Publicité

Mad Catz F.R.E.Q. 4 – Une entrée de gamme qui fait le travail

Il y a quelques mois de cela, j'avais eu la possibilité de tester la souris gaming ultra-légère de chez Mad Catz, la M.O.J.O M1, et j'en étais ressorti séduit. C'est donc naturellement que j'ai accepté de tester le casque gaming F.R.E.Q. 4, un casque d'entrée de gamme en USB-A, sorti l'an passé et ayant eu droit à un réassort il y a un mois.

 

Caractéristiques techniques

  • Haut-parleurs de grande dimension de 50 mm en néodyme
  • Son surround 7.1 virtuel
  • Microphone rétractable ENC (Suppression du Bruit Environnant)
  • Éclairage RVB programmable
  • Longueur de câble 2m20, en USB-A.
  • Télécommande filaire
  • Compatible Windows et PS4 (plug & play)

 

Un casque qui ne passe pas inaperçu

Avant de pouvoir tester le casque, il faut le déballer. Au vu du segment de marché visé, on est en terrain connu : une simple boîte, aux couleurs de la marque (rouge et noir) qui contient le casque, une petite notice, et des stickers à foison, à coller sur vos périphériques, votre porte d'entrée ou votre réfrigérateur, à vous de voir ! On découvre ainsi une belle bête de 320g, avec un double arceau. Un premier arceau métallique qui donne une franche impression de solidité à l'objet, et un second en tissu/caoutchouc qui s'adapte à la forme de votre tête. Pour un casque vendu 59,99€, on appréciera donc la présence de métal, la plupart des constructeurs optant pour du plastique sur cette gamme de prix. Les deux haut-parleurs sont eux assez volumineux et engloberont bien l'oreille. Vous pourrez aussi régler les couleurs du casque via le logiciel dédié. Par défaut, le casque va passer naturellement d'une couleur à l'autre, comme on le voit souvent sur d'autres périphériques de ce genre.

Les deux coussinets sont en simili-cuir et engloberont bien vos oreilles. Après de longues sessions de jeu, rien à signaler, le casque n'est pas trop lourd et on ne transpire pas au niveau des oreilles. Prudence toutefois aux porteurs de lunettes, j'ai porté à 2-3 occasions ce dernier avec des lunettes anti lumière bleue, et la pression exercée par les deux deux coussinets s'est révélée désagréable après quelques dizaines de minutes, la faute à l'arceau métallique non-ajustable, qui ne permet pas d'adapter les écouteurs comme on le souhaite. Enfin, et pour en finir avec le design, le micro peut être rétracté dans le casque. On peut donc si on le souhaite, lorsque l'on est pas vocal, ranger ce dernier pour ne plus l'apercevoir.

Enfin, vous ne devriez pas être ennuyé par la longueur du câble de 2,2m, qui permet la plupart des fantaisies, on peut ainsi jouer avec le casque branché sur le PC au sol, tout en ayant un bureau électrique réglable en hauteur ! La télécommande inclut sur le fil permet d'ajuster le volume, de se muter à la volée ou d'activer/désactiver le 7.1 virtuel. Mon seul regret côté câble, c'est qu'un câble tressé n'ait pas été proposé un câble. Probablement pour rogner un peu sur les marges...

 

Un son convaincant, mais pas en 7.1

Après quelques semaines d'utilisation, ce qui ressort de ce casque, c'est qu'il propose un rendu stéréo vraiment convaincant. Si tout est correctement ajusté au niveau du jeu, on bénéficie d'un rendu sonore de qualité, qui restitue bien les différentes gammes. En revanche, on sera sceptique dès qu'on activera le rendu 7.1. Pour ce faire, il est nécessaire d'installer le software de Mad Catz. On pourra ensuite activer ce dernier à la volée via le bouton dédié sur la télécommande. Bien que mis en avant sur la fiche commerciale, on comprend mieux pourquoi le FREQ 4 est vendu comme un casque stéréo et non un 7.1. La virtualisation spatiale peine à convaincre, et offre un rendu assez peu naturel. J'ai également remarqué un grésillement permanent et bien désagréable après quelques minutes, ce qui m'a poussé à désactiver ce mode (d'autres utilisateurs rapportent également cet inconvénient et imputent le RGB, mais je n'ai pas constaté cela à mon niveau). L'isolation est en revanche bonne. Les beaux jours arrivant, la plupart des fenêtres sont ouvertes à la maison, et le trafic se fait entendre. Une fois le casque sur les oreilles, c'est à peine si j'entendais un moteur vrombir. Le micro remplit également sa mission, puisqu'il masque les bruits extérieurs en dehors de votre voix, et force est de constater que ça fonctionne bien !

 

Conclusion

Positionné en entrée de gamme, le F.R.E.Q. 4 est un casque au design assez atypique et qui remplit parfaitement sa mission de casque stéréo, en offrant un bon rendu sonore et en proposant un microphone de qualité. En revanche, n'attendez pas des merveilles du mode 7.1, qui peine à convaincre. Pour le reste, c'est du tout bon. A voir sur la durée si le fil non tressé ne rend pas trop vite l'âme.

Amazon - 59,99€


Jeux du moment

>> Liste complète <<