Publicité

World of Warplanes : aperçu de la bêta

 

Aujourd'hui je reviens après un peu plus d'une semaine de test concernant le jeu en bêta : World of Warplanes (site officiel du jeu) ! Développé par WarGaming.net, ce MMO Shooter (Massively Multiplayer Online Shooter) – pour Jeu de Shoot en ligne Massivement Multijoueur – dégage vraiment une énergie à couper le souffle !

Moi qui suis fan des jeux de simulation de combat aéronautique j'ai été assez servi. Ce n'est pas aussi poussé qu'un Flight Simulator – par exemple Bataille du pacifique sur lequel j'ai passé des heures et des heures à réaliser parfaitement mes missions – mais le jeu en vaut la chandelle car il offre tout de même de quoi rassasier les novices du genre grâce à la cellule détaillée (fuselage, empennages, voilures, train d’atterrissage), l'on peut également effectuer un ralenti moteur (par exemple pour calmer un feu qui se serait déclenché), rentrer/sortir les volets, augmenter et réduire les gaz et d'autres choses.

-> Anecdote, sur Flight Simulator : Bataille du pacifique, rien que pour démarrer je me devais de :

1) Allumer les magnétos 2) Ouvrir l'arrivée d'essence 3) Ouvrir deux crans de volets 4) Allumer le moteur jusqu'à ce que le taux de 5) tours par minutes puissent démarrer comme il faut le moteur 6) Checker mes instruments, lâcher les freins puis pousser les gaz doucement puis au maximum 7) Lorsque l'on est bien décollé, rentrer le train d'atterrissage puis 8) rentrer les volets || Si un feu se déclarait, selon la couleur de la fumée blanche ou noire il me fallait soit réduire ma vitesse, ralentir le moteur ou carrément couper l'arrivée d'essence, dans ce cas là je sors vite les volets, etc...

Ici, pas de soucis, si vous ne comprenez rien à l'aéronautique, ça ne vous empêchera pas de jouer correctement.

Évidemment, si les mots volets, ralenti moteur et gaz vous font penser à quelque chose, cela améliorera assez votre niveau de jeu et vous sortira de situations qui pourraient paraître pénibles pour un joueur lambda. Pour vous aider, j'aborderai quelques points qui pourront vous sauver la mise à la suite de cet article.

 

Bon, bon, assez parlés ! Dans le cockpit et on décolle !

 

Sommaire :

 

Présentation du jeu et critiques

World of WarPlanes est un MMO de Shoot (Massively Multiplayer Online Shooter) vous mettant en scène dans un contexte de guerre. Vous devrez abattre vos ennemis et protéger vos alliés.

Pour cela, il vous faudra :

  • Abattre les "avions" ennemis, c'est à dire chasseurs, chasseurs lourds, tireur embarqué, bombardiers, ...
  • Détruire les bâtiments ennemis au sol
  • Protéger vos alliés ainsi que vos bâtiments
  • Couler les navires ennemis et protéger les vôtres
  • ... De nombreuses options s'offrent à vous selon le gameplay d'"avion" que vous avez choisi.

Un chasseur se contentera le plus souvent d'abattre les autres chasseurs ennemis afin que nos bombardiers puissent faire leur travail tranquillement.

Un bombardier détruira rapidement les FLAK et DCA qui causeront du tord à nos chasseurs. On se protège mutuellement.

 

On ne change pas un GamePlay gagnant, le jeu suit donc les traces de son aîné : World of Tank. J'ai même entendu parler d'un World of Battleship... Si je trouve une clé je ne manquerai pas de vous rapporter un test dès que possible. Je ne suis pas très bateau mais la curiosité prend le dessus 🙂

 

Vous disposerez donc d'un hangar avec vos diverses machines volantes comprenant chacune leurs spécificités et vous devrez lancer des batailles afin d'engranger expérience et crédits pour débloquer de nouveaux outils, armes, armures ou même directement de nouveaux avions !

