Publicité

Diablo 2 Resurrected – Hands on Bêta fermée

Saga devenue culte en seulement 3 opus depuis 1997, 2 nouveaux (dont 1 jeu mobile) étant actuellement en développement, Diablo est la série qui a su proposer un jeu de rôle et d'action avec une rejouabilité importante et un gameplay simple mais efficace, dont Diablo 3 représente le summum qualitatif du titre culte de Blizzard. Si le premier et le troisième ont eu l'occasion de trouver d'autres contrées que le PC, raison qui m'a permis de les explorer de fond en comble respectivement sur Playstation 1 (sorti en 1998) et sur Xbox One, Diablo 2 sorti en 2000 est resté une exclusivité PC, faisant la jalousie des joueurs console. L'erreur sera prochainement rectifiée avec la sortie de Diablo 2 Resurrected fin septembre 2021 dont la bêta vient de se dérouler afin de préparer la sortie de la version finale. Que peut-on espérer trouver dans cette version Resurrected ? Début de réponses dans ce hands on.

Dès le jeu lancé, Blizzard met les bouchées doubles avec son introduction entièrement refaite pour oublier que le jeu initial a plus de 20 ans dans les pattes.

On va zapper l'histoire pour se concentrer sur le reste, puisque de toutes façons, la bêta ne permettait pas de la faire en son entier. Malheureusement, outre les qualités visuelle et audio, la synchronisation entre ces deux-là est complètement à la ramasse puisque, rapidement, on a un décalage de plusieurs minutes d'avance du son sur ce qui se passe à l'écran. Ce sera probablement rectifié dans la version finale, mais cela reste plutôt perturbant...  Ce qui l'est plus, c'est qu'une fois dans le menu principal et dans le reste du jeu, on a l'impression d'avoir fait un retour de 20 ans en arrière. Visuellement, le jeu n'arrive même pas à la cheville de Diablo 3. On est dans le domaine du remaster et non du remake après tout, mais la différence avec le dernier opus choque pas mal. D'autant plus que la direction artistique, plus colorée du 3, rend le retour en arrière plus sombre et plus terne très proche du premier encore plus délicat.  Côté classes de personnages, bien que le roster du jeu et ses extensions soient au complet dans cette version, ils n'étaient cependant pas tous accessibles pour cette bêta. Je me suis donc concentré sur le Druide qui, sur le papier, se rapproche le plus de ma classe préférée de Diablo 3 : le Féticheur Le jeu propose toujours de créer un personnage classique, mais aussi un autre qui peut mourir définitivement. Option malheureusement indisponible pour la bêta.  C'est bon, nous sommes prêts et avant de se lancer à l'aventure, il est bon de préciser qu'à l'instar de Diablo 3, les joueurs peuvent désormais explorer le jeu avec 3 alliés qui jouent sur la plateforme de leur choix, cross platform oblige...

Le jeu commence et, premier gros défaut, c'est la sensation d'avoir reculé de 20 ans en termes de gameplay. Là où Diablo 3 rend les choses plus fluides dans le jeu, Diablo 2 Resurrected donne des sensations plus rigides et proches de Diablo 1 (rappel, je n'avais jamais joué au 2 car jamais sorti sur consoles). On aime ou pas, mais après 8 ans relativement intenses de Diablo 3, le retour en arrière avec un balai dans les fesses du personnage fait très mal.

Du moins pour ma part, car cela reste tout à fait jouable, mais ce manque de confort est dommageable en 2021 avec la fourmilière de jeux de ce type qui sort ces derniers temps. Autre point qui fait mal, et espérons que ce n'est que dû à une build non finale, c'est l'interface. Cette dernière est clairement orientée PC, ce qui sur consoles avec une manette est très problématique. Dans un jeu où on doit gérer fort souvent son inventaire et aller repartir des points de statistiques, de compétence et bien d'autres choses, le fait que tous les menus soient traités comme si on avait un curseur de souris donne un résultat délicat et lourd à la manette. Heureusement que les phases de combats ont été adaptées, elles. Pour PC, aucun souci ; mais sur console, ça devient vraiment pesant, voire un calvaire, de naviguer dans l'inventaire, les menus de marchands, les fiches de stats... Espérons que cet aspect soit fortement revu pour obtenir quelque chose de plus ergonomique dans la version finale du jeu, car cela va rapidement créer des disparités entre les versions, puisque rappelons-le, le jeu est crossplay et rien que par ce point-là, les joueurs PC vont avoir un fort avantage. Alors oui, le jeu est en co-op, mais cela ne change pas le fait que la plateforme PC va être plus qu'avantagée en terme de qualité de gameplay, ici.  Cela sera-t-il vraiment le cas ?

Réponse dans un prochain test à la sortie du jeu...

 





Jeux du moment

>> Liste complète <<