Publicité

SWTOR – Le retour des têtes de seau

Les mandaloriens sont entrés sur la scène galactique il y a environ 350 ans, mais ils étaient déjà les terreurs de leur secteur depuis plusieurs siècles. Sous les commandement de Mandalore l'Indomptable, ils ont lancé une percée jusqu'au Noyau à la recherche d'adversaires dignes d'eux. Ils seront finalement vaincus à la bataille d'Onderon, et leur chef tué. Son successeur, Mandalore l'Ultime, voulut le venger. Son second Cassus Fett réorganisa l'armée pour la renforcer. Mais à Malachor V, les néo-croisés subirent le même sort que la génération précédente. Pire encore, la République ne voulut pas connaitre une troisième guerre de ce genre et démantela leur armée : armes, armures et vaisseaux furent confisqués et détruits. Les seules possessions conservées le furent en les cachant. Mandalore l'Inconnu essaya de rassembler les survivants, en vain. C'est alors que Mandalore le Sauveur entra en scène. Il possédait l'élément qui manquait à l'Inconnu : le casque de Mandalore, la couronne désignant le chef des clans. Sur son lit de mort, l'Inconnu désavoua l'Ultime, marionnette d'un Empire dont ils n'entrevoyaient encore que des ombres. La politique anti-Sith du Sauveur ne pouvait évidemment pas plaire à l'Empereur, et il envoya des agents voler le masque de Mandalore à la mort du chef. Ainsi, leur armée ne pourrait pas s'opposer à la sienne quand il attaquerait à son tour. Pire encore, quand la République s'avéra capable de résister seule, les Services Secrets impériaux ressortirent la couronne pour la confier à un prétendant qui partagerait leur vues. Et un petit coup de main aussi pour que Mandalore le Petit (surnom dû à son âge) puisse leur fournir une seconde armée.

Mandalore le Petit, avant qu'il reçoive le masque

Mandalore le Petit, avant qu'il reçoive le masque

Pendant les trois siècles qui suivirent la défaite de Malachor V, les mandaloriens furent incapables de se réunir en une seule et grande armée. Mais leur culture perdura, et se développa même. Les guerriers se fabriquèrent de nouvelles armures, et adoptèrent de nouveaux camarades qui se rajoutèrent à leurs enfants. L'exemple le plus frappant est sans doute la Grande Traque. A l'origine simple rituel de chasse pour prouver les talents de jeunes membres, elle s'est ouverte aux étrangers et est devenue galactique, offrant une vitrine aux participants et à leurs équipes. Plusieurs vainqueurs de l'épreuve ont par la suite rejoint un clan et se sont révélés des défenseurs les plus acharnés des valeurs qu'ils avaient adoptées. Tout ce qui leur manquait était de retrouver le casque de Mandalore, qui pourrait enfin les réunir. Certains se mirent même à sa recherche. Mais ils restaient minoritaires, la majorité se contentant de s'occuper de leurs clans. En groupes ou plus solitaires, les mandaloriens s'éparpillèrent dans les rôles qui leurs convenaient le mieux : mercenaires, gardes du corps, chasseurs de primes et gladiateurs. C'est dans cette dernière catégorie qu'un jour, un jeune homme brandit le masque de leur chef et l'enfila. La tradition veut que porter le casque suffise pour exprimer ses revendications à ce poste. Tous les clans accoururent pour obéir à leur nouveau chef, même s'il les entrainait dans une alliance que la grande majorité d'entre eux avait dédaigné jusqu'à présent.

lepetit2

Mandalore le Petit, portant sa version du casque de Mandalore (à gauche)

Nous étions alors au beau milieu de la guerre qui a suivi le retour de l'Empire. Aux victoires initiales des Sith avait succédé une telle résistance de la République qu'il était évident que la charge initiale ne suffirait pas à atteindre les mondes du Noyau. Il fallait trouver une nouvelle stratégie pour affaiblir l'adversaire. Ouvrir un second front ? Pourquoi pas, mais les mandaloriens étaient très réticents pour s'engager dans l'un ou l'autre camp, qui avaient été des ennemis par le passé. Alors ils se sont tournés vers un gladiateur de Geonosis, humain dont le père avait fait partie des clans mais qui n'avait lui-même que peu de contacts avec eux. Suffisamment doué au combat pour que ses victoires lui fassent un palmarès légitime. Et suffisamment docile pour suivre à la lettre les conseils de ses sponsors. A peine couronné, il annonça la tenue d'une nouvelle Grande Traque qui lui permit de rassembler autour de lui. Ainsi assurés qu'il serait soutenu, ses conseillers/marionnettistes l'envoyèrent ouvrir ce second front que l'on attendait de lui. Ce fut le blocus de la Voie Hydienne. Plus au fait des points faibles de la République, les clans savaient qu'il valait mieux prendre en otage Coruscant et le Noyau plutôt que de se battre à l'extrémité de la Bordure. Pendant un an, ils établirent le siège de la capitale ennemie en la coupant de tout ravitaillement possible. Mais ils seront finalement battus par une coalition de contrebandiers et une attaque militaire qui les submergèrent simultanément sur deux fronts.

