Publicité

Everspace – Une aventure spatiale !

Il était une fois, dans l'espace lointain, un monde où les jeux vidéo de qualité étaient légions, où l'homme et la machine étaient en harmonie pour une expérience de jeu sans lag, sans clipping et sans aliasing bien moche... Bref, bien loin de chez nous !  Aujourd'hui, nous allons vous découvrir un jeu assez intéressant : Everspace, Stellar édition.

Vu qu'il faut bien commencer quelque part... le jeu propose, via un menu assez sobre mais clair et concis, trois types de difficulté. Il faut bien comprendre par là, que c'est pas vraaaaiment important, c'est juste que vous pourrez choisir à quelle vitesse vous allez vous faire poutrer méchamment la tête par les ennemis, mais vous pourrez le changer plus tard.

Une fois dans le bain... WAOUH... le jeu est sublime. On en a rapidement plein la vue tant l'espace est bien réalisé et propose une expérience visuelle intense, qui colle rapidement avec les effets de vos armes et tout le toutim. Le tout est sublimé par une ambiance sonore pile poil. La prise en main, bien qu'un peu compliquée au début, se laisse assez rapidement apprivoisée et révèle tout son potentiel au bout d'un certain temps de jeu grâce à des combats nerveux et bien foutus.

Le but de ce jeu est donc assez clair. Vous devrez parcourir les sept différents secteurs du jeu, