Publicité

Plants vs. Zombies : La Bataille de Neighborville – La revanche des plantes

Grâce à un code donné par EA dans le cadre du programme Game Changers, j'ai eu l'opportunité de jouer à partir de la seconde semaine de l'accès anticipé de Plants vs. Zombies : La Bataille de Neighborville de PopCap. Le jeu ne sera officiellement lancé que le 18 octobre mais EA propose actuellement aux joueurs intéressés d'acheter une édition spéciale, la Founder’s Edition, qui offre l'accès à ces 6 semaines de contenu exclusif, les fonctionnalités du jeu se débloquant peu à peu :

 

Découverte de la base avec Mabel

Au premier lancement du jeu, le Colonel Mabel  donne pour mission de parler à 8 petites peluches en forme de tournesol pour apprendre les bases du jeu. Des peluches explosives et complètement fofolles, dans l'esprit de l'univers. Mais avant de partir dans un envol de pétales, ces sept fleurs abordent toutes les fonctionnalités principales de la base :

  • Personnaliser son personnage avec les 7 points d'amélioration dans le stand dédié (stand qui accessoirement permet aussi de changer l'apparence avec des chapeaux, des accessoires, des accessoires bio et des bouches).
  • Utiliser le Mr Reward-O-Tron 9000 qui, contre 30 000 donne une capsule avec un objet d'apparence.
  • Récupérer ses cadeaux auprès de l'étrange magicien Rux.
  • Booster son expérience contre 15 000 pièces d'or.
  • Se téléporter à la base.
  • Tirer sur des cibles d'entraînement.
  • Se rendre à la fête foraine en contrebas, le Parc Linotte, pour y tuer son premier zombie.

La base, fourmillant de détails croustillants et de décors étranges, est également l'endroit où changer sa plaque affichée lors d'une élimination en JcJ, ou encore où promouvoir son personnage à travers les rangs (Recrue, Chevronné, Élite, Super-élite et Maître), chacun possédant 10 niveaux à grimper. C'est enfin le moyen d'accéder aux différents contenus, qu'ils soient JcE ou JcJ, et de passer des plantes aux zombies.

 

 

Centre-ville (JcE plantes)

Depuis la première semaine (le 4 septembre), les plantes peuvent accéder à une grande zone JcE intitulée le centre-ville en montant à bord de Penny, un camping-car à propulsion. Il y a une grande quantité de choses à faire sur place dans un monde ouvert proposant des quêtes et des objets à collectionner (coffres, nains et cassettes), mais aussi une trame principale à suivre, notamment pour débloquer la très pratique tondeuse à gazon (l'Hallucinateur). Le jeu s'effectue en solo, ou avec jusqu'à 3 autres personnes (pour un total de quatre), que ce soient des amis ou des inconnus (en fonction du paramètre de confidentialité).

Un peu partout, les zombies attendent les gentilles plantes, prêts à les tuer. Lorsque les quêtes sont lancées, cela remplace les zombies "normaux" par ceux spécifiques au défi, rendant également inutilisables certains objets de collection le temps de l'événement. Même si cela casse un peu l'immersion, ce choix de conception est cependant compréhensible car cela évite de se retrouver face à deux fois plus d'ennemis à abattre. Les choses sont déjà assez compliquées comme ça, le niveau m'a paru relativement élevé et je suis souvent tombée au combat. Heureusement, la plante réapparaît  rapidement, le jeu sauvegardant la progression sur le principe de points de contrôle, ce qui évite de reprendre de zéro. Toujours par rapport à cette difficulté, je ne conseille vraiment pas de venir avec une plante qui ne soit pas polyvalente (et notamment un support), il faut ici infliger un DPS conséquent pour s'en sortir (j'ai pour ma part gardé le classique pisto-pois).

