Publicité

Demon’s Tier+ – Sous titre en grève

Une fois n'est pas coutume ...  je commence un test par "une fois n'est pas coutume" lorsque je n'ai pas d'idée pour entamer une introduction. Et par cette phrase si anodine et un peu stupide, vous ne l'avez pas remarqué, mais vous êtes déjà entrés dans le test de Demon's Tier +, dont le concept de refaire les choses, tel n'importe quel rogue-like dans un environnement généré aléatoirement, débarque sur consoles dans une version améliorée, après une sortie PC datant déjà de quelque temps.

N'ayant pas fait la version originale, je ne pourrai pas jouer le jeu de la comparaison. De toutes façons, la mise à jour si vous avez déjà la version PC d'origine est automatique.
Cependant, ayant joué à cette version upgradée, je peux jouer d'ores et déjà la carte du "chouette petit jeu" car Demon's Tier + est devenu très rapidement un petit plaisir coupable.
Mais avant cela, parlons de l'histoire.

Vous faites partie d'un groupe de héros envoyé par leur souverain pour enquêter sur un mystérieux trou qui est apparu dans un village et qui ne cesse de s'élargir. Tous vos prédécesseurs ou les curieux s'y étant aventurés avant votre groupe n'en sont jamais remontés.
Vous commencerez à contrôler, dans ce rogue like en dual stick (un pour se déplacer et l'autre pour attaquer dans la direction désirée), le guerrier du groupe. Mais au fil de vos tentatives vous pourrez débloquer les autres membres grâce aux D-coins, la monnaie locale du village. Cette monnaie se remporte en tuant des monstres qui looteront également des golds, "monnaie" interne aux donjons servant à booster vos caractéristiques (attaque, défense, vie, etc) durant votre tentative. Les achats via les D-coins sont définitifs, encore faut-il remonter avec eux dans le village avant de mourir si vous ne voulez pas les perdre, tandis que ceux avec les golds sont temporaires au run en lui-même.

Le jeu n'invente pas grand chose en la matière, mais il applique les codes efficacement.
Les donjons sont générés procéduralement, mais conservent les caractéristiques de zones. De même, le jeu va proposer, pour chaque niveau, un objectif à remplir parmi une demi-douzaine et vous aurez seulement 5 minutes pour l'accomplir afin d'ouvrir la trappe pour descendre plus profondément dans les entrailles de ce mystérieux gouffre, sous peine de vous faire pourchasser par la Faucheuse.

C'est assez peu comme nombre de variations d'objectifs et cela va être un peu le symptôme problématique du jeu qui, surtout pour un rogue like, se retrouve à la fois court et assez facile dès lors qu'on débloque l'archer, relativement peu coûteux et particulièrement efficace.
Un peu dommage que le jeu soit facile car, bien que cela se sente que le titre est désigné autour de courtes sessions de jeu, le contenu dans sa globalité reste court aussi malgré sa huitaine de personnages en tout (dont 5 à acheter avec des D-coins et 2 déblocables en finissant respectivement le tiers 1 et le tiers 2) et une dizaine d'armes pour chacun d'entre eux reste chétif, puisque le jeu peut se boucler très, très rapidement, forçant à recommencer les mêmes secteurs en changeant de tiers pour obtenir une fin différente.

Mais malgré tout, le jeu reste fun, accessible et n'exige pas de se réserver une après-midi pour progresser.
Et en y réfléchissant un petit moment, je pense qu'on a là devant soi la parfaite introduction aux rogue like pour ceux qui ne connaîtraient pas le concept du genre. Car ce dernier peut être extrêmement frustrant quand on n'a pas encore assimilé les subtilités des mécaniques, il faut l'avouer.
Pour les accros, vous vous retrouverez probablement dans ma situation : après l'avoir torché, vous y reviendrez avec plaisir de temps en temps pour passer le temps jusqu'à ce que vous ayez trouvé le jeu auquel vous allez jouer plus en profondeur.

 

 

 

 

  • Acheter Demon's Tier + sur Playstation 4 (version testée)
  • Acheter Demon's Tier + sur Steam
  • Acheter Demon's Tier sur Switch

Jeux du moment

>> Liste complète <<