  • Avez vous l'âme d'un chasseur poursuivant ses cibles avec une très grande mobilité et les abattant de sang froid ?
  • Êtes-vous plutôt du genre lourd et gros à bombarder les structures à l'aide de bombes de 1000 livres pour protéger ceux qui volent plus haut, chasseur embarqué ?
  • Vous aimez faire les deux avec votre chasseur lourd au détriment d'un peu de mobilité ?
  • L'avion d'assaut quant à lui propose de gros canon ainsi qu'un tireur à l'arrière pour vous protéger. Vous êtes lent mais une vraie forteresse volante !

Alors ? Quel genre de pilote êtes-vous ?

 

Voici le trailer de World of Warplanes :

On y voit même une de mes lignes d'avions préférés j'ai nommé les P-xx ! I-5 apparaît en premier puis le P-40 à 23s. S'en suit ensuite un IL-8 et pour finir, un ME.P.1099B... Puis plein d'avions dans tous les sens !

 

Un teaser GamePlay avec les vidéos du jeu :

Assez descriptif de ce que l'on peut trouver en jeu.

 

Deux vidéos ne sont pas assez, j'avais donc également envie de vous partager une troisième et dernière vidéo. Ouvrez votre menu Youtube afin de la mettre en HD obligatoire, plein écran, sortez votre casque audio, montez le son et lancez la vidéo ! Ça met en train pour la suite de l'article 😉

Déjà fini ! C'était trop court effectivement...

Retrouvez également la chaîne youtube du jeu présentant divers avions et tutoriels.

 

Il y a pour le moment 57 avions modifiables selon ce qu'il peut équiper : missiles, bombes, nouveau cockpit (cellule), canons, mitrailleuses, moteur, tireur embarqué et autres. Chacune des modifications faites est ensuite visible sur votre machine. Une bonne centaine sera normalement disponible à la sortie du jeu !

Si la bêta n’autorise que des builds pré-construits à ce stade, les utilisateurs devraient pouvoir à terme customiser leurs machines comme bon leur semble.

 

Le jeu

Le matchmaking est organisé en fonction du niveau des chasseurs en lice ; vous pourrez donc jouer contre des avions bien plus récent que le votre. Chaque pays possède un arbre technologique s’étalant sur dix paliers, les tiers, comprenant chacun plusieurs avions. Les nouveaux arrivants commencent au tier 1 évidemment en choisissant une des trois machines disponible à cette bêta. Ils devront économiser les récompenses obtenues en match pour gravir les échelons et s’offrir plus de puissance. A la fin de chaque match, le joueur recevra des points d’expérience afin de faire progresser la recherche scientifique, et de l’argent permettant d’acheter les pièces qu'ils ont déverrouillées.

Chaque camp possède bien sûr sa propre flotte constituée de cinq à quinze joueurs bien réels, mais aussi d’une base à défendre. Sur cette base sont situés stocks de carburant, entrepôts mais aussi quelques batteries antiaériennes parées à tirer. En détruisant ces éléments, les pilotes feront progresser le pourcentage d'avantage de leur camp. La première équipe rendue à 100% remporte la bataille ! Si la partie venait à dépasser les quinze minutes, ce même pourcentage déterminerait le vainqueur.

Discutez donc bien avec vos alliés de "Qui fait quoi ?" : Les bombardiers bombardent, les chasseurs protègent et chassent, les chasseurs lourd voguent entre les deux, ... Chacun sa tâche !

 

Le jeu manque toutefois un peu de maniabilité, je trouve que les avions manquent un peu de pêche par rapport à d'autres jeux auxquels j'ai pu jouer. Peut-être un peu mous, pas assez réactifs. Le système à la souris + clavier est assez instinctif : un réticule se déplacera à l’écran indiquant la direction vers laquelle doit s’orienter l’appareil. Plus le curseur est éloigné du centre, plus la manœuvre est rapide, et le jeu compense automatiquement roulis et tangage une fois revenu en position neutre. Le clavier quant à lui sert à gérer la puissance des moteurs et l’ouverture des volets de freinage.

