Publicité

Dungeons 3: Complete Collection — Le Mal Absolu est de retour !!!

Cela fait déjà quelques temps que Dungeons 3, développé par Realmforge Studios, est apparu sur les différentes plateformes, grâce à Kalypso Media. Vous trouverez, d'ailleurs, un aperçu de Talish sur le sujet. Aujourd'hui, on m'a laissé découvrir l'édition ultime comprenant le jeu de base (Évidemment !) ainsi que tous les DLC qui peuvent composer cette quête épique pour faire triompher le Maaal ! Si vous poursuivez la lecture, un aperçu qui n'aura pas été dicté par un narrateur fort bavard s'offrira à vous !

 

Graphismes

Avec des graphismes assez convaincants et une ambiance qui l'est tout autant, le jeu ne sera pas extrêmement gourmand en ressource. Le travail apporté aux décors est suffisamment soigné pour que cela colle parfaitement avec le genre du titre et son ambiance décalée. Vous prendrez plaisir à voir vos esclaves se faire malmener et torturer par votre main démoniaque ou vos pauvres ennemis tremblant de peur devant votre POOoOoUiiiSSAAAANCE !!! MOUAHAHAAAAH !!!

Côté ambiance, le narrateur de l'histoire vous donnera par contre plus de fil à retordre, soit vous le trouverez exquis dans ses bêtises, soit vous aurez envie de le réduire au silence sous peine de tuer vos grouillots pour déstresser. L'option étant disponible, cela devrait satisfaire tout un chacun.  Niveau musique et bruitage, c'est assez convainquant, mais aussi oubliable, un peu dommage en somme !

 

Histoire

Pour le jeu de base, vous serez donc après la fin du second volet. Le Mal Absolu ayant triomphé, vous devrez trouver une nouvelle occupation pour ne pas sombrer dans la dépression. Par miracle, vous découvrez une nouvelle île exempte de mal (de mâles ?!) et vous devrez tout faire pour la conquérir !

Mon avis : il s'agit, ici, d'une compilation de clins d’œil et d'humour abracadabrantesque qui feront mourir (de rire ou de pleurs) certains d'entre vous. Cette histoire qui se fait en une trentaine d'heures vous donnera le contrôle d'une elfe noire aux soucis mentaux assez prononcés. Il ne sera pas rare de l'entendre s'engueuler avec elle-même et le narrateur, ce qui est fort comique. Sur le fond de l'histoire, même si c'est assez convenu habituellement, on trouve aussi des morceaux inattendus mais après, comme le dit le narrateur, les facilités scénaristiques sont pratiques pour avancer !

 

Gameplay

Le titre est globalement un jeu de gestion et de stratégie. Vous devrez composer des équipes, défendre vos structures et attaquer les positions ennemies. Simple sur le papier, beaucoup plus compliqué en pratique.

 

Maintenance du donjon

La partie la plus drôle du jeu et la plus complexe : gérer votre donjon. Vous devrez faire creuser et aménager des salles pour récolter de l'or, recruter des créatures après leur avoir créé un antre, inventer des défenses, des améliorations, effectuer des recherches, et que sais-je encore ? Tout n'étant pas disponible dès la première mission, et avec un didacticiel de qualité, vous aurez le temps de vous y faire et de découvrir toutes les possibilités.

Votre armée de créatures bâtisseuses n'est pas vraiment à gérer, excepté leur nombre via l'arbre de talent, car elles vivent et meurent pour vous, que demander de plus? Non, le principal souci sera de contenter les autres créatures qui deviendront difficiles à gérer tant que leur revendications ne seront pas assouvies. Franchement, demander à manger et à boire... Quelle idée ! Vous pouvez largement les forcer à travailler plus vite en les frappant avec votre main infernale, un patron efficace en toute circonstance !

Attention à vous si vous n'avez pas assez de créatures et de protections alors que les héros ennemis viennent vous envahir : cela ne peut que générer votre fin inéluctable. Il vous faut créer une salle de garde avec suffisamment de personnes à l'intérieur pour ne pas laisser passer le moindre intrus et également un grand nombre de pièges mortels comme des lance-flèches, des piques au sol, ou bien plus encore, comme de terribles portes en bois !

Et c'est ici que l'on voit qu'il ne faut pas non plus détruire tous les murs à la va-vite, car si l'on ne s'en rend pas compte aux premières minutes, la défense du lieu demandera forcément d'avoir une typologie propice. Ainsi, si vous mettez un piège au sol dans une salle immense, cela n'aura pas d'impact tant il sera évité forcément par les ennemis : il faut donc penser sur le long terme.

Une autre méthode de défense consiste à aller ravager le monde du dessus au plus vite pour limiter le nombre d'invasions !

