Publicité

PGW – Interview War Thunder

Durant la Paris Games Week, nous avons eu l'occasion de discuter avec Alexander Trifonov à propos de War Thunder, un jeu de guerre qui nous embarque à l'époque de la seconde guerre mondiale, dans les airs, mais également dans la mer et à terre.

War_Thunder_USA_tanks

La discussion commence autour de la présentation de la future mise à jour : l'arrivée des tanks américains (une trentaine pour le moment). En effet, actuellement, il n'y a que les tanks allemands et soviétiques. Et même s'il était possible de voler avec les avions américains, il manquait encore l'infanterie. Des dizaines de véhicules, d'avions et de bateaux, sont régulièrement ajoutés au jeu, permettant aux joueurs de jouer avec ce qu'ils désirent. Le développeur nous montre divers types de véhicules, du tank lourd aux unités spécialisées dans l'anti-aérien.

WarThunder_screenshot_20 WarThunder_screenshot_12

Différents modèles connus vont être ajoutés, comme notamment le Lee avec ses 2 canons. Petite spécificité du jeu : les 2 canons ne sont pas là uniquement pour la décoration, on peut effectivement tirer dans 2 directions différentes avec les canons (c'était déjà le cas en jeu avec un autre tank soviétique) !

WarThunder_ArmorPreview_1

Pour le moment, il n'y a pas de tanks français. Du coup, les forces françaises vont également pouvoir utiliser les tanks américains, comme le Sherman, en attendant que cela arrive.

Cette mise à jour ajoute également un système de tournoi, ce qui va permettre de simplifier le processus et de permettre à beaucoup plus de joueurs d'en organiser et d'y participer. Les tournois peuvent être créés en jeu et les règles définies : limitation du type de tanks... Les autres équipes peuvent alors voir le tournoi en jeu et rejoindre. L'organisateur peut ensuite accepter ou refuser les candidatures. Une fois le tournoi lancé, le jeu enregistre tous les scores, ne nécessitant plus de devoir les enregistrer manuellement. Il y aura bien sûr des tournois officiels menés par Gaijin avec différents prix à gagner.

Dans une optique esport, ils en ont profité pour améliorer le mode spectateur et les outils pour les juges permettant d'assurer le bon déroulement du tournoi et d'exclure les mauvais joueurs. Ils ont également travaillé à améliorer les livestreams depuis le jeu (il est possible de lier son compte Twitch pour directement transmettre ses parties).

920_SHIELD_tablet_SHIELD_controller_War_Thunder

Actuellement, ils travaillent sur une version tablette pour les tablettes Android Nvidia (la seule tablette capable de faire tourner le jeu en bonne qualité). C'est exactement le même jeu que sur PC ou PS4, avec le même compte, les mêmes informations, les mêmes serveurs, simplement un mode de contrôle différent. Prévue pour cette année, il y a encore quelques problèmes techniques à relever mais ils espèrent toujours la sortie dans les délais.

Ils travaillent bien sûr sur d'autres choses, il est cependant trop tôt pour en parler. Parmi les choses intéressantes à noter, il y a notamment l'arrivée prochaine des bateaux de guerre !

IMG_6726

Nous avons par la suite discuter du jeu plus généralement, en commençant par le souci d'équilibrage. Car quand on voit toutes ces unités, on peut forcément se demander si tous seront efficaces sur le champ de bataille. A travers différents exemples, on nous a expliqué qu'ils ont toujours fait le maximum pour que les compétences des joueurs priment sur l'efficacité de la machine. Et c'est d'autant plus vrai entre tanks et avions. Lorsqu'on est dans un tank, les choses vont plutôt lentement, on voit les autres joueurs. Par contre, quand on est à bord d'un avion, la vue est beaucoup plus réaliste et cela va très vite. C'est loin d'être évident de réussir à abattre un tank. Ils étudient toujours avec soin les retours sur le jeu et effectuent des ajustements pour s'assurer que cela reste amusant pour tous.

Pourquoi avoir opté pour la deuxième guerre mondiale ? Car c'était un grand théâtre de combats aériens, exactement comme on peut l'imaginer, sans forcément aller trop loin dans le passé (style la première guerre mondiale). Il y a également eu une évolution intéressante des technologies durant les années de guerre, ce qui est intéressant de leur point de vue de concepteur. L'époque moderne présentait également moins d'intérêt car les choses sont désormais très informatisées, le combat aérien consiste principalement à suivre un radar et à presser sur un bouton au bon moment. Ça risquait d'être ennuyant.

WarThunder_Baby

Le jeu est free-to-play, on peut y jouer sans débourser un euro. Il est possible de gagner pratiquement tout en jeu si on a du temps à y consacrer. La stratégie de monétisation est donc basée sur un gain de temps (boost des récompenses...) et non un gain de performance. Il y a aussi des véhicules aux apparences uniques ou la possibilité d'accéder à des modèles normalement inaccessibles (tout étant basé sur des données historiques, les pays ayant été amenés durant la guerre à s'échanger certaines unités).

Afin de garantir autant d'exactitude que possible, ils passent beaucoup de temps à étudier les archives et les vrais tanks survivants de cette époque, où qu'ils se trouvent dans le monde, pour capturer leur essence et la retranscrire fidèlement ensuite en jeu. Ils ont ainsi fait des accords avec différents musées, comme un musée du tank près de Moscou en Russie. Ils ont enfin sponsorisé la restauration de tanks soviétiques, le T44. Lorsqu'on l'achète dans la boutique, la moitié des gains sont reversés à la restauration d'un vrai tank !

Par rapport au marché français (rappelons au passage que le jeu est développé par Gaijin, un gros studio de développement russe créé en 2002), Alexander Trifonov nous explique que les jeux de guerre ne sont pas très populaires en France, contrairement à l'Allemagne, la Russie ou la Pologne par exemple, ce qui n'est pas pour simplifier leur travail. Il est conscient également que le fait que les tanks français (il y a les avions par contre) ne soient pas encore disponibles constitue un frein. Mais il a bon espoir, le site est en français et les joueurs sont toujours plus nombreux. Même si le marché est différent, il est par contre primordial pour Gaijin de rester indépendant. Ils ont travaillé comme éditeur pour quelques grosses sociétés mais ils tiennent désormais à gérer leurs jeux par eux-même. C'est d'ailleurs ce qui a été le plus gros challenge pour War Thunder : créer toute l'infrastructure autour du jeu.

WarThunder_yak-3_is-2 (1)

Nous l'évoquions plus haut, le jeu devrait être porté sur Android prochainement mais il est déjà disponible sur de nombreuses plateformes. PC, mais également Mac et PS4. Du coup, on peut se demander comment ils ont réussi à gérer le calendrier de mise à jour (on sait que c'est toujours assez compliqué de réussir à gérer des mises à jour pouvant être effectuées en flux tendu sur PC/Mac mais devant passer par un processus de validation plus long sur console). Gaijin n'y a pas coupé et cela a posé pas mal de souci, surtout qu'ils ont par un moment fait des mises à jour quotidiennes ! Et il était d'autant plus crucial de coordonner les mises à jour comme les joueurs partagent les mêmes serveurs. Ils ont donc des fois retardé un peu la sortie sur PC/Mac afin d'éviter que les joueurs PS4 ne puissent plus jouer. Ils sont plutôt fiers car aujourd'hui le processus de mise à jour se déroule bien et ils peuvent proposer une vraie expérience multi-plateforme.

Si cela vous donne envie de vous lancer dans la mêlée, le jeu est testable gratuitement !


Jeux du moment

>> Liste complète <<