Il y a un sérieux point à améliorer sur cette maniabilité afin de rendre le jeu plus précis, surtout lorsqu'il s'agit des virages droite gauche qui s'avèrent assez "glissants".

Pas d'inquiétudes, nous sommes en bêta. Faisons confiance au studio, ils régleront sûrement le soucis par la suite. 😉

Pour ma part j'ai tout de même ressorti mon Joystick pour l'occasion et aaaah quel bonheur de jouer avec ! On se sent tout de suite plus à l'aise et ma précision ainsi que mes déplacements se sont nettement accrus.

 

Retour au sommaire

 

Graphismes

Comme toujours avec ma machine datant de 4 ans, j'ai assez galéré niveau graphismes. Ça passe en Ultra-bas avec 7 à 10 images par seconde lorsque ça tire. J'ai tout de même pu réaliser quelques beaux scores lorsque mon PC ne jouait pas sa tête de mûle !

Le jeu s'élève jusqu'au Ultra-haut, du très beau HD ! J'ai essayé de mettre en Haute définition quelques minutes pour vous poster mes screenshots mais mon PC m'a carrément lancé un "Out of Memory !" et à fermé le jeu... Bon... Ok !

En avant donc pour une petite vidéo haute-déf' qui vous en mettre sûrement plein la vue (Les mitrailleuses [FRFRRRRRRFRRRRRR] et canons (BAMBAMBAMBAM] résonneront au bruits de vos tuyères et hélices. Oui, j'aime imiter les bruits des n'avions, et alors ? :p )

Comme vous le voyez, Wargaming met le paquet sur les graphismes qui valent franchement le détour !

Notez qu'en Full HD vous aurez même les flous lumineux dû au soleil ainsi que, par exemple, les effets cinétiques lorsque vous effectuez des lacets (virages) trop rapide !

Retour au sommaire

 

Son

Passons désormais aux designs sonores du jeu. J’ai joué durant tout mon test avec un casque ouvert de qualité.

Outre la musique peut-être un poil trop "héroïque" à mon goût, les sons ambiants nous imprègnent totalement dans l'univers.

Tirs de canons, mitrailleuses, virages rapides, hélices, réacteurs, explosions, ... Tout y est et je trouve que ces sons sont parfaits.

Vraiment pas grand chose à redire à part un gros "Bravo". Veillez toutefois à améliorer encore un peu la musique du jeu chers développeurs Wargaming ! 🙂

Retour au sommaire

 

Configuration

PROCESSEUR  : Rapprochez vous au maximum du 3GHz

CPU : GeForce 8600GT  / ATI HD3850, DirectX 9.0c

MEMOIRE : 3.5 Go

WarGaming met à disposition du joueur plusieurs qualités graphiques, allant de l’ultra bas  à l’ultra élevé, permettant donc à de nombreuses configurations de jouer au jeu. Préférez tout de même un PC haut de gamme datant au maximum d'il y à 3 ans.

Retour au sommaire

 

Test

Parlons désormais de mon test !

J'ai passé pas mal d'heures sur le jeu, je vais donc vous partager le Gameplay, la mécanique derrière le jeu afin de faire évoluer sa machine, la boutique, les différents avions, tout y passera, ou presque !

 

J'ai commencé avec un petit avion Allemand, un Arado Ar.65. Pourvu d'un petit moteur et hélice, pas de verrière, deux petites mitrailleuses, me voici donc sur un biplan de l'époque, des années 40. J'avais tellement hâte de tester le jeu qu'à peine sélectionné, hop ! J'ai lancé une partie 🙂

Après une partie très peu glorieuse, j'ai décidé d'aller voir plus en détails ma machine. J'ai remarqué que chaque appareil disposait de caractéristiques propres :

  • Points de structure
  • Puissance de feu
  • Vitesse
  • Manœuvrabilité
  • Taux de montée
  • Et bien d'autres...

