Publicité

Battlefleet Gothica Armada 2 – Les guerres spatiales de retour

L'univers de Warhammer 40K est l'un des plus vastes univers qui existe. On peut le retrouver sous plusieurs formats comme celui des figurines, des romans, des jeux de plateaux ou encore des jeux-vidéo. Même sur ce point, les jeux sont assez différents tant en termes de narration que de style. Battlefleet Gothica Armada 2 qui fait suite au premier opus assez bien accueilli par le public en son temps revient deux années plus tard pour gommer et améliorer les différents aspects de son premier jeu.

Tindalos Interactive reste sur les bases du premier opus en proposant des batailles spatiales sur un plan unique où vous pourrez affronter les différentes races de l'univers Warhammer 40K. Il est possible, en multijoueur, de jouer avec les 12 races présentes dans le jeu de plateau. Chacune des ces races a plusieurs sous-factions possibles qui ont certains avantages/inconvénients. Pour les puristes du genre, vous pouvez créer votre propre escouade pour les parties multijoueurs. Fait intéressant, chacune des races a un gameplay qui lui est propre. Les Nécrons par exemple ont un trait de régénération pour tous leur vaisseaux qui offre un gros avantage sur les combats assez longs. Les Tyranides eux jouent sur le surnombre avec de nombreux petits vaisseaux pour gagner la bataille.

Coté gameplay, le studio a fait de gros efforts sur l'interface en l’allégeant de façon drastique pour le bien du joueur. Il devient beaucoup plus simple de faire la micro-gestion de vaisseaux. La sélection de plusieurs unités vous permet de gérer aussi toutes les actions spéciales de chacun de vos vaisseaux. Cette fonctionnalité est géniale durant les combats pour répondre aux différentes situations sans devoir passer par tous les vaisseaux de votre flotte. Chacun des vaisseaux aura plusieurs actions possibles allant des actions attaquantes (torpilles, mini-flotte...) à des actions défensives (bombe de stase, bouclier...). Il est toujours possible durant les combats de mettre des cibles prioritaires sur les vaisseaux adverses ainsi que de forcer vos unités à se concentrer sur une partie du vaisseau (générateur de bouclier, moteurs...).

L'autre gros point fort du jeu est la campagne qui se situe après les événements du premier opus encore et toujours avec Abaddon le Fléau, l'un des gros antagonistes de l'univers Warhammer 40K (coucou les croisades noires à répétition). Le système de Cadia est encore sous le feu ennemi et vous devez le défendre au péril de l'univers. A l'inverse du premier, il sera possible de jouer trois campagnes avec à chaque fois une race différente (Impérium, Nécrons et Tyranides). D'après les dernières informations sur Twitter et le site officiel, il est déjà prévu une quatrième campagne pour le jeu (sûrement en DLC).

Outre les batailles spatiales, les campagnes s'articulent autour d'une carte tactique où vous pouvez contrôler des systèmes pour gagner d'un côté des ressources mais aussi activer certains bonus. Chacun des systèmes peut posséder certains points stratégiques qui peuvent être améliorés pour consolider vos atouts ou activer certains effets (bonus de production, ...). Même si vous avez un commandant de flotte lié à l'histoire, vous pouvez posséder plusieurs navires de guerre et donc créer plusieurs flottes pour étendre votre territoire. Grâce aux chantiers navals, chacune de vos flottes peut s'agrandir pour augmenter sa force de frappe ou encore combler ses inconvénient.

Au fil de l'histoire et des combats, vos personnages gagneront de l'expérience de renommée que vous pourrez dépenser dans un arbre de talent pour devenir plus efficace durant les batailles spatiales. Au début, il est assez simple de s'étendre sur les cartes, mais l'IA va vite se retourner contre vous pour vous déposséder de vos biens. Pour équilibrer votre progression, le jeu met en place une sorte de niveau d'urgence et de menace qui fera augmenter le nombre de raids contre vos points stratégiques.

Déjà bien amoureux de l'univers et du premier opus, je trouve que le studio a fait beaucoup d'efforts pour gommer les principaux défauts du précédent. La simplification et la nouvelle ergonomie de l'interface rendent le jeu beaucoup plus simple pour les néophytes et bien plus stratégique pour les experts. L'approche du multijoueur est aussi dans la même veine en mettant tout le monde au même pied d’égalité car il n'y a pas de talents ou de vaisseaux à débloquer. Un petit bémol par contre concernant les temps de chargements qui, j’espère, vont être corrigés rapidement car ils peuvent être assez longs sur plusieurs cartes. Quelque chose que je n'ai pas testée,  mais qui peut être sympathique à faire : la campagne en coopération !


Jeux du moment

>> Liste complète <<