Publicité

NieR Replicant ver.1.22474487139 – Un remaster très bien réalisé !

NieR Replicant ver.1.22474487139 est un Action-RPG sorti le 23 avril sur PC, PS4 et Xbox One.

NieR Replicant ver.1.22474487139 (que j'appellerai seulement « NieR » maintenant!) est un remaster de NieR sorti en 2010 au Japon. Dans le reste du monde, nous avons eu, à l'époque, une version modifiée nommée NieR Gestalt, dans laquelle nous jouions un père voulant sauver sa fille, alors que dans la version originale (sortie au Japon), nous jouions un frère voulant sauver sa sœur.

Ce remaster permet de découvrir la « version japonaise » du jeu, alors qu'elle a bénéficié d'une amélioration du gameplay, de graphismes actualisés, d'un remixage des musiques, d'un réenregistrement des dialogues (pour la version anglaise), de corrections, mais surtout, d'une correction des traductions du script et d'un ajout de nouvelles quêtes ainsi qu’une toute nouvelle fin (fin E.)

Le jeu demande d’être réalisé plusieurs fois pour découvrir l’intégralité de l’histoire, et débloquer les différentes fins. La première fin peut se réaliser en une vingtaine d’heures en ligne droite (une trentaine si vous prenez le temps de tout faire), mais il faudra compter encore plusieurs heures via un genre de « new game + ». Si vous avez joué à NieR Automata, vous ne serez pas dépaysé ! Si vous avez joué à la version de 2010, sachez que cet opus, comme précisé avant, possède une nouvelle fin, à découvrir après avoir bouclé la fin D !

L'histoire du jeu est tout bonnement excellente (comme c'est le cas pour tous les jeux de la saga NieR/Drakengard). Ce jeu nous met aux commandes de... « vous » (le personnage n'a pas de nom, ce dernier est laissé libre au choix du joueur), vivant dans notre monde en ruine, en proie à d'étranges créatures appelées « ombres », et cherchant à sauver sa jeune sœur, Yonah, d'une maladie jugée incurable et 100% mortelle, la nécrose runique.

Le jeu nous amène à explorer le monde à la recherche d'informations et surtout, d'un remède et nous fera rencontrer des personnages plus loufoques / intéressants les uns que les autres. L'histoire étant la base du jeu, je n'en dirai pas plus afin d'éviter tout spoil, car, même si c'est un remaster d'un vieux jeu, il serait dommage de gâcher la découverte à ceux qui n'ont jamais eu l'occasion ou la possibilité de jouer à la version originale.

Le jeu regorge également de quêtes secondaires. Bien que certaines sont vraiment très intéressantes d'un point de vue écriture, elles se résument très souvent à seulement faire des allers-retours entre les PNJs (parfois longs, pour juste un dialogue de 1 ou 2 phrases), ou de récolter de nombreux objets/ressources. Toutefois, l'écriture des quêtes secondaires, ce qu'elles racontent (et certaines nous dévoilant des informations sur le monde), compense l'aspect « vieillot » de la réalisation des quêtes.

Le gameplay a été légèrement modifié pour être remis au goût du jour. Bien qu'il ne s'approche pas de la fluidité de NieR Automata, le jeu est bien moins lourd qu'à son époque, et surtout, la caméra a été revue et mise au goût du jour ! Si vous souhaitez profiter uniquement de l'histoire sans vous préoccuper des combats, vous pouvez mettre le jeu en « mode facile » et activer le « mode combat auto », permettant d'attaquer et esquiver automatiquement.

Les combats, bien qu'intéressants, offrent une faible variété d'ennemis (en dehors des boss, qui sont vraiment très différents les uns des autres). On se retrouve à affronter une dizaine de types d'ennemis différents tout du long. Fort heureusement, bien que physiquement pareils, à partir d'un certain point du jeu, les ennemis auront quelques capacités et facultés supplémentaires, permettant de varier et de modifier l'approche et la manière de les affronter.

Du côté visuel, le jeu a subi des améliorations. Les effets de lumières et d'ombres sont vraiment bien améliorés, et le jeu a bénéficié d'un beau lifting. Bien entendu, le jeu est un remaster et non un remake, il ne faut pas s'attendre à du photoréalisme, mais les graphismes ont été remis au goût du jour au point que ces derniers sont vraiment « honnêtes » et sont loin d'être moches.

J'ai personnellement joué sur la version PC du jeu, et je n'ai subi aucun problème pour jouer avec toutes les options graphiques au maximum en 4k. Il est toutefois dommage de constater que le jeu ne supporte pas le format d'écran 32:9, mais cela n'est en rien exceptionnel, bon nombre de jeux ne supportent pas ce format d'image, y compris des jeux récents (et même des gros jeux).

Ma manette Xbox One ayant rendu l'âme en cours de partie, après de nombreuses années de bons et loyaux service, j'ai dû continuer à jouer an combo clavier/souris. Cela est parfaitement jouable et la configuration de base qui est proposée (avec du AZERTY en plus !) est vraiment très bien optimisée et facile à prendre en main : au bout de 10 minutes de jeu, c'était comme si j'avais utilisé cette configuration depuis le début.

 

Conclusion

Il est difficile de parler davantage de NieR sans vous spoiler ce dernier. En effet, tout est intrinsèquement lié à l'histoire du jeu, que ça soit les mécaniques de gameplay, les quêtes secondaires, le monde lui-même, et même les armes (qui ont toutes une histoire).

Que vous ayez fait le jeu à l'époque ou non, c'est un jeu que je vous recommande fortement. Que ça soit l'histoire, son ambiance, comme son monde, tout est vraiment excellent. Bien que le jeu ait subi de nombreuses améliorations, on ressent tout de même que c'est un « vieux » jeu à la base, mais les modifications permettent de passer outre ces problèmes.

Si vous n'avez pas joué à NieR Automata, cela n'est pas un problème, NieR Replicant étant un jeu sorti, à la base, avant Automata, vous pouvez y jouer sans problème. Si vous avez joué à NieR Automata, vous allez en apprendre davantage sur le passé de ce monde et son univers gigantesque.


Jeux du moment

>> Liste complète <<