Vous pourrez améliorer ces caractéristiques en recherchant de nouvelles options puis en les installant sur votre avion. Il faudra un bon paquet de parties pour améliorer votre appareil.  Ici, la partie recherche où vous pourrez découvrir quels objets débloquer pour accéder à un autre plus performant.

Chacun des avions de base des trois nations se scindent en deux afin de proposer des GamePlay différents. Du chasseur vous pourrez passer au chasseur lourd ou au bombardier selon vos choix en terme d'achat de nouveaux avions et matériaux.

Pour le moment, nous avons accès aux appareils de l'URSS, USA et Allemagne ce qui fait déjà tout de même 57 machines volantes sur la centaine que nous promet Wargaming pour la sortie du jeu.

Le jeu étant Free to Play, nous disposons également d'une boutique (pas de Free to Win ! C'est à dire pas de "J'achète le méga avion et je tue tous le monde") proposant pour le moment deux avions originaux à améliorer par la suite.

Le hangar, en plus de répertorier vos différents avions, propose de quoi décorer ses avions : un schéma de couleur et des couleurs de nez.

C'est également ici que vous trouverez votre or (acheté via argent réel mais donné en quantité aux testeurs afin de découvrir plus de contenu rapidement), vos crédits et expériences gagnés en bataille. Ces deux derniers serviront à rechercher et à installer vos nouveaux éléments tandis que l'or pourra booster votre gain d'expérience et crédits.

Il existe différents modes de bataille :

  • Bataille standard, vous jouez contre d'autres joueurs et en équipe
  • Bataille solo, vous jouez contre les bots afin de vous entraîner au combat
  • Entraînement, afin de tester vos nouvelles armes et matériaux
  • Entraînement par équipes, pour évidemment, s'entraîner en équipe contre d'autres équipes, vous l'aurez deviné 🙂

Je n'ai fait que des batailles standard afin de gagner expériences et crédits pour améliorer mon petit Ar.65.

Hop, c'est parti ! En tant que chasseur, je dois rechercher et détruire les chasseurs ennemis afin que les joueurs jouant plutôt les cibles au sol puissent faire leur boulot tranquillement.

Puis tout à coup... Bing ! Je me mange quelques tirs qui résonnent sur ma carlingue ! Vous remarquerez qu'un trait rouge s'affiche par rapport à la direction du tir.

Vous avez ensuite, en bas centré, vos points de vie ainsi que vos "points vitaux" : armes, ailes, hélice, moteur ainsi qu'un petit schéma de l'avion et ses points touchés et si oui ou non, votre avion est en feu.

L'on parlait d'astuces en début d'article :

  • Si de la fumée blanche s'échappe de votre moteur, c'est probablement que votre moteur a été légèrement touché et/ou que votre radiateur ne refroidit plus assez. Réduisez les gaz et attendez que cela se calme.
  • Si de la fumée noire s'échappe de votre moteur, c'est généralement encore moins bon. Réduisez les gaz. Si ça ne se calme pas, votre moteur est sérieusement endommagé et il faudra faire avec.
  • Si du feu est visible au moteur, sautez !! Non ne sautez pas tout de suite je plaisante ! :p || Coupez immédiatement l'arrivée d'essence, ici, appuyez sur "S" pour effectuer un ralenti moteur et protégez vous du mieux que possible. C'est un cas assez critique, j'espère que vous êtes soit au raz du sol pour vous poser si les flammes ne s'éteignent pas, soit haut en altitude afin de planer comme l'on peut. Si les flammes se calment, tant mieux, continuez à vous battre ! ^^

Bon, ici, je suis plutôt mal barré car mon adversaire ne m'a pas lâché... Pauvre de moi.

MAYDAY ! Ar.65 10 a été touché, je vais m'écraser ! Bon... Fin de la partie pour nous.

L'on peut féliciter son adversaire et encourager ses alliés. Vous pourrez également cliquer gauche afin de passer en revue les survivants et admirer leurs prouesses ! Vous ne pourrez utilisez plus votre avion jusqu'à la fin de la bataille.

