Publicité

Total War: THREE KINGDOMS – La Chine entre en guerre

Débutée en juin 2000, la série Total War nous revient avec un nouvel épisode et nous emmène en Chine, en l’an 190 de notre ère, soit un peu avant l’époque des Trois Royaumes, vers la fin de la révolte des Turbans jaunes.

Cette période de l’histoire de la Chine est connue à travers deux grands spectres, une version historique  reconstituée via plusieurs documents d’époque et particulièrement les « Chroniques des Trois Royaumes » écrites par l’historien Chen Shou vers la fin du IIIème siècle et une version romancée et fantasmée écrite par Luo Guanzhong au XIVème siècle et faisant partie des « Quatre livres extraordinaires » de la littérature chinoise.

Les développeurs de chez Creative Assembly avaient alors le choix : faire un épisode historique en se basant sur les Chroniques ou une version plus fantasmée via les fameuses romances. Et bien, ils ont eu l’excellente idée de vous laisser choisir vous-même ! Que ce soit dans une campagne ou lors de batailles historiques en multijoueurs, vous aurez le choix de jouer en mode historique ou en mode Romance.

Ce choix influe directement sur les batailles. En mode Romance, vos généraux et autres unités spéciales seront seuls, beaucoup plus forts qu’un soldat de base. Certains seront capables d’affronter des centaines d’hommes, de lancer des attaques spéciales ou bien d’inspirer vos hommes via des améliorations. Ils pourront par exemple les rendre insensibles aux flèches ou empêcher les unités ennemies d’esquiver durant quelques secondes. En mode Romance, il est également possible de faire s'affronter des généraux en duel. Outre ces frictions épiques, les autres unités sur le champ de bataille n’interviendront pas sauf ordre contraire.

En mode Historique, vos généraux seront accompagnés de gardes du corps d’élite et ne seront pas invulnérables. La fatigue aura également un impact plus grand. Au final, les stratégies sur l’ensemble de votre armée seront bien plus importantes.

Au-delà du mode (Romance ou Historique), vous commencerez une campagne par le choix de votre général. Vous avez également la possibilité de régler la difficulté de la partie diplomatique et des batailles indépendamment l’une de l’autre. Le choix de votre général n’est pas anodin non plus, certain ont des débuts bien plus simples que d’autres : par exemple, Cao Cao commencera avec une armée assez puissante, une capitale et ne sera pas détesté au contraire de la Reine des bandits qui commencera dans la montagne, sans ville et sans possession, tout en étant méprisée de pratiquement tout le monde.

Votre général aura également accès à une ressource propre différente pour chaque héros. Cao Cao aura la crédibilité comme ressource unique lui permettant par exemple de manipuler la diplomatie et de faire entrer en guerre deux clans n’ayant rien à voir avec vous. Et puisque vos généraux ont une histoire avant le jeu, des relations seront déjà établies, bénéfiques ou non. Dans le même ordre d’idée historique, certains événements se dérouleront dans le jeu vous donnant un choix. Le choix historique sera toujours indiqué si vous voulez poursuivre la véritable histoire ou bien vous en éloigner. Le but d’une campagne est grossièrement de dominer la Chine, mais le but final dépendra des aspirations de votre héros : certains ne veulent pas forcement annihiler toute trace sur ces terres…

Total War: THREE KINGDOMS apporte pas mal de nouveautés sur la partie purement campagne du jeu. L’une d’entre elles est le réseau d’espions permettant à l’un de vos personnages non pas simplement de voir ce qui se passe discrètement sur une partie de la carte, mais carrément d’être recruté par une autre faction et d’y faire sa vie. Ce personnage pourra être recruté dans des postes importants donnant divers avantages selon son affectation. Un général infiltré pourra  ouvrir les porte d’une citadelle et donnera une vision derrière les lignes ennemies. Bien sûr, vous vous en doutez, un espion pourra aussi vous trahir. Mais le jeu va encore un peu plus loin : certains espions travaillant pour vous peuvent être employés en tant qu’agent double par votre ennemi et se retourner contre vous. Le jeu propose évidemment d’autres nouveautés qui vous seront dévoilées petit à petit durant vos sessions de jeu.

 

Conclusion

Au premier abord, Total War: THREE KINGDOMS est un jeu complexe, enchaînant des dizaines de fenêtres remplies d'informations utiles dès la première minute, mais le jeu vous explique constamment ce  que vous pouvez faire et à quoi sert telle ou telle chose. Si vous êtes habitué, vous pouvez complètement couper les conseils prodigués durant la campagne.

Côté direction artistique, c’est beau, aussi bien la carte de la campagne que les menus faisant penser quasiment tous à une estampe chinoise. Mention spéciale à l’arbre des réformes qui est simplement magnifique !

Les musiques ne sont pas en reste, elles aussi d’inspiration chinoise, calmes et reposantes durant les phases de diplomatie et épiques durant les batailles.

Côté technique, le jeu est vraiment bon. Bien sûr, il existe des jeux beaucoup plus beaux à notre époque mais ils ne sont pas tous capables d’afficher plus de 20 000 hommes sur une carte tout en restant fluides. Certaines unités sont bien plus belles que d’autres, mention spéciale pour les généraux. D'une façon générale, les animations, quand deux unités entrent en conflit, ne sont pas aussi détaillées qu'elles pouvaient l'être dans Shogun 2. Par contre, les duels de généraux sont superbes et divertissants à regarder, ce qui vous vaudra sûrement la perte de vos unités d’archer à l'arrière qui se font annihiler par des cavaliers ennemis pendant que vous regardez le fameux duel…

Total War: THREE KINGDOMS propose plusieurs modes de jeu, le mode Campagne jouable hors ligne, en ligne et même en lan ! En multijoueur, il vous sera possible de jouer en affrontant des joueurs ou en jouant en coopération avec une personne aussi bien en mode Campagne qu'en bataille pure. En ligne encore, le jeu propose des batailles en mode libre mais aussi en mode classement, vous faisant gagner/perdre en rang selon vos victoires/défaites. Et comme tout épisode historique de la série, vous pouvez rejouer quelques batailles historiques comme la fameuse bataille de la falaise rouge, que ce soit en mode Historique ou Romance d’ailleurs.

Enfin, il est temps de réellement conclure, Total War: THREE KINGDOMS est un excellent opus de la série Total War, celui qui propose le plus de nouveautés sur le plan diplomatique. Si vous aimez les Total War, foncez dessus. Et si vous êtes nouveau sur la série, n’ayez pas peur, vous allez avoir du mal au début mais ça va venir petit à petit et vous allez probablement passer des nuits blanches sans même vous en rendre compte.


Jeux du moment

>> Liste complète <<