Publicité

SWTOR – Le seigneur de l’échec

Une grande partie de la défaite des Sith lors de la Grande Guerre de l'Hyperespace est due à des dissensions internes. Naga Sadow, Seigneur Noir des Sith, avait un rival. Pour atteindre ce rang, il avait dû s'élever dans la hiérarchie et déployer des trésors de stratégie. Il faisait partie de l'élite de son époque. Mais son échec final l'inscrivit dans l'Histoire comme un second choix, un éternel perdant. Issu des classes intermédiaires de la société Sith, ses descendants ont fondé une dynastie qui a duré plus d'un millier d'années mais sans jamais s'illustrer autant que ce fondateur. Au final, la réputation qu'ils ont trainé reste influencée par cet aîné.

naga sadow duel

Quand des exilés Jedi ont débarqué sur Korriban pour prendre le pouvoir dans ce que l'on connait maintenant sous le nom d'Ancien Empire Sith, ils se sont mêlés à la population, créant ces hybrides que l'on appelle aujourd'hui des Sith au sang pur. Le degré de noblesse se mesurait par rapport aux ancêtres Jedi dont on pouvait se vanter. Il suffisait de regarder le visage de Ludo Kressh pour constater qu'il n'en avait pas beaucoup. Pour s'élever, il dut batailler beaucoup plus dur que ceux mieux nés. Mais il eut la chance de naitre sous le règne de Marka Ragnos, un Seigneur Noir qui s'opposait à sa noblesse sur la direction qu'il voulait donner à l'Empire. En épousant ses idées, quelqu'un de moins bien né pouvait gagner un puissant protecteur. Ludo Kressh devint ainsi le seigneur Sith responsable de la caste des prêtres, un des dix personnages les plus puissants de l'Empire après le Seigneur Noir. Le maître de Rehlg se positionna même comme un successeur potentiel, le candidat de la continuité. Naga Sadow, lui, se présentait comme le représentant de la noblesse et de l'opposition. Tout les séparait, ils ne pouvaient être que des ennemis mortels, et seul la mort de l'un d'entre eux pouvait les arrêter.

ludokressh1

A la mort de Marka Ragnos, Ludo Kressh mena les cérémonies comme le prévoyait son statut de grand prêtre. Naga Sadow en profita pour une provocation qui le mettrait en valeur. L’enterrement fut donc mis en attente pour un duel qui aurait dû désigner le nouveau chef incontesté de l'Empire. Deux évènements l'empêchèrent. Le fantôme du précédent chef intervint, craignant une menace et prônant l'unité. Puis les jumeaux Daragon se posèrent sur la planète. Cherchant à s'appuyer sur le discours de son ancien protecteur, Kressh joua la panique et réussit à mettre Sadow en échec. Pour un temps. Le noble réussit rapidement à retourner la situation à son avantage, et cette fois-ci fut reconnu par la majorité des autres seigneurs Sith comme le nouveau Seigneur Noir. Le chef des prêtres fut le seul à parler contre lui. La roue avait tourné. Alors que son rival commençait l'état de grâce des nouveaux dirigeants, lui n'était plus que le chef d'une opposition affaiblie. Mais il ne désarma pas. Il enquêta sur les actions récentes de Naga Sadow pour prouver qu'il avait obtenu son poste en manipulant et trichant (ce qui pour un Sith n'est un crime très grave normalement), et réussit à convaincre deux autres seigneurs Sith de l'accompagner dans sa croisade. Mais les preuves qu'il trouva n'étaient que des pièges. Le nouveau Seigneur Noir savait que son rival continuerait à lui poser problème, et qu'il fallait l'éliminer. Il préparait alors la Grande Guerre de l'Hyperespace, et ne pouvait pas laisser un tel ennemi dans son dos. Il fallait qu'il meure.

kressh

Hélas pour Sadow, Ludo Kressh réussit à s'échapper de ce piège mortel. Ses alliés étaient morts, il n'avait plus de ressources pour continuer le conflit, alors il disparut et attendit. Pendant que le Seigneur Noir et ses subordonnés se battaient dans les systèmes de la République, il revint et se fit proclamer Seigneur Noir à son tour. Il ramassa tous les mécontents laissés en arrière sous un vernis de légalité et se plaça en embuscade pour intercepter l'armée de Sadow à son retour. Celle-ci, épuisée par une campagne qui n'était pas victorieuse, se fit surprendre sans formation. Elle se fit décimer. Mais une fois de plus, Kressh sous-estima son adversaire. Naga Sadow ordonna à un de ses croiseurs condamnés d'éperonner le vaisseau amiral des assaillants, tuant l'ancien grand prêtre dans l'explosion. Cette bataille sonna la fin de l'Ancien Empire Sith, ils n'avaient plus assez de forces militaires pour continuer de se battre contre n'importe quel adversaire. Ludo Kressh laissa peu d'héritage à la postérité : Naga Sadow développera des successeurs aux Sith, et l'Empereur Vitiate fondera sa vision de l'Empire Sith en se plaçant au même niveau que les deux rivaux alors que lui ne laissera personne pour chanter sa gloire et le légitimer dans l'Histoire. On ne peut même pas visiter sa tombe dans la Vallée des Seigneurs Noirs de Korriban, le chantier n'ayant jamais été fini.

ludokressh3

Ludo Kressh a eu un fils, prénommé Elcho et surnommé Kressh le Jeune. Son père lui avait forgé un gantelet imprégné de sorcellerie Sith  pour repousser la plupart des attaques. Un artefact qui a retenu plus d'attention de l'Histoire que son propriétaire. Kressh le Jeune est resté prudemment en retrait sur Rehlg pendant les évènements de la Grande Guerre de l'Hyperespace. Il est mort moins de deux ans après son père, de problèmes stomacaux. Le reste du clan a alors rejoint les rescapés de Vitiate de Nathema et se sont soumis à celui qui réorganisait l'Empire. La lignée perdura durant plus d'un millénaire, mais est-ce une référence ? Son interruption aurait pu signifier que quelqu'un parmi eux s'était suffisamment élevé pour qu'on les craigne. A la place, c'est la trahison de l'apprentie Exal Kressh auprès de l'Empereur qui mena à leur chute et leur destruction.

 

Références

BD :

  • La Légende des Jedi, tome 1 : L'âge d'or des Sith
  • La Légende des Jedi, tome 2 : La chute des Sith

Jeux du moment

>> Liste complète <<