Publicité

Mad Catz M.O.J.O M1- Une souris ultralégère et toute percée

J'ai toujours eu une vision assez mitigée de Mad Catz, la faute à des périphériques tous plus racés les uns que les autres. Des griffes agressives de la marque aux angles défiant toute logique d'ergonomie, j'ai toujours regardé la marque de loin, sans forcément m'y intéresser plus que cela. Mais après plusieurs retours positifs des rédacteurs de Game-Guide vis-à-vis de cette marque, j'ai franchi le pas et j'ai accepté de tester la M.O.J.O M1, une des dernières souris de Mad Catz, annoncée en fin d'année passée, et qui vise un marché grandissant : les souris poids plume destinées au gaming.

 

Caractéristiques techniques

  • Capteur optique de 12 000 PPP, supportant une accélération de 50G et disposant d'un taux d'échantillonnage de 1000Hz/1ms
  • Souris pour droitier, dotée de 6 boutons, résistante à 60M de clics
  • Éclairage RGB
  • Poids ultraléger de 70G
  • Souris filaire avec un câble tressé de 1m80
  • Compatible Windows Vista, 7, 8 et 10.

 

Un poids plume qui surprend

Sans forcément rechercher des mastodontes, j'ai toujours été habitué à des souris assez lourdes, ou dans la moyenne. Récemment, j'étais équipé de la Trust GXT Morfix, une souris de 130g - soit quasiment le double de la MOJO M1 - et je dois avouer qu'il m'a fallu non pas quelques heures, mais une petite semaine pour m'habituer à ce poids plume. Jouer avec une telle souris est à la fois une bénédiction et une malédiction. Lors de longues sessions de jeu, le poids peut se ressentir au niveau du poignet et cela occasionne chez certains des douleurs. Ici, malgré de très longues sessions de jeu continues (5-6 heures parfois), je n'ai pas été gêné une seule fois.

En revanche, bouger un objet aussi léger est plus délicat qu'il n'y paraît. La souris se déplace si simplement qu'il n'est pas rare que je me foire dans mes déplacements, avec un curseur qui part bien plus loin qu'il ne le faudrait. Heureusement, on peut régler les DPI à la volée via le bouton sous la molette, ce qui m'a permet de m'adapter, peu à peu, à ce poids, que je trouve tout de même un peu trop léger. Notons qu'il ne s'agit pas de la souris la plus légère de ce segment de marché... j'ose à peine imaginer le ressenti avec d'autres marques !

De manière générale, la souris répondra aux besoins basiques des joueurs, au moins de FPS. Étant avant tout un joueur de MOBA et de MMORPG, j'ai été un peu perturbé par le nombre de boutons : 3 clics et 2 boutons de tranche, c'est relativement peu. Il faudra donc compter sur votre bon vieux clavier pour vous porter secours.

 

Un design atypique, unique à la marque

Ce qui détonne, en sus du poids, c'est son design. Je ne vous apprends rien en disant que Mad Catz a toujours fait bande à part avec ses périphériques, en proposant des objets très ... géométriques et parcellairesLa M1 ne fait pas exception à la règle. Les constructeurs optent en général pour des alvéoles dites "en nid d'abeille", afin d'alléger au maximum la structure. La marque américaine a elle aussi troué sa souris de part en part, mais a opté pour des triangles. Que ça soit sur la face gauche, droite, ou même en frontal, la souris est percée de multiples pyramides.

Est-ce surprenant ? Oui, assurément. Pour autant, je trouve le design très réussi, et cela n'impacte nullement l'ergonomie générale du périphérique. Les doigts s'y posent naturellement et, le contact étant partiel à cause des multiples trous, la transpiration ne s'y installe pas, ce qui évite de sortir les lingettes après chaque session intensive ! Petite inquiétude toutefois, le circuit imprimé étant "à l'air libre", il y a fort à parier que la poussière vienne doucement mais sûrement s'y déposer... en espérant que cela n'affecte pas trop les composants.

Comme tout bon device estampillé "gaming" qui se respecte, une LED RGB interne vient éclairer l'intérieur de la souris et fera apparaître de jolis motifs sur votre tapis de souris. N'étant pas un grand fan de RGB, je suis resté assez insensible à la chose, mais je suis sûr que bon nombre d'entre vous seront satisfaits par le rendu.

 

Conclusion

Passé la petite semaine d'adaptation (ce qui n'est pas rien), la Mojo M1 me semble être un très bon périphérique pour qui cherche une souris précise, efficace, et au design unique. A l'heure où j'écris ces lignes, je n'ai pas trouvé de détaillants européens qui proposent cette souris à la vente, mais les tarifs asiatiques semblent tendre vers un prix conseillé de 50€, ce qui me semble être un prix correct au vu de son poids plume et ses performances. Attention toutefois, si vous êtes amateur de MOBA et autres jeux nécessitant de nombreux boutons d'action, ce n'est potentiellement pas le modèle vers lequel vous diriger. Elle peut également servir de souris d'appoint, placée dans une sacoche de PC portable, pour vous accompagner lors de vos déplacements !


Jeux du moment

>> Liste complète <<