Publicité

HP – Écran OMEN 27i IPS 165 Hz 2k

Dans ma quête pour remplacer mes deux écrans, après avoir testé des produits MSI (Optix G27C4 & Optix MPG341CQR) qui ne m'ont pas totalement convaincu (difficulté de paramétrage, lenteur du retour Windows, impact sur la qualité des textes écrits, fatigue visuelle), j'ai eu l'opportunité de tester un écran OMEN 27 pouces (27i IPS 165 Hz 2k). Il est important de noter que mes habitudes sur mon PC ne correspondent pas forcément à celles de tout le monde, même si c'est peut-être davantage le cas désormais avec l'expansion du télétravail. En effet, j'utilise mon ordinateur pour travailler la journée, mais aussi pour écrire ou encore jouer. Étant à mon compte, j'alterne allégrement de l'un à l'autre suivant les urgences. J'ai donc besoin d'un produit qui soit capable de s'adapter aux différentes situations, avec un confort de lecture important sur le texte, que je sois en train de parcourir une Google Sheet de 10 000 lignes pour faire mes rapports, ou que j'écrive la suite de mon roman. Sans oublier bien sûr mes soirées passées sur un peu tous les styles de jeux.

L'écran arrive dans un carton relativement classique, mais le montage du pied a l'avantage de ne pas nécessiter de tournevis mais une clé Allen (fournie). Le socle est réglable en hauteur, avec un ajustement de 13 cm, j'ai ainsi pu pratiquement aligner les deux écrans malgré la différence de taille. L'OMEN s'incline de -5° à +20°, même si je ne vois pas ici un grand intérêt à vouloir autant le redresser vers le plafond. Deux lumières intégrées, à l'arrière de l'écran et à la base du pied, sont prévues pour éviter de rester dans le noir. Les couleurs sont bien entendu configurables, grâce au logiciel OMEN Command Center (le même logiciel que pour tous les périphériques de la marque, disponible sur le Windows Store). Je regrette juste l'impossibilité de mettre un timer, cela aurait été bien que la lumière s'allume quand il fait sombre uniquement, en fin de journée.

Pour terminer sur ce pied, une particularité bien pensée à l'arrière : un socle pour micro-casque. Une excellente idée, d'autant plus que l'écran intègre une sortie casque, ce qui permet donc de tout ranger derrière la dalle, pour un bureau dégagé. J'ai essayé de faire une photo pour vous montrer ça, le résultat est mitigé mais au moins vous comprendrez mieux de quoi je parle (au fait coucou au passage au bébé Hitman, ainsi qu'au casque Arctis 9 que j'ai présenté dans un article ici).

La dalle antireflet QHD à 3,7 millions de pixels mesure 27'', soit 68,58 cm très exactement, avec un format 16:9 classique sans incurvation. Je vous ai mis à la fin de l'article le lien vers la fiche technique, je ne vais donc pas répéter inutilement des listes de chiffres absconds. Parmi les points importants, on notera l'utilisation de la technologie IPS, qui offre une vision parfaite peu importe l'angle. Et, en effet, que je me trouve bien en face, ou que je roule sur le côté pour me centrer par rapport à mon second écran, l'image reste nette.  Le temps de réponse est à 1 ms avec Overdrive, et un taux de rafraichissement à 165 Hz, qui monte à 240 Hz grâce à la compatibilité NVIDIA G-SYNC. En tout cas si vous avez la carte graphique adéquate. Ce qui est mon cas, je l'ai donc activée. J'avoue que la différence n'est pas notable avec ou sans car, dans les deux cas, les jeux m'ont paru aussi réactifs.

Les couleurs sont juste parfaites, très vivantes. L'écran profite de teintes plus profondes et de couleurs plus précises avec une gamme de couleurs plus étendue que sRVB grâce à l'espace couleur DCI-P3. Encore des termes très techniques, vous m'en excuserez. Mais, dans les faits, c'est très agréable, avec de vrais noirs et blancs, et de belles nuances intermédiaires. OMEN Command Center intègre huit paramétrages différents pour ajuster l'écran sans avoir à bidouiller dans les options, accessibles via un petit joystick à l'arrière de l'écran. En plus, excellente chose, il n'est pas nécessaire d'utiliser un câble USB pour la prise en charge par le logiciel, tout passe par le câble vidéo (l'USB n'est nécessaire que pour utiliser les ports USB 3.00 à l'arrière). Dans l'affichage, les joueurs apprécieront l'affichage en temps réel des images par seconde (IPS ou FPS en anglais), la surimpression d'un pointeur au centre de l'écran et l'ajustement du temps de réponse. Le constructeur conseille ainsi d'ajuster le temps de réponse à l'utilisation comme vous pouvez le voir sur la capture d'écran ci-dessous à droite. Et, pour simplifier le tout, des profils peuvent être créés et reliés à des jeux spéciaux.

J'utilise cet écran depuis une semaine au moment où j'écris ces lignes et je suis déjà triste à l'idée de devoir le renvoyer. Il est beau, pratique et, en plus, le rendu est excellent. J'ai eu un seul bug étrange lorsque je testais le dernier DLC de Two Point Hospital tout en vérifiant régulièrement des canaux de discussions en arrière plan : l'écran s'est mis à scintiller étrangement après une dizaine de retour au bureau. Relancer le jeu a réglé le souci. Il était tard, je n'ai donc pas cherché outre-mesure à ce moment d'où venait le souci, et cela ne s'est pas reproduit, donc aucune idée si cela venait du jeu ou de l'écran.

Si vous avez un budget d'un peu plus de 500€ pour votre prochain écran, alors ne cherchez plus, vous avez trouvé. Pour ma part, je suis en tout cas conquise ! Il ne me reste plus qu'à remballer celui là... pour déballer le prochain qui va être prochainement commandé !

Amazon - 536,98€


Jeux du moment

>> Liste complète <<