Je ne suis pas spécialement emballé par les jeux d'investigation. White Night est un peu différent car le joueur ne reste pas passif dans son aventure. Ajouté à cela une certaine dimension à votre personnage et à l'histoire et vous vous retrouvez avec un bon jeu indépendant.

 


Jeux du moment

>> Liste complète <<