Regardons donc ce chasseur embarqué qui se débrouille très bien. Dès que qu'un ennemi lui colle au train, hop, le chasseur embarqué s'en charge ! Très pratique.

 

Revenons dans notre hangar, j'ai déjà effectué plusieurs parties et acheté ma cellule d'avion II. J'ai de quoi acheter un meilleur moteur.

Je sélectionne donc mon avion puis clique sur "Personnaliser la configuration". J'ai ensuite une liste de matériel achetable, je sélectionne le moteur BMW-VI et je clique ensuite sur "Installer", ce qui me coûte 105 expérience et 1570 crédits.

Me voici avec un moteur plus performant et tout neuf ! Le changement se voit via le hangar... J'ai maintenant un "gros nez" :p

Il me reste une meilleure mitrailleuse et un plus gros moteur à acheter mais je ne m'attarde pas dessus. J'aimerais décrocher le chasseur supérieur, l'Ar.68.

Rendons nous dans la recherche Allemande ; je vois que je dispose d'assez de points d'expérience pour débloquer l'Ar.68... Hop, le voici débloqué ! Je dépense ensuite 3.000 crédits pour l'acheter et voici qu'il s'ajoute à mon hangar !

Je dispose donc d'une nouvelle configuration. Pour améliorer tout ça à son maximum il me faudra la cellule II Ar.68h + un meilleur moteur + de meilleurs mitrailleuses et je pourrais même équiper des mitrailleuses supplémentaires sur les ailes !

Me dirigeant vers le chasseur pur et dur, je décide de détailler la suite des avions. Je découvre alors que par la suite, je pourrais utiliser des canons, des roquettes et même posséder un avion à réaction ! Me voici donc sur ma nouvelle machine que j'ai décoré pour l'occasion :p

première partie et hop, un avion ennemi descendu !

 

C'est ainsi que j'ai bataillé et bataillé afin de gagner toujours plus d'expérience et de crédits pour développer mon Ar.68 à son plein potentiel !

J'ai donc pu, après plusieurs heures de jeu tout de même :

  • Ajouter une meilleure cellule à mon avion ainsi qu'une verrière
  • Perfectionner le moteur pour le rendre plus puissant (Mais aussi plus lourd)
  • Développer les meilleurs mitrailleuses de cet appareil
  • Créer de nouvelles mitrailleuses sur les ailes
  • ...

 

Me voici donc avec une très belle bête, j'en suis fier :p

L'expérience est donc bien poussée et chaque joueur pourra se spécialiser selon ses envies. je vous ai présenté ici le chasseur mais j'ai vu plusieurs autres joueurs posséder de lourds avions d'assaut ou bien voler en rase-motte pour lancer leurs missiles sur la DCA ennemie tandis que d'autres passaient en vue bombardement afin de lâcher leurs paquets surprises sur la base ennemie. Il y a de tout et pour tous le monde !

Retour au sommaire

 

Conclusion

World of WarPlanes promet d'être un excellent jeu de shoot aéronautique. Ça ne m'étonnera même pas de voir des équipes se monter afin d'organiser de grands tournois.

Un support vocal intégré serait également un plus pour coordonner nos attaques, demander de l'aide ou encore planifier la stratégie. Lorsque l'on ne connait pas les joueurs, il est difficile de discuter tout en manœuvrant son lourd appareil.

Wargaming a mis à disposition du joueur quelques touches comme "Concentrez vos tirs sur xxx" ou encore "Aidez moi !" afin de combler ce petit manque.

 

Mis à part quelques problèmes de maniabilité qui seront sans doute réglés, le jeu propose vraiment de quoi satisfaire vos envies de pilote. Votre avion, votre configuration, votre gameplay ! World of WarPlanes est donc le prochain jeu qui sera sur mon nouveau PC...

A très bientôt mon petit Ar.68, ne t'envole pas sans moi !

Retour au sommaire


Jeux du moment

>> Liste complète <<