Publicité

Two Point Hospital – DLC « En pleine nature »

Hier est sorti un nouveau DLC pour Two Point Hospital, En pleine nature. Ayant eu la chance de pouvoir prendre une longueur d'avance, je l'ai déjà (presque) terminé, ayant fait mon possible pour rendre l'hôpital plus écologique. Une petite vidéo pour vous mettre au vert :

Une fois le DLC installé, je relance ma fondation (possédant déjà presque tous les hôpitaux à 3 étoiles) et je reçois une lettre de Tabitha Windsock qui requiert mon aide en pleine période électorale. Afin de gagner des voix, elle a décidé de se lancer dans l'écologie et de fonder le Département des Choses Écologiques (DCE). Dans ce cadre, elle désire promouvoir un nouveau projet d'hôpitaux éco-responsables qui sera supervisé par le DCE. Bien entendu, je semble être la candidate idéale pour le diriger et elle me confie mon premier défi à Wanderoff.

 

Wanderoff

Après avoir demandé de partir sur de bonnes bases en possédant un hôpital attrayant à 50%, des employés heureux à 60% et 3 patients guéris, il est temps de s'attaquer aux véritables défis, basés sur le moral du personnel, le taux de guérison et le nombre de patients guéris de la maladie spéciale à cette région.

Cet hôpital sert également de tutoriel pour introduire une mécanique commune aux trois établissements du DLC, demandant de garder élevé un indice calculé en fonction du nombre de morts, du moral des employés, de celui des patients, de l'attractivité de l'hôpital, de l'hygiène et de la réputation. Des objets spéciaux sont aussi très écologiques avec les Carottes (de minuscules serres auto-suffisantes où les personnages se servent en nourriture) et l'Eau de pluie (de petits réservoirs auto-suffisants pour se désaltérer).

Régulièrement, tous les 2 ou 3 mois, un inspecteur du DCE vient visiter l'hôpital et juge de son niveau écologique (qui a priori correspond à l'indice de bien-être), offrant en récompense une subvention allant de 0 à $15 000. Le jeu m'a indiqué lors du tutoriel que je pouvais même perdre de l'argent, recevant une amende de la part de l'inspecteur, mais cela ne m'est jamais arrivé.

La nouvelle maladie spéciale est le Vers de Bois, qui se guérit dans la salle de Boileine, demandant de faire des recherches avant de pouvoir être installée (avec deux autres niveaux de recherche pour débloquer les améliorations de la machine). La salle coûte de base $25 100, demande un espace de 4x4 et requiert une infirmière. Un malade ressemble à un pantin, avec un grand nez, comme Pinocchio. La machine, présentant une piscine avec un petit plongeoir, cache le gros nez d'une baleine qui, à l'activation par le personnel, happe le malade et le recrache humain.

Les 3 étoiles m'ont débloqué un poster de Vers de bois et deux instruments de musique pour divertir les visiteurs (une longue corne et des bongos).

 

Le Vieux Newpoint

Le nouveau bâtiment de cet hôpital est installé par défaut dès le début : c'est une salle de Plantes aromatiques, assez similaire sur le principe à la salle commune, mesurant au minimum 4x3 et ne coûtant que $7 100, même si la facture grimpe vite en installant plus de lits de fleurs ($1 500 pièce) et de plants de vignes ($2 000 pièce). L'infirmier installe les patients dans les plantes et utilise la nature pour les guérir. Une recherche permet par la suite d'améliorer les lits de fleurs, qui deviennent des lits de fleurs et d'amour (roses) !

Après avoir guéri 5 patients en Plantes aromatiques et placer 5 petites serres avec des Carottes (aucun lien entre les deux !), les véritables défis débutent, les objectifs étant basés sur la possession de bâtiments, le nombre de personnes guéries de la nouvelle maladie, le nombre de personnes nourries et le nombre d'objets écologiques posés (Eau de pluie, Carottes, mais également maintenant Citrons et Tomates).

