Publicité

Don’t Die, Minerva ! – Luigi’s Mansion assez bien

Le rogue-like est un genre plutôt récent dans l'histoire du jeu vidéo et pourtant il ne cesse de faire des émules de toutes sortes.
C'est un genre que j'apprécie particulièrement car ce concept peut se conjuguer sur de nombreux styles de jeux tout en offrant un challenge différent d'un run à un autre. De la plateforme au hack'n slash en passant par de l'action pure et dure, rien ne semble stopper la fièvre du Rogue.
Et ça tombe bien, le titre dont nous allons parler vient tout juste de sortir en preview et est un rogue-like !
La vie est bien faite parfois : je parle d'un sujet et paf ! Le jeu dont on va parler tombe pile poil dans le sujet. Je dois posséder des pouvoirs extra-lucides ou un truc du genre...

Don't Die, Minerva ! est un rogue-like en vue de 3/4 de dessus à la hack'n slash dans lequel vous incarnez Minerva, une jeune fille qui va se retrouver piégée dans un mystérieux manoir rempli de fantômes et autres créatures fantasmagoriques et surnaturelles. Mais le gameplay de Don't Die, Minerva ! n'est pas de type hack'n slash puisqu'il se rapproche plus d'un dual stick shooter. En effet, équipée de sa lampe torche pour seule arme, la jeune Minerva devra traverser ce domaine surnaturel et récupérer de l'equipement pour devenir plus forte. Rogue-like oblige, sa mort entraîne la perte de cet équipement et de ses ressources et le retour à l'entrée du domaine. Ce dernier se réinitialise et se modifie afin de proposer des runs différents à la seule exception que dans l'ascenseur du premier étage se trouvera systématiquement une boîte avec un singe à l'intérieur. Enfin... jusqu'à ce que vous débloquiez l'amélioration pour avoir un compagnon aléatoire. Ces compagnons sont des petites créatures qui poussent des cris surréels mélangeant l'animal représenté avec le cri d'une peluche adorable. Ces cris sont absolument inutiles mais sont trop adorables pour ne pas être mentionnés. Ce qui l'est moins,  c'est que les compagnons sont en fait des "tourelles" vivantes dont chaque espèce possède ses propres spécificités. Ainsi, le singe lancera des bananes aux ennemis qui entrent dans sa zone d'action avec une précision redoutable, le chat se déplace et attaque individuellement chaque ennemi se trouvant dans sa zone, etc.

La lampe torche de base peut aussi être échangée contre des modèles bien plus intéressants dont mon préféré est le photon tether, une sorte de taser qui, une fois la cible touchée et le rayon accroché, inflige des dégâts répétés.
Histoire de rajouter de la profondeur au gameplay et au système de customisation du personnage, les armes compagnons et vous-même peuvent être améliorées grâce à des gemmes. Réparties en 4 types, chacune d'entre elles affectera des statistiques différentes et apportera des spécificités bien particulières à votre personnage.
À vous de faire des combos selon votre manière de jouer et selon le loot qui daignera apparaître sur les cadavres ennemis pour effectuer des combinaisons mortelles.

Don't Die, Minerva ! est un jeu en preview sur Xbox One dans une version 0.1 (mais aussi disponible sur Steam en preview également). En tant que tel, le jeu est loin d'être fini ou abouti techniquement avec son lot de ralentissements (notamment en début d'étages) et de bugs plus ou moins gênants, même si dans l'ensemble le jeu est déjà plutôt stable. L'ergonomie,  due notamment à l'absence de possibilité de reconfigurer les boutons, laisse un peu à désirer : le jeu étant un dual stick shooter, il est important de minimiser l'utilisation des boutons de face au profit de ceux du dessus de la manette, ce qui est loin d'être le cas ici...

Cependant, malgré ce point, Don't Die, Minerva !  est un petit jeu sympathique et prometteur même si sa progression reste relativement lente par rapport à d'autres rogue-like.


Jeux du moment

>> Liste complète <<