Publicité

SWTOR – Codes des chasseurs de primes

Chaque métier possède des codes qui lui sont propres. Des raccourcis, des abréviations et autres désignations spéciales. C'est encore plus vrai quand on ne veut pas que certaines personnes découvrent ce que veulent dire ces codes. Ou quand on veut adoucir certaines formulations politiquement incorrectes. Pour les chasseurs de primes, cela rentre même dans ces deux catégories. Il y a plusieurs expressions à connaitre quand on veut se lancer dans ce métier. Mais avant de les aborder, mieux vaudrait citer le credo de l'antique Guilde. Tout le monde ne le suit pas, mais c'est un bon point de départ :

  • Seules les acquisitions sont mises à prix, pas les personnes.
  • Capturer par vocation, tuer si nécessaire.
  • Un chasseur ne peut en tuer un autre.
  • Un chasseur n'intervient pas dans la chasse d'un confrère.
  • Dans une chasse, on capture ou on tue, jamais les deux.
  • Un chasseur ne refuse jamais son aide à un autre chasseur.

chasseur-de-primes-capture-decran-004

Dès le premier principe du credo, il est question d'acquisitions. Les cibles ne sont pas des personnes, ce ne sont pas des êtres vivants (ou des droïdes, pour ceux qui s'inquiètent de leurs droits). Ils ont perdu ce statut dès qu'une prime a été mise sur leur tête. Ils ne sont plus qu'une marchandise que le chasseur va chercher et doit convoyer. Le point de destination est un récepteur. Qui n'est pas forcément la même personne que le client ou émetteur. Les agents d'ordonnancements sont des intermédiaires que les profanes appellent courtiers en primes (à ne pas confondre avec les courtiers en informations, qui font le commerce de rumeurs et de recherches indispensables pour trouver certaines primes). Ils sont à la fois des relais de renseignements et des marchands pour du matériel. Le chasseur en lui-même est un professionnel. Quant au rival qui essaie d'empêcher la capture d'une acquisition ou même la voler, il n'est qu'un sale saboteur.

Chasseur de primes

Le statut d'un chasseur de primes se mesure aux primes qu'il peut recevoir. C'est à dire qu'il existe un certain classement des catégories de primes, par montant. Les débutants doivent se contenter des plus basses, à moins d'un gros mécène qui pourra leur fournir les ressources nécessaires pour s'équiper. Et acheter le permis qui permettra de travailler dans le secteur. Chasser sans permis peut être considéré comme un crime dans certains lieux. En prenant de l'expérience, on additionne les permis et on agrandit aussi la zone où l'on peut exercer. Jusqu'à ce qu'on ait gagné suffisamment de réputation pour être invité à travailler dans la catégorie supérieure. Voici la liste des catégories de primes :

  • Liste Noire : Une légende pour la plupart de la profession, si vous n'en avez jamais entendu parler c'est que vous n'êtes pas assez initié. Les chasseurs capables de travailler sur ces primes sont tous considérés comme des légendes, et forme une petite communauté. Leurs clients sont de rang chef d'état ou directeur de corporation multi-système. Ce sont des contrats privés, autant du côté de l'émetteur que du montant. Et envoyé sur un canal spécial, à destination directe des professionnels concernés. La discrétion fait partie du prix. Il n'y a pas à en savoir plus tant que l'on n'a pas atteint le bon rang.
  • Les plus recherchés (supérieur à 200 000 crédits) : Ces primes ne sont pas forcément moins difficiles que celles de la Liste Noire, mais elles sont officielles. Donc un marché plus ouvert et pas de nécessité de discrétion. Les acquisitions présentes ici sont assez dangereux pour s'être mis à dos les gouvernements de l'Empire ou de la République. Il est possible qu'il y ait des dissidents politiques dans le lot, mais la plupart sont des tueurs maniaques recherchés morts ou vifs.
  • Avis galactiques (entre 50 000 et 200 000 crédits) : Les proies ici chassées ne sont pas assez importantes pour faire partie des plus recherchées, mais leurs primes ont quand même été émises au niveau de la galaxie. On y retrouve beaucoup de récidivistes, mais aussi des criminels dont la liste des infractions se retrouvent dans les interdits des deux grands gouvernements.
  • Avis régionaux (entre 20 000 et 75 000 crédits) : La République n'applique pas ces primes dans le Noyau, mais le reste de la galaxie est divisée en un certain nombre de régions. Ces primes couvrent divers crimes où l'acquisition va automatiquement prévoir un déplacement rapide pour échapper aux forces de police, comme la contrefaçon, la modification illégale de vaisseaux ou la contrebande.
  • Avis de secteur, de système ou de planète (entre 3 000 et 50 000 crédits) : Sur des territoires qui ne nécessitent qu'un seul permis, il s'agit d'assister les forces de police locale contre les criminels du coin.
  • Avis corporatistes : Les primes proposées par des entreprises privées obéissent à des règles différentes de celles dites de sécurité publique. Il est donc impossible de les ranger avec celles émises par des membres du gouvernement. Légalement, il ne doit s'agir que de défense des intérêts, et pas d'attaque contre les rivaux. Sinon chasseurs comme clients pourraient voir des représentants de la loi venir les impliquer tous les deux.
  • Avis des bas-fonds : Comme pour les entreprises, les chefs de la Pègre ont aussi leur catégorie. Il s'agit de retrouver d'anciens membres de l'organisation qui auraient trahi leur chef, du majordome ou cuisinier à l'officier de sécurité ou au bras droit. La plupart de ces primes sont émises par des hutts, et la quasi-totalité de ce qu’émet le Cartel rentre là-dedans.

TOR_SOR_chasseur-de-primes001

Un bon chasseur de primes dispose toujours d'un certain équipement nécessaire. Il ne se limite pas à son simple blaster pour capturer et ramener ses acquisitions. Un vaisseau peut être nécessaire pour voyager entre les planètes, mais n'est pas indispensable pour les primes les moins élevées. Par contre, sans speeder pour rallier rapidement la place où se cache l'acquisition depuis le spatioport, on perd énormément de temps. Il faut aussi des dispositifs d'emprisonnement, le plus répandu étant un projecteur à carbonite. Il faut aussi du matériel de repérage, de surveillance et de piratage informatique afin de débusquer la localisation de la cible. Certains prévoient même des pièges pour l'affaiblir. Et d'autres améliorateurs personnels. Plus les armures, et parfois même plusieurs armes... Ce n'est pas pour rien que certains professionnels ont fini par ressembler à de véritables arsenaux technologiques.

 

Références

Littérature :

  • guide "Le Code du Chasseur de Primes"

Jeux du moment

>> Liste complète <<