Publicité

Killsquad – Défouloir précoce

J'ai eu l'occasion de croiser de nombreux jeux qui se veulent jouables en solo ou en coopération du même genre que Killsquad. Je pensais avoir devant moi un diablo-like classique avec un univers différent... je me trompais bien lourdement.

 

Graphismes et ambiance

Note : Malgré ma configuration dans la moyenne, je n'ai pu jouer qu'en résolution basse pour ne pas souffrir de ralentissements, la qualité des captures d'écran s'en trouve donc impactée.

Personnellement, je trouve le jeu assez gourmand et mal optimisé par rapport à ce que l'on propose à l'écran. Bien que réussi visuellement, avec un peu d'optimisation, je pense qu'il serait possible d'améliorer la viabilité sur les machines les plus modestes. Pour ce qui est des textures, des effets, des ennemis, des personnages, il n'y a rien à redire, c'est impeccable. Seulement le souci, c'est que l'on a  droit aux mêmes décors sans arrêt. Les mêmes 3 ou 4 types de décors avec 3 ou 4 variations qui ne changent pas. C'est un peu dommage et renforce le côté répétitif du jeu.

Au niveau de la bande son et des effets sonores, on reste dans du classique mais efficace.

Histoire

L'histoire de ce jeu... bah y en a pas. C'est assez dommage au final, mais on se contentera de faire des missions pour je ne sais quelle raison. Pour avoir un semblant de profondeur, il faudra lire les descriptions des personnages, qui sont au nombre de quatre.

  • Troy - Le pistolero
    • Un marchand d'armes, joueur et assassin à ses heures perdues. Un mec que l'on veut avoir dans son équipe. Ses armes : les revolvers au plasma.
  • Kosmo - Le revenant
    • Un mort récupéré dix ans après son décès par la corporation. Il a sûrement été ressuscité pour combattre et faire le sale boulot. Son arme : le marteau.
  • Cass - La nonne-guerrière
    • La cheffe d'un ordre de guerrière. Elle possède des talents dans la téléportation et l'invisibilité. Redoutable et puissante, on la souhaite dans son équipe. Son arme : le katana.
  • Zero - Le chirurgien
    • Un robot médical de combat défectueux qui a des des tendances meurtrières. Le médecin du groupe un peu taré. Son arme : le fusil laser.

 

Gameplay

Avant de lancer une partie, il faut passer par quelques vérifications d'usage. Le personnage que l'on désire, l'équipement, et bien évidemment la mission que l'on souhaite lancer. Une fois cela fait, on devra faire face à toute une myriade d’ennemis aussi étranges les uns que les autres. Pour arriver au bout des zones, il faudra remplir les objectifs de la carte, seul ou avec des alliés. Regardons en détail le déroulement de tout cela.

Équipement

Votre personnage possède un équipement standard qui convient aux missions de base. Plus vous remplirez de missions, plus vous aurez de crédits. Plus vous aurez de crédits, plus vous pourrez en dépenser chez le marchand. Plus vous en achèterez chez le marchand, plus la qualité sera augmentée (jusqu’à un certain point). Avoir un équipement plus performant vous permettra de participer à des missions plus dures et potentiellement plus intéressantes. En théorie en tout cas.

Il existe deux types de marchands : le classique qui est fournisseur de la corporation et celui du marché noir. Les devises ne sont pas les mêmes, et la puissance non plus. Une fois en possession d'une arme, vous pourrez activer ses effets supplémentaires en l'améliorant, ce qui donnera parfois des effets dévastateurs.

Missions coop ou solo

Une fois l'équipement prêt, vous devrez choisir une mission et décider si vous partez en groupe ou en solo. Certaines missions devront obligatoirement s'accomplir en groupe (comme les missions d'élites représentées par un cadre doré) et d'autres n'auront aucun prérequis à part votre niveau d'équipement.

Vous pouvez partir avec 4 personnages (identiques si vous le souhaitez) et vous devrez faire avec les forces et faiblesses de chacun. Idéalement, il faut un perso de chaque pour avoir un tank, un dps distance, un dps cac et un soigneur. Mais cela arrive très rarement.

Pour ma part, bien que Troy et Cass fassent énormément de dégâts, je trouve que Kosmo est surpuissant comparé aux autres. Il possède un bouclier qui se recharge en infligeant des dégâts, une invulnérabilité de groupe, des améliorations de dégâts, des zones de dégâts assez puissantes et une seconde vie au cas où. L'on se retrouve, avec les talents adéquats, avec un perso simplement intuable et une bonne puissance. J'ai testé le jeu jusqu'au niveau d'équipement 75 et la tendance est restée la même.

 

Mon personnage a du talent

Lors de la partie, vous aurez à choisir entre différents talents (consultables avant la partie dans l'onglet des héros). Vous commencerez toujours niveau 1 et finirez toujours niveau 10. Vous aurez des talents améliorant vos compétences au niveau 2 / 4 / 8  et une compétence ultime au niveau 6 et son amélioration ou bien un boost puissant d'une autre compétence au niveau 10. Libre à vous d'essayer chaque amélioration pour trouver votre style de jeu.

 

Contrôles

Le jeu peut se jouer au clavier/souris ou bien avec une manette. Cependant, chacun possède des défauts réellement importants :

  • Clavier et souris : juste indispensable pour viser juste avec Troy et Zero. Mais il est complètement impossible de choisir ses touches. Problématique un peu particulière, surtout pour les gauchers qui seront désavantagés à cause de l'emplacement des raccourcis.
  • Contrôler : une fois pris en main, jouer avec Cass et Kosmo devient assez plaisant, mais possède un manque de précision flagrant pour Troy et Zero.

Cela est vraiment contraignant de ne pouvoir changer ses touches (à moins d'avoir loupé l'emplacement de l'option), surtout de nos jours où cela est répandu sur presque tous les jeux. Un peu dommage, car cela nuit carrément au confort des joueurs.

 

Partie et contenu

Chaque partie se déroule en deux temps : la phase d'exploration où l'on rencontre les ennemis, monte de niveau, ramasse des objets et la zone de l'objectif avec soit une mission d'escorte, de défense d'une zone soit l'élimination d'un boss. Si tous les membres d'une équipe meurent, vous avez perdu.

Après avoir fini, vous recommencez encore et encore, sans réellement d'autre but que de monter votre niveau d'équipement. Sans histoire ni réel but... je pense que cela vide un peu le jeu de sa substance. De plus, remplir le bestiaire n'est pas vraiment quelque chose de compliqué ni d’intéressant à faire.

 

En résumé

Killsquad est un jeu qui avait du potentiel tant au niveau de l'équipe que de la réalisation. Cependant, les nombreux points noirs viennent très franchement obscurcir le tableau : l'histoire inexistante, la relative facilité, les contrôles et la répétitivité. C'est réellement dommage, mais étant en accès anticipé, les développeurs ont encore du boulot de prévu sur leur carnet de route. Dans l'état actuel, il me serait difficile de le recommander pour autre chose que du défouloir de temps à autre mais, dans le futur, il pourrait en être tout autrement. À suivre !


Jeux du moment

>> Liste complète <<