Les objectifs sont variés, même si l'objectif reste toujours de tuer des choses : parfois ce sont des boss, parfois ce sont des escortes, d'autres fois il faut survivre à des vagues. J'ai notamment bien aimé cette dernière activité qui, de plus, propose de faire pousser des plantes de support dans des pots pré-établis afin de survivre à des vagues successives de zombies. Cela rappelle avec plaisir le jeu historique PVZ.

Le trophée de la meilleure bouille de la zone va au yéti au trésor, un monstre qui s'enfuit en déposant derrière lui des pièces d'or et qu'il faut abattre avant qu'il ne disparaisse dans le sol (cela vous rappellera certainement un certain gobelin...).

La monnaie spéciale de cette zone est le taco. Il permet notamment d'acheter des cartes pour débloquer l'emplacement des éléments à collectionner.

Lors de mon exploration, j'ai filmé deux rencontres de la zone :

 

JcJ

Il y a pour le moment deux cartes joueurs contre joueurs en cette seconde semaine de l'accès anticipé : à la conquête du gazon (carte en expansion à 24 joueurs avec une équipe qui attaque et une autre qui défend) et élimination par équipe (deux équipes de 8 joueurs s'affrontent, la première à atteindre 50 éliminations remporte la partie). L'accès se fait via un portail tourbillonnant de la base, mettant automatiquement en relation avec d'autres joueurs. Chacun joue alternativement les plantes, puis les zombies. Il est possible de passer son tour pour l'un des camps, mais cela coûte une portion des récompenses finales, incitant donc cette alternance qui évite les problèmes de files d'attente trop longues pour un camp.

Il n'y a ici pas grand chose à dire, c'est du JcJ déjanté, avec des plantes qui croquent des zombies et des zombies qui se promènent dans d'étranges chars qui dézinguent tout ! Les alliés morts peuvent être ramenés à la vie grâce à une brève incantation (plus de gens participent, plus ça va vite), sinon la réapparition est presque instantanée à l'un des points de contrôle proches. Le rythme n'est pas particulièrement effréné. Sauf quelques rares cas, la mort n'arrive pas avec un seul coup, ce qui offre l'opportunité de réagir, pour se cacher ou pour s'approcher d'un soigneur. La vie remonte également assez bien une fois hors combat. Après, la capacité à survivre dépend énormément de la classe incarnée et du jeu d'équipe. Je joue soigneur et, dans certaines parties où aucun autre joueur ne me protège, je meurs énormément avec mes 100 pauvres points de vie. Bien sûr, quand quelques personnes restent autour de moi, ils font un massacre avec tout mon soutien !

Un tableau des scores résume les performances des joueurs, avec des trophées suivant l'écran de victoire. Je ne sais pas si c'est une question d'équilibrage ou si la communauté maîtrise moins les zombies, mais j'ai systématiquement gagné lorsque j'incarnais les plantes, et perdu lorsque j'incarnais les zombies... Je me sens en tout cas à titre personnel plus à l'aise avec les plantes.

 

Conclusion

Il existe un troisième gros contenu que je n'ai pas encore eu l'occasion de tester, la carte JcE des zombies, Bois bizarre. Et dès mardi, le jeu s'enrichira de Jardin et cimetière OPS (JcE) et des Modes pot-pourri (JcJ). Vous l'aurez compris, ce nouveau PVZ grouille de choses à faire qui vous occuperont des dizaines d'heures à tuer des plantes ou des zombies, qu'ils soient dirigés par l'ordinateur ou de vrais joueurs. L'ambiance déjantée est toujours au rendez-vous, supportée par des graphismes colorés et une bande-son dynamique. Si vous aimez tirer sur tout ce qui bouge sans vous prendre la tête, alors ce jeu est pour vous ! Par contre, si vous aimez les jeux de tir sérieux ou réaliste, fuyez, car vous allez rager en disparaissant dans l'estomac d'une plante violette !

Le jeu est pour le moment vendu seulement 29,99€ ! Profitez-en car le prix augmentera une fois l'accès anticipé terminé :


Jeux du moment

>> Liste complète <<