La nouvelle maladie s'appelle l'Epouvanpaille et se soigne en Fermacologie, une salle coûtant $26 100 et mesurant 6x3. La machine, activée par un infirmier, ressemble à une moissonneuse-batteuse qui aurait rencontré un mini-golf ! Sans surprise, les malades ont l'apparence d'un épouvantail rempli de paille, avec un sac en jute sur la tête.

Grâce à mes 3 étoiles, j'ai continué à débloquer des objectifs décoratifs, avec l'indispensable paillasson que je vais désormais mettre à l'entrée de tous mes hôpitaux (estampillé d'un joyeux "partez"), une baratte et des insectes en bocal.

 

Windsock City

Le troisième et dernier hôpital du DLC détonne car je me retrouve ici dans un environnement ultra technologique, nécessitant de gérer son électricité avec précaution. En effet, pour obtenir de l'énergie, il faut passer à la caisse et acheter des éoliennes, des barrages ou des panneaux solaires. Chaque élément produit une certaine quantité d'énergie, qui peut ensuite être investie, soit pour fournir l'électricité nécessaire aux salles, soit pour augmenter le flux de patients, soit pour amplifier le nombre de candidatures.

Les premiers objectifs simples demandent d'ouvrir une salle, de guérir 3 patients, de construire 2 bureaux de généraliste et d'acheter un générateur énergétique. Les étoiles demandent par la suite d'avoir une certaine quantité d'unités d'énergie et d'améliorer des machines. La première demande en plus de générer des points de recherche et de guérir des patients de la nouvelle maladie. La seconde de donner des promotions et d'assurer un taux de guérison à 70%. Tandis que la troisième demandait simplement d'avoir un taux de guérison et un moral des employés à 80%.

La nouvelle maladie (à rechercher obligatoirement), est la Mise à nuit, qui se guérit dans une salle de Support technique, coûtant $25 100 et s'installant dans une zone de 4x6. La machine, se présentant comme un grand plateau, happe le malade dans une boite qui, d'un coup, se déploie. Quand la boite disparaît, le malade qui ressemblait à un cadre à lunette en costume sombre, ressort en tenue décontractée.

J'ai eu beaucoup de mal à obtenir ma troisième étoile, les patients arrivant par flux, ce qui implique d'énormes dépenses non couvertes entre les vagues. Mais j'ai finalement réussi à force d'obstination. J'ai obtenu pour la première étoile le poster de Mise à nuit, pour la seconde un carillon et pour la troisième un pouf coloré.

 

Conclusion

Plus complet que tous les autres DLC, En Pleine Nature propose trois nouvelles maladies soignables, quatre nouvelles salles et une nouvelle façon de créer son hôpital auto-suffisant avec les serres de légumes et l'eau de pluie. Forcément, c'est un manque à gagner car les personnages se servent gratuitement. Mais c'est aussi un gain de temps non négligeable pour les agents de maintenance qui n'ont plus à réapprovisionner les distributeurs sans cesse. Les serres coûtent entre $1 000 et $1 500, puis se gèrent toutes seules, sans demander l'intervention supplémentaire d'un quelconque employé. Il y a en tout 35 maladies inédites, dont 9 possédant un nouveau visuel.

Le défi est relativement gérable, notamment pour les deux premiers hôpitaux. Le troisième m'a posé plus de soucis, mais j'ai toujours eu du mal à assurer la balance économique des hôpitaux de ce type. Si vous avez déjà terminé les hôpitaux du jeu de base, et que vous cherchez un DLC à acquérir, celui là est clairement celui à acquérir en priorité. Maintenant, je me pose une grande question car, dans la lettre finale, la maire Windsock indique "L'opinion publique a changé et je dois donc me tourner avec elle vers sa prochaine obsession, si je souhaite continuer à être réélue. Oui, je n'aurai de cesse tant que ce nouveau problème qui perturbe mes concitoyens ne sera pas résolu : comment éduquer les chiens de Two Point County". Une piste pour le prochain DLC ?


Jeux du moment

>> Liste complète <<