Publicité

Aquanox Deep Descent – Au cœur des abîmes.

Aquanox est une licence assez connue. Et vu qu'elle avait besoin d'un bon coup de dépoussiérage, on bénéficie d'une nouvelle version, qui redéfinit les bases de cette série. Est-ce que l'on aura le droit à un naufrage, ou bien à un jeu qui nous fera contempler les splendeurs des abîmes marins? voici la réponse en-dessous !

 

Histoire

Le monde tel qu'on le connait a cessé d'exister. La surface est devenue inhabitable à force de bombardements et de guerres. C'est pourquoi les habitants ont fuit vers les colonies sous-marines et les structures qui pouvaient leur offrir un abri pour échapper à ces désastres. Les plus riches ont même pu se faire cryogéniser dans l'espoir de revenir dans un monde libéré de toute cette horreur, et repartir à zéro.

Vous êtes un Cryo, mais dans le cadre d'un projet secret où vous aurez la lourde tâche de sauver ce monde... ou ce qu'il en reste dans des fonds marins dans lesquels se mêlent les influences belliqueuses des différents pouvoirs en place, les guerres pour des ressources, les trahisons, une faune et une flore hostiles. Vos alliés le sont-ils vraiment? Comment faire confiance en qui que ce soit alors que l'on ne sait même pas qui l'on est? Bienvenue sur Aqua, ce qui reste de vivable en ce monde.

 

Graphismes

Visuellement très agréable, on se retrouve dans le contexte d'un univers aquatique assez réaliste. Les différents océans et leurs teintes toutes aussi différentes font mouche avec des décors qui nous feront nous sentir à la fois étriqués entre les canaux sous-marins mais en même temps susceptibles de pouvoir jouir d'une certaine liberté toute relative. On prendra plaisir à explorer les différents lieux... même si l'on retrouvera souvent du déjà-vu, entre les carcasses de sous-marins, les sombres recoins et les bases abandonnées. Quoi de plus logique dans ce monde?

La bande-son assez discrète contribue à renforcer l'ambiance d'un environnement sous-marin rempli de danger avec des bruits d'armes, de moteur, mais aussi la sensation de l'eau assez bien fichue. Très réussi sur le plan technique, on peut dire que c'est un des points forts du jeu.

 

Gameplay

Dans ces fonds marins, on se retrouve à explorer diverses zones avec ses objectifs, ses dangers et ses mystères. Vous pourrez compter sur l'aide de vos alliés pour vous donner missions et ordres afin d'avancer dans l'aventure tout au long du fil conducteur de l'histoire.

Les différents sous-marins réagissent plutôt bien et offrent une prise en main quasi immédiate. On sent bien les principes inhérents à la navigation sous l'eau et on ne peut que se réjouir d'avoir un rendu aussi intéressant. Même si cela change forcément d'un type de sous-marins à l'autre, chacun ayant ses forces et ses faiblesses qui le rendront plus ou moins résistant et maniable. Dee plus, les armes ne semblent pas souffrir d'une limitation d'un modèle à l'autre. Cependant soyons clair : l'aventure peut être parfaitement résolue et sans aucun souci avec le modèle de base, en l'améliorant seulement au fil de l'aventure.

Globalement, cela se résumera à de la recherche, de l'analyse et de la destruction... et c'est là que l'on se rend compte assez rapidement des limites de la chose. C'est assez souvent répétitif et l'on doit atomiser tout ce qui passe en rouge dans son radar... ou ce qui lui est invisible ! Que ce soit la faune ou les ennemis, vous alternerez entre les moments où vous irez d'un point A vers un point B et ceux où vous serez constamment en train de vous battre dans des zones vastes regorgeant de petites cavernes et de passages étroits donnant lieu à des affrontements musclés.

Pour cela, vous pourrez améliorer votre sous-marin, changer de modèle, d'arme de module, afin de trouver votre véritable style de jeu. Cependant, on se rend assez vite compte que l'escalade de puissance des armes deviendra quelque chose qui jouera assez fortement dans le lot, quoiqu'il y en ait pour tous les goûts : balles magnétiques, torpilles guidées, barrage de missiles, railguns, etc,  vous aurez de quoi faire pour vous amuser un maximum.

Pour pallier aux cartes assez petites, un système a été mis en place permettant de changer de zone via des portails afin d'arriver à sa prochaine destination, remplir sa mission, piller les ressources des carcasses et revenir. Les missions secondaires, tout comme les missions principales, impliqueront forcément de la destruction d'ennemis et de la récupération afin d'améliorer ses armes et fabriquer ses munitions et kits de réparation via le menu dédié.

Actuellement, je n'ai pu tester que le co-op du jeu, qui propose de faire les missions avec d'autre joueurs, mais il existe aussi un mode vous permettant de vous livrer dans des matchs à mort contre ces derniers. L'intérêt en soi est intéressant si l'on souhaite jouer avec des amis, autrement, je pense que cela relèvera des préférences de chacun.

 

Résumé

Aquanox Deep Descent a réussi son défi de dépoussiérer une licence de manière correcte. Sans être parfaite, la prise en main relativement simple, l'esthétisme et l'histoire donneront de quoi offrir quelques heures de bon temps, malgré le côté répétitif des missions. A voir le multijoueur, que je n'ai pas pu tester et qui devrait sans aucun doute rallonger les parties avec son multijoueur deathmatch, ainsi que son mode Co-op. Est-ce un défi relevé? je répondrais que oui, à condition d'aimer le genre, et de pardonner quelques défauts.


Jeux du moment

>> Liste complète <<