linnocenté

Mandalore l’Innocenté

A partir de là, le prestige de Mandalore le Petit alla décroissant. C'était un simple combattant, pas un stratège. Et pour ses alliés impériaux, il avait déjà rempli son rôle. Il retourna à sa base de Geonosis, faisant les seules choses qu'il savait faire : organiser des Grandes Traques en attendant de recevoir de nouveaux ordres pour déployer ses troupes. Qui ne vinrent jamais. L'Empire arrivait au bout de ses ressources, et cherchait à négocier une paix. Elle fut signée avec le Traité de Coruscant, et la Grande Traque qui suivit alors sonna le glas du jeune gladiateur. Le vainqueur, Artus du clan Lok, défia son chef en combat singulier, le vainquit et le tua. Il devint ainsi Mandalore l'Innocenté, son premier acte étant de dénoncer les liens entre son prédécesseur et les Services Secrets impériaux qui l'avaient manipulé. Puis rien. Il conserva la base de Geonosis et confirma l'alliance avec l'Empire. Un de ses proches, Jicoln du clan Cadera, s'en offusqua et forma le Schisme des Croisés. A la tête de son propre clan, mais aussi des Ordo, Kelborn et Itera, il voulut provoquer un changement d'alliance envers la République, invoquant le souvenir de Mandalore le Sauveur. Cela dégénéra en guerre civile. Vaincus, les rebelles rentrèrent dans le rang. Le clan Cadera fut réduit à un seul élément : Torian fils de Jicoln. Il y eut une certaine forme de pardon, certains membres de ces clans étant autorisés à reprendre des places importante dans la hiérarchie mando. Et l'Innocenté devenu incontesté attend sur Geonosis que la guerre entre Empire et République reprenne, tout en organisant de nouvelles Grandes Traques.

JicolnCadera

Jicoln Cadera

Maintenant que la guerre a repris, la plupart des mandaloriens sont neutres s'il faut choisir entre la République ou l'Empire. C'est à dire qu'ils laissent ce choix à leur chef et le suivront quoi qu'il arrive. Que ce soit par patriotisme ou par opportunisme. Des bataillons ont ainsi été déployées sur Corellia, Ilum et d'autres batailles depuis aux côté des troupes des Sith. Mandalore l'Innocenté sait qu'il n'est pas facile de mettre en place un retournement d'alliance après le choc du Blocus de la Voie Hydienne. Sans parler qu'il était dans le camp opposé au Schisme des Croisés. Mais il reste secret, ne dévoilant pas tous ses plans. Que garde-t-il dans la manche de son armure ?... A côté de cette majorité, il y a ceux qui bénéficient de contrats de mercenaires privés. Que ce soit au service de moffs ou de Sith, cette allégeance particulière prend le pas à celle de Mandalore. L'état d'esprit mando est rempli d'exemples où des clans se sont affrontés entre eux parce qu'ils avaient été engagés par des employeurs ennemis. Ceux qui se sont battus pour Dark Malgus à Ilum, par exemple, ne sont pas considérés comme des traîtres. C'est un peu plus compliqué pour ceux qui ont rejoint la République, mais aucune purge n'est programmée pour après la fin de la guerre. Enfin, il y a ceux qui se moquent de tout cela et se contentent de prendre ce qui leur passent sous la main. Qu'ils aient trahi Mandalore ou ne l'aient jamais suivi, leur avenir semble passer par une destruction prochaine. La voix de Mandalore est plus forte que jamais, reste à voir si cela se traduira par une gloire permanente pour les clans ou un retour dans les ombres qu'ils ont connu durant les derniers siècles. Cela ne se traduira que par la victoire ou la défaite finale.


Jeux du moment

>> Liste complète <<