Publicité

Fractured – Premier tour sur l’alpha

Je m'intéresse au MMO Fractured depuis très longtemps. Je ne retrouve plus la date exacte mais le premier joueur que j'ai recruté grâce à mon code de parrainage a accepté le 6 juin 2017... cela vous donne une idée !  Mais ce n'est que très récemment, à l'occasion d'une session alpha, que j'ai eu enfin l'occasion de jouer et de voir par moi-même si le projet de MMORPG "dynamique" tenait la route. Si, comme moi, vous vous demandez ce qu'il se cache derrière ce terme, je vais traduire la FAQ : l'objectif est de proposer un jeu dans lequel tout peut être influencé par les actions des joueurs, à tous les niveaux, dans un monde où rien n'est jamais statique et immuable. Cet objectif a été intégré à tous les niveaux du développement et pour de nombreux systèmes comme le combat, l'environnement, le système économique, les civilisations et la progression du personnage.

 

Création de personnage

L'outil reste pour le moment assez basique avec peu d'options. Au-delà du sexe, le nombre limité de visages et de coiffures n'offre pas encore un grand choix. Mais tout semble en place, l'avatar tourne sur lui-même dans l'outil et la prévisualisation est plutôt bonne.

Il n'y a ensuite pas de classes à proprement parler, mais des backgrounds, correspondant au passé du personnage, ce qui définit son départ, sans pour autant impacter son futur. Quatre chemins sont proposés, chacun avec une difficulté liée : gladiateur (facile), commandant (moyen), arcaniste (moyen) et rat des rues (difficile). Ne désirant pas particulièrement me complexifier la tâche, j'ai opté pour une gladiatrice qui débute avec une armure de cuir et une pique, bien que ma classe habituelle de voleuse se rapproche plus du rat des rues (qui débute avec une dague et des habits légers).

Le dernier panneau de l'outil concerne le nom et les points d'attribut, à répartir comme pour les jeux de rôle sur table entre 6 caractéristiques qui rappelleront de bons souvenirs aux joueurs de Donjons & Dragons : Force, Dextérité, Intelligence, Constitution, Perception et Charisme. J'ai choisi la répartition par défaut, mettant tout en force et en constitution, sans délaisser la dextérité et la perception. Par contre, du côté de l'intelligence et du charisme, on pourra repasser !

 

Découverte de l'interface

L'interface est minimaliste, avec une disposition classique calquée sur tous les MMORPG du moment :

  • en haut :
    • à gauche : la vie en vert, l'endurance en rouge, la mana en bleue, avec à côté les statuts liés à la satiété et à l'énergie
    • à droite : la mini-carte avec l'heure du jour, la température et les coordonnées
  • en bas :
    • à gauche : le canal de discussion
    • au milieu : les raccourcis des capacités
    • à droite : les menus, avec au-dessus le taux de rafraîchissement et la latence serveur (rarement en dessous de 150 ms).

Mais après tout, faut-il réellement innover de ce côté ? Je n'en suis pas certaine et cela me va parfaitement. Du côté des menus, il y a une feuille de personnage, un inventaire, l'artisanat pour les objets d'inventaire, l'artisanat pour les objets de maisons, les capacités, le livre de connaissances et les paramètres. Les panneaux sont simples, mais fonctionnels et plutôt jolis, en plus d'être très clairs et de pouvoir être positionnés sur l'écran de jeu.

 

Exploration

Le jeu en lui-même présente une caméra isométrique fixe, en vue du dessus bloquée (impossible de changer l'angle de vue). L'apparence est plutôt sympathique, mais ce n'est pas non plus d'une qualité exceptionnelle. Bien sûr, par rapport aux références du genre (je pense par exemple à Ragnarok), cela n'a rien à voir mais, à l'aube de 2020, j'avoue que j'attendais un peu mieux. En plus, en regardant dans les détails, il y a de quoi faire pour améliorer les textures et les formes, et cela devient vraiment grossier au maximum de distance (m'amenant donc à jouer au plus proche de mon personnage).

Le personnage se déplace au clic de la souris, tout comme ses attaques qui se limitent à spammer en lançant ici et là quelques capacités avec un gros délai de rechargement. Je n'ai pas trouvé de monture, tout se fait à pied, éventuellement en tirant un wagon (à construire) pour transporter plus d'objets.

D'après la carte, le monde paraît gigantesque, je n'ai pas cherché à le parcourir en entier, car il y a trop de monstres. J'ai été chassée par une grande quantité d'araignées et de loups qui m'ont fait passer l'envie de me rendre dans des contrées sauvages. Je me suis promenée autour de la zone d'apparition, ramassant tout ce que j'ai pu trouver : fleurs, fruits, cailloux, branches... Grâce à ça, j'ai ainsi pu bricoler une hache (pour abattre les arbres) et un marteau (pour miner), des éléments essentiels à la création d'une maison !

 

Petit coin de paradis

Pour s'installer dans Fractured, il faut trouver un emplacement libre. J'erre un moment de carré gris en carré gris, sans succès. Et pour cause : le gris indique des zones occupées, les libres sont dorées. Rien n'explique cela car, quand je tente de poser ma maison sur un terrain qui paraît libre (revendiqué mais rien de construit), le message d'erreur se contente de me dire que je ne peux pas construire ailleurs que sur mon terrain. Heureusement, je persiste, et je m'éloigne suffisamment pour découvrir ce changement de couleur et réussir à revendiquer mon bout de terrain.

La maison se construit ensuite en différentes étapes, demandant d'apporter des bûches de bois et des blocs de pierre pour voir les fondations, puis les murs, et enfin le toit se monter. J'installe également une barrière pour entourer mon jardin, ainsi qu'un lit, un foyer et un coffre à l'intérieur. Le foyer sert à se reposer (pour régénérer l'énergie) ainsi que cuisiner (pour manger et remonter la satiété). À l'extérieur, je pose un poste de nettoyage des peaux, un établi et une baignoire de tannage. Le premier est obligatoire pour obtenir des peaux d'animaux utilisables, que je peux ensuite faire tremper pendant seize heures dans la baignoire afin, ensuite, de récupérer du cuir traité (utilisable pour créer des meubles ou du matériel). Il m'a fallu entre deux et trois heures pour terminer ma maison, équipée de ce qu'il me faut pour survivre dans ce monde sauvage.

 

Conclusion

Présentant une copie très propre, quoique la note "old-school" puisse déranger certains joueurs, Fractured manque vraiment de contenu à l'heure actuelle. J'avoue qu'une fois ma maison terminée et une armure créée, je n'ai pas trop vu d'autres objectifs. Il y a aussi des bugs. Des gens se plaignaient, sur le canal de discussion général, d'objets qui disparaissaient de l'inventaire. J'ai eu des éléments d'arbre inutilisables coincés en l'air. La latence est assez catastrophique, amenant les ennemis à avancer en saccades. Le pointage est un peu laborieux, notamment pour attaquer les ennemis, amenant le personnage à faire des tours sur lui-même. Mais, dans l'ensemble, pour une alpha, c'est prometteur. Wait & See !

Pour vous inscrire, rendez-vous sur le site officiel (avec au passage mon code de parrainage !) :

Fractured - Site officiel


Jeux du moment

>> Liste complète <<