Publicité

Nerf Rival Overwatch – Test des 3 blasters

Le 14 mars sont sortis en exclusivité chez Micromania trois blasters créés par Hasbro, en partenariat avec Blizzard, reprenant l'arsenal de personnages emblématiques d'Overwatch : McCree, D.VA et Reaper. Et j'ai eu la chance de les recevoir pour vous les présenter !

Je vais directement commencer à parler des munitions car cela concerne toutes les répliques d'armes : elles ne fonctionnent pas avec les habituelles fléchettes Nerf, mais des billes en mousse de 2 centimètres environ propulsées par un mécanisme à ressort. Ainsi, elles ont une force de propulsion bien plus importante (2.4 mètres par seconde), ce qui entraîne également une limite d'âge plus importante (14+). Par comparaison, car je présume que vous vous posez maintenant la même question que moi, les véritables armes de poing tirent entre 250 à 500 m/s (pouvant aller jusqu'à 1300 m/s pour certains fusils).

Une petite vidéo de démonstration :

 

Nerf Rival Overwatch McCree

Ne pouvant accueillir qu'une seule bille à la fois, ce pistolet se charge de manière atypique en tirant la partie avant du canon vers la crosse, ce qui décale le barillet latéralement. Le mécanisme demande d'avoir une bonne prise des deux mains, et donc de lâcher la gâchette, voire de coincer l'arme contre son corps pour plus de force. Une fois la bille glissée dans l'unique emplacement rond (qui ressemble donc aux barillets des véritables six coups), le pistolet s'arme en retirant l'avant du canon vers la bouche, ce qui replace le barillet d'un clic. Une arme qui a de la classe donc, d'autant plus avec son chien réactif et son éperon tournant sous la crosse, mais qui, par contre, ne permet pas d'assurer une cadence de tir très élevée.

En complément des 6 billes grises, un super-badge est fourni avec une languette pour le glisser dans la ceinture d'un pantalon par exemple.

 

 

Nerf Rival Overwatch D.VA

Le plus petit des trois blasters, ce Nerf rose et noir se charge par la culasse, mais bien plus facilement que les autres en tirant sur la partie arrière, au-dessus de la crosse. Pouvant contenir jusqu'à trois billes (trois de couleur verte sont fournies), il nécessite cependant d'être réarmé avant chaque tir avec le même mécanisme que le chargement, même si on ne se retrouve pas obligé de recharger à chaque tir et que sa petite taille permet d'effectuer la manipulation relativement facilement sans lâcher la gâchette.

Une breloque lapin est accrochée en bas de la crosse. Reliée à une chaînette, la breloque n'est pas prévue pour être ôtée (ce qui peut malgré tout se révéler nécessaire dans le cas d'une utilisation sur un champ de bataille, il est dommageable que le constructeur n'ait pas prévu un mousqueton par exemple).

 

Nerf Rival Overwatch Faucheur (Reaper)

Le plus gros des blasters de la série, l'arme de Faucheur est également la plus difficile à armer et nécessite de tirer sur une poignée à l'arrière, au niveau de la crosse sur au moins une dizaine de centimètres. Tant que le mécanisme n'a pas atteint sa butée, il est impossible de le remboîter, quand bien même la culasse est déjà ouverte et toutes les billes à l'intérieur. Vu la taille de l'arme, cela oblige très clairement à prendre ses deux mains, surtout que cela a tendance à se bloquer. C'est d'ailleurs la seule des trois armes à posséder un bouton spécial permettant de forcer l'ouverture du chargeur pour en débloquer d'éventuelles billes coincées. Une fois dans l'action, c'est cependant le blaster qui a le plus gros potentiel de tir avec 8 billes pouvant être préchargées simultanément même si, une nouvelle fois, il faudra à chaque fois réarmer le mécanisme en tirant sur la poignée.

Il n'y a dans ce pack rien d'autre que les 8 billes rouges.

 

Conclusion

Moins pratiques que d'autres blasters Nerf que j'ai pu tester, ces trois armes inspirées d'Overwatch demandent à mon avis un peu trop de force pour être rechargées, ce qui rend le maniement laborieux. La puissance et la précision des tirs sont cependant indéniables, ce qui en fait des armes mortellement efficaces. Il ne vaut juste mieux pas rater sa cible car, le temps de recharger, l'adversaire aura eu le temps de tirer plusieurs fléchettes s'il utilise un blaster classique.


Jeux du moment

>> Liste complète <<