 

Conquête des mondes-du-dessus

Vous passerez d'un jeu de gestion à un jeu de stratégie en temps réel. Vous aurez avec vous vos unités et, si vous l'avez sortie, votre héroïne. Vous devrez écumer la carte pour dévaster les bâtiments restants et les positions ennemies pour gérer des points d'infamie et de mana afin de faire des recherches et d'invoquer certaines créatures. Rien d'insurmontable, sauf quand on doit à la fois gérer son donjon, sa défense et la surface.

Cela se fait aisément quand on est au début du jeu, mais deviendra vite plus compliqué tant les invasions sont fréquentes par moments avec des ennemis vraiment forts et en bandes. La victoire parfois demandera plus que de la force brute pour vous en sortir, vous devrez recourir aux pièges et à la magie de soutien et de destruction pour sortir victorieux de certains affrontements qui seraient autrement beaucoup trop dangereux pour votre équipe de bras cassés.

Il est donc primordial de trouver les bonnes combinaisons d'équipe pour avoir des raids efficaces sur vos objectifs avec le minimum de pertes. Pour cela, il faut bien évidemment avoir une bonne gestion de vos créatures.

 

Gestion des créatures

Vous aurez un nombre limité de créatures à contrôler, mais avec l'arbre de talent, vous pourrez augmenter cette limite et  en débloquer de nouvelles. Les trois types principaux sont : la horde, les démons et les morts-vivants. Chacun possédant ses forces, ses faiblesses et une méthode d'invocation et de coût bien particulier.

Mais plus que cela, il faudra s'occuper de leur bien-être. Par exemple, vos démons et votre horde auront faim et exigeront des dindons pour être rassasiés, et avec leur montée de niveau, ils réclameront encore plus, comme de la bière par exemple, sous peine de les voir perdre en efficacité.

Il est donc également important de leur faire des zones dédiées spéciales pour pouvoir les invoquer sereinement, comme pour la horde qui demandera un certain nombre de tuiles pour poser un lit déterminant l'emplacement de repos de la créature.

 

Pack de DLC

Une myriade d'extensions sont présentes pour ajouter de très nombreuses heures de jeu. Bien que ce soit souvent des prétextes pour rallonger la sauce, l'histoire reste toujours assez décalée et satisfaisante pour s'en donner encore un peu à cœur joie. En plus d'ajouter de nouvelles créatures, tenues, textures, de nouveaux ennemis font leur apparition. Cela reste toujours intéressant, même si ils ne sont vraiment pas tous égaux en qualité.

J'ai beaucoup apprécié y jouer, car le ton décalé s'y ressent encore plus. On a parfois l'impression que la folie a été poussée à son comble pour les créer. Comme, par exemple, pour le DLC "Le retour du roi" où vous incarnez le roi Actarus guerroyant pour arracher ses terres au Mal puissant : assez drôle de jouer du côté du bien, au passage !  Puis vous revenez du côté du Mal par la suite pour le contrecarrer :  c'est assez drôle de se dire qu'on se bat au final contre soi-même !

Liste des DLC :

  • Once Upon a Time / Il était une fois. Vous allez chasser des fées de chez elle pour les réduire en brochettes. Vous n'aimez réellement pas ce qui est beau et bien, n'est-ce pas?  Alors, vous allez vous frotter à la magie féerique !
  • Evil of the Caribbean / Vacances paradisiaques. Thalya pensait se reposer sur l'île de Turtoga, mais le Mal sublime a accepté sa demande de vacances dans un but bien plus sombre : récupérer du rhum parce qu'il a soif ! Et en plus de cela, Thalya porte une tenue de pirate !
  • Lord of the Kings / Le retour du roi. Le roi Actarus revient de la quête du Graal, mais retrouve son royaume en cendres. Prenez les armes et chassez le Mal de vos terres !
  • Clash of Gods / Un voyage inattendu. Vous partez à la conquête des derniers bastions de résistance, combat mené par le général Outrefière qui veut venger sa fille unique Yaina !
  • An Unexpected DLC / Le chemin de la forêt. « Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas... Si la reine de la forêt y est, on va la crever ! »
  • Famous Last Words / Montrez de quel bois vous êtes fait. Bon, bah... On va exterminer les pauvres héros qui restent, dans la joie et l'hémoglobine !
  • A Multitude of Maps / Des cartes à foison. Des nouvelles cartes d'escarmouche. De nouveaux modes de jeu. Que demander de plus ?!

 

Résumé

Entre un jeu de base complètement loufoque et ultra fun, de nombreux DLC qui le sont tout autant, vous aurez de quoi faire pour vous amuser. On ajoute à ça une ambiance assez délirante et des graphismes suffisamment cool pour donner une recette de jeu qui a un gros potentiel. Bon, il ne plaira pas à tout le monde, mais devrait plaire aux fans de la saga et à ceux qui ont vraiment aimé les jeux similaires. La "Complete Edition" est un bon choix pour se lancer avec ses multiples DLC qui peuvent vite devenir très onéreux si vous les achetez au détail !

Disponible sur :


Jeux du moment

>> Liste complète <<