Publicité

Gamescom 2019 – No Straight Roads

Lorsqu'on regarde le trailer de No Straight Roads, il est difficile de savoir exactement à quel type de jeu on a affaire. Du coup, pouvoir l'essayer une vingtaine de minutes aide énormément à comprendre. Ou pas en fait !

Parce que cette démo réalisée exclusivement pour la gamescom 2019 est, non seulement, pas très bonne techniquement parlant, mais surtout, il semblerait que le concept même du jeu ait été oublié si on se fie au trailer. Explications...

No Straight Roads se déroule à Vinyl City, dans un monde dystopique où l'Electronic Dance Music règne sur le monde et où les plus reconnus des artistes de ce genre dictent ce que les gens doivent aimer comme musique au point d'avoir quasiment tué tous les autres genres.

Cette dictature ne plaît cependant pas à tout le monde et certains essaient de faire revivre les autres genres de musique. C'est le cas de May Day avec sa guitare et Zuke et ses baguettes de batteur, deux fans de rock  qui, après avoir constaté d'eux-mêmes le blocus effectué par les têtes pensantes qui contrôlent la musique, décident de lancer une révolution musicale.

Concrètement, le premier titre du studio Metronomik se veut un jeu d'action musical basé sur le rythme. Comprenez par là que le timing et le rythme du tempo musical des adversaire sont au coeur même du système d'esquive et d'attaque. Ce qui aurait pu être sympa si la démo présentée n'offrait pas un décalage entre le visuel et le son moins flagrant que dans les cinématiques, mais tout de même présent. Autant vous dire que ce décalage donne le ton du reste de la partie et, même si on finit par s'y adapter un peu, jouer dans ces conditions reste délicat.

Mais on passe le didacticiel qui nous explique le rythme d’attaque des ennemis, qui nous indique les boutons ainsi que les spécificités de gameplay, comme la possibilité de changer de personnage comme bon nous semble pour permettre à son compagnon de regagner sa vie, comme le système de combat en temps réel qui se base sur un schéma de rythme assez difficile à suivre sans bobos avec plusieurs ennemis qui infligent des dégâts de zone en quasi simultané...

Et puis une fois terminé, on enchaîne avec un boss et son panel d’attaques rythmées, donc facilement anticipables dès lors qu’on a compris son schéma comportemental.

Mais entre les deux qu’y a-t-il ?

Ceci reste un grand mystère… Et c’est bien le souci conceptuel de la démo car les combats de boss c’est bien, mais ce n’est clairement qu’un point final de chaque niveau, là où le trailer montre qu’il y a quelque chose qui semble très orienté Action/Beat Them All au coeur du jeu et qui a été susurré par un didacticiel très léger.

Donc vous dire que No Straight Roads semble prometteur, je ne peux pas !  Tout comme je ne peux pas vous dire qu’il vaut mieux l’oublier ! Je n’en sais rien, à cause d’une démo vraiment mal pensée et qui ne montre finalement qu’un peu de gameplay rythmique mal calibré sur une bande son certes de qualité que ce soit pour les musiques comme pour les bruitages et les voix.

Ce que je peux vous dire, c’est que montrer No Straight Roads aussi tôt dans sa production me semble personnellement un peu trop prématuré. Le concept est vraiment intéressant et pour sûr, il mérite un sérieux coup d’oeil rempli de curiosité lorsque sa sortie en 2020 sur PC et PlayStation 4 approchera mais, pour le moment, il est vraiment bien trop tôt pour dire autre chose que : « Il est préférable d’attendre d’en voir sérieusement plus avant de porter un quelconque jugement sur le jeu. »


Jeux du moment

>> Liste complète <<