Publicité

Warhammer 40K : Carnage – Aperçu

Armée de mon iPad, j'ai pris d'assaut le dernier né de Roadhouse Interactive pour tester Warhammer 40,000: Carnage. Attention, comme on peut s'en douter avec un tel nom, ça risque d'être sanglant !

La partie commence plutôt bien. Nous sommes niveau 94 et partons à l'aventure. C'est l'occasion de nous expliquer les commandes de base qui sont débloquées petit à petit :

  • sous la main gauche :
    • avancer et reculer (en bas)
    • mettre un bouclier (en haut)
  • sous la main droite :
    • frapper à l'épée et tirer (en bas)
    • sauter (en haut)

Carnage05 Carnage16

Les contrôles sont donc simplissimes et très faciles d'accès (juste un peu moins lorsque j'essaie de sauter en même temps que prendre une capture d'écran, mais je vous passe les détails de cette position acrobatique). Le jeu est de type side-scroller, c'est à dire que l'écran défile vers la droite à mesure que notre personnage avance. On a donc une vision limitée qui peut parfois réserver quelques surprises. A noter qu'il n'est pas non plus possible de retourner en arrière, l'écran est bloqué vers la gauche sur la vue actuelle.

J'avance sereinement avec mon Space Marine quand soudain, le plafond se fait plus bas et un gros boss arrive avec son marteau.

Carnage21

Et boum, je meurs et je suis niveau 1 ! Bon, je présume que c'était prévu...

Carnage22 Carnage23

A partir de là, le jeu se présente sous la forme d'une carte, avec des points permettant de charger des missions.

Carnage36 Carnage37

Toutes ces missions doivent être accomplies en difficulté standard avant de pouvoir être tentées en difficulté plus élevée. Ci-dessous, à gauche, les 2 autres missions sont verrouillées par des cadenas. Elles deviennent accessibles quand je reviens sur le même menu après avoir accompli Crâne de fer (capture d'écran à droite).

Carnage38 Carnage40

Au-delà des simples points de vie plus élevés des monstres, la mission va également se complexifier en modifiant les conditions de jeu. Comme par exemple réaliser le même niveau de nuit ! C'est tout de suite moins pratique quand on ne voit pas les monstres arriver ou qu'on ne fait que discerner les précipices. Mémoire et concentration seront alors nécessaires pour terminer dans un temps correct.

Carnage42 Carnage41

Les niveaux ne demandent pas forcément une grosse stratégie en mode normal, il faut principalement être prudent : on ne sait jamais ce qui se cache après un saut ou une porte à détruire. Du coup, on peut vite se retrouver entre deux feux croisés et les monstres commencent rapidement à faire mal. Il faut notamment faire attention à certains petits orques fourbes qui explosent dès qu'on se rapproche d'eux. Le tir est donc plus que recommandé sans oublier le bouclier s'ils sont trop proches.

Carnage45

A d'autres reprises, on va croiser des boss. Bien plus costauds, ils ne pardonnent pas. Un coup de masse en trop et hop, retour à la case départ.

D'ailleurs, une bonne chose : il n'y a pas de pénalité de mort. On peut repartir de zéro après une défaite autant de fois que l'on veut (ou que l'on doit, question de point de vie) sans rien devoir payer. Pratique pour les étourdis qui, malgré plusieurs essais, continuent de foncer dans les orques qui explosent ! Sans oublier les indémodables sessions de sauts au-dessus du vide (ou encore pire de roues dentées menaçantes) style jeu de plateforme que j'ai en horreur.

Carnage55

Paix à son âme...

 

A la fin de chaque niveau terminé, on obtient un score en fonction des victimes et des combos, diminués par le temps pris et les dégâts encaissés. Si on a été efficace, on peut espérer 3 étoiles. Sinon, il faudra se contenter de moins. Là, j'avais été efficace !

Carnage25

Après ce tableau, on revient systématiquement sur la feuille de son personnage, on a un cadeau qu'on peut ouvrir !

Carnage29 Carnage30

Un choix nous sera alors fait d'objets divers pouvant être achetés grâce à la monnaie grise offerte à la fin de la mission. Petit conseil : n'achetez que les objets réellement utiles et de qualité verte au minimum. L'argent part vite, très vite, et il serait dommage d'en gaspiller pour une pièce qui n'est qu'un tout petit peu meilleure que votre actuelle. Surtout que l'argent va ensuite servir à améliorer les pièces d'équipement.

Carnage52

Parlons rapidement de cette interface qui sera familière pour beaucoup de joueurs. Notre personnage porte des pièces d'équipement, 6 au total (Accessoire, Plastron, Arme à distance, Arme de mêlée, Armure inférieure, Casque). Chaque pièce va avoir différentes valeurs comme l'attaque pour les armes ou l'armure pour les armures (logique). Il y aura ensuite différents bonus, comme mon plastron qui me permet de régénérer ma vie. Ce n'est pas ça qui va me sauver mais c'est appréciable.

 

Si votre Ultramarine vous fatigue, vous pouvez opter pour un autre personnage, à débloquer avec différents types de monnaie via l'interface "Personnages" accessible depuis la fiche du personnage ou la carte des missions. L'argent est la monnaie gagnée en accomplissant des niveaux tandis que la monnaie or s'achète contre de l'argent réel.

A noter que le nouveau personnage débute niveau 1. Il faut donc être motivé pour tout refaire...

 

Les sceaux rouges sont des récompenses de primes, obtenues en accomplissant des missions de combat, en coopération avec d'autres joueurs (mode en ligne). Les missions de combat se débloquent quand on réussit une mission avec 3 étoiles.

Carnage53

Cette monnaie, a priori appelée sanguinaire, permet d'acheter des objets supplémentaires.

Carnage54

 

Malgré le fait que le jeu ne soit pas gratuit, il est possible de booster son expérience en passant de nouveau à la caisse en achetant de la monnaie or. Des packs de 50, 120 et 250 d'or son accessibles depuis le "+", en haut à droite des monnaies. Avec cette monnaie or, on peut acheter un personnage (le Dark Angel à 30 or) mais également des réserves supplémentaires pour avoir plus d'équipement !

Carnage35 Carnage34

 

Enfin, vous avez peut-être remarqué un autre bouton sur la carte des missions, avec un "16" indiqué dessus. Le Codex référence les informations trouvées au fur et à mesure de notre aventure. Il y a 5 catégories : codex mission, l'histoire de Mithra, codex Space Marine, menace ork et codex armement.

Carnage50 Carnage51

 

Si vous cherchez un bon défouloir, Warhammer 40,000: Carnage est parfait pour ça. Les missions de combat s'enchaînent (une cinquantaine avec chacune 3 modes de difficulté) et les ennemis sont légions. Vous allez pouvoir frapper, découper et éventrer des orques tout en faisant progresser votre personnage. Et si vous n'en avez pas encore assez, vous pouvez débloquer les 2 autres personnages, pour deux fois plus de carnage ! Sans oublier que le jeu est régulièrement mis à jour et qu'on peut donc attendre d'autres personnages et/ou d'autres missions prochainement.

N'attendez pas cependant une expérience plus poussée ou une réelle histoire : c'est uniquement un jeu d'action bien bourrin, comme on les aime (mais à petite dose me concernant).

 

Le jeu est disponible sur Android et iOS, vous permettant de tuer de l'orque peut importe votre système :


Jeux du moment

>> Liste complète <<