Publicité

PGW 2019 – Le Donjon de Naheulbeuk

Je connais le Donjon de Naheulbeuk depuis le début des années 2000, depuis la saga MP3, à cette époque où internet en était à ses balbutiements et où télécharger un titre musical prenait des heures et coûtait une fortune car, à l’époque, la connexion se payait à la minute… En 2003, Pen of Chaos était même venu avec son groupe, Naheulband, jouer à l’occasion des Joutes du Téméraire à Nancy. Mais 16 ans plus tard, c’est bien pour le jeu vidéo que nous l'avons découvert sur un stand de l’espace Game Connection.

Le jeu a bien failli ne jamais voir le jour. Lorsqu'Artefacts Studio a voulu racheter les droits du jeu vidéo en 2009/2010, cela s'est joué à 15 jours... Les droits de tous les produits dérivés venaient d'être donnés par Clair de Lune (qui s'occupe de la BD) aux mêmes personnes qui allaient se charger de la série. Malgré un blocage subi à cause des problèmes rencontrés de ce côté, Artefacts crée un premier prototype en 2014 grâce à des aides européennes... mais les problèmes de droits bloquent toujours le développement, empêchant le jeu d'avancer tant que la série ne sort pas. Au final, le développement à proprement parler ne débute qu'en octobre 2017 ! Mais les choses se sont enfin concrètisées : une alpha est prévue pour fin décembre, et la fin de production est prévue pour juin 2020, avec une sortie estimée pour l'été 2020, sur PC et Mac.

Depuis le premier prototype, le jeu a énormément changé en terme de conception. Ils ont tenu à s'émanciper de la série autant que de la BD pour avoir un style plus international, qui fonctionnera dans d'autres pays. Le jeu sera en effet traduit en anglais et en allemand, des pays dans lesquels la série audio est inconnue. Il est donc important que l'humour si spécial reste accessible à des joueurs qui s'intéresseront initialement au genre du jeu de rôle stratégique dans un univers avec des références universelles (comme Baldur's Gate), plutôt qu'uniquement grâce à son univers. La traduction s'annonce particulièrement ardue d'ailleurs, et le studio s'oriente vers un travail d'adaptation, et non de traduction, afin de transposer les références françaises à chaque pays. Le recrutement est en ce moment organisé pour doubler les voix dans chaque langue, il y aura notamment du côté français des acteurs de Kaamelott (Franck Pitiot : Perceval, et Jacques Chambon : Merlin)... Fans de la première heure, rassurez-vous, John Lang (le créateur initial qui faisait toutes les voix) incarnera malgré tout 3 des 7 personnages jouables !

L'histoire revisite la première saison. Si j'ai bien compris, le début sera similaire... puis quelque chose se passera différemment, et tout en sera chamboulé. Le studio table sur 40 à 60 heures de jeu, ce sera donc une histoire particulièrement riche, tant du côté des lieux que des personnages. En tout, ce sont plus de 200 personnages qui ont été créés pour le jeu, dont une moitié environ a un rôle parlant. Ces personnages sont pilotés par une intelligence artificielle qui adapte les comportements en fonction des actions du joueur, délivrant les dialogues appropriés à la situation.

Les combats sont au tour par tour, avec un système tactique et stratégique aux règles proches d'un X-COM par exemple. Il faut prendre en compte l'initiative de chacun, la couverture, la direction des attaques, le champ d'action... Le décor est partiellement destructible, permettant de briser certaines couvertures. La caméra se tourne à 360°, avec un zoom/dézoom offrant un bon niveau de détails. Les personnages de l'équipe ont des compétences avec, bien entendu, l'incitation à utiliser les forces et les faiblesses de chacun pour en tirer le meilleur en tant que groupe.

L'essence initiale du jeu est conservée, John a de toute façon validé l'intégralité des contenus créés, allant jusqu'à travailler avec l'un de ses amis sur le scénario. L'ogre a une attaque spéciale sous la forme d'un rot qui étourdit les ennemis proches. L'elfe est en mesure de tirer sur ses compagnons. Logique ! Les personnages ont un langage cru, et j'ai retrouvé exactement l'ambiance décalée que j'avais tant aimée dans la saga. Même la musique est un service rendu aux fans, avec une bande originale créée par le Naheulband, la moitié des titres étant des originaux conçus spécifiquement pour le jeu.

Nous avons vu le jeu tourner pendant une quinzaine de minutes environ. Les héros débarquaient dans une auberge, avant de partir explorer les sombres couloirs d'un donjon, et  finalement s'engager dans une longue bataille dont nous n'avons pas vu la fin. L'ensemble correspondait exactement à l'idée que je m'étais faite de ces héros, jusqu'à la robe verte de l'elfe. Le côté "toon" des personnages correspond à l'ambiance décalée, et le système de jeu me paraît apporter une dimension stratégique tout à fait inattendue, mais également bienvenue. Entre les mains de joueurs compétents, cette équipe va pouvoir faire preuve d'une habileté inattendue pour un tel groupe de bras cassés !

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez retrouver une partie du casting des voix françaises en direct de la Paris Games Week ce vendredi à 14h00. Sont prévus John Lang (créateur de la saga), Franck Pitiot (acteur de la série Kaamelott), Lady Fae (chanteuse du groupe Naheulband) et Benjamin "Benzaie" Daniel (YouTubeur). Ils vont présenter une démo commentée du jeu vidéo suivie d'une session de doublage en direct : sur la scène de Capital Games (située dans le Hall 1, stand C041) ou en direct sur les chaines YouTube et Twitch de l'éditeur Dear Villagers.


Jeux du moment

>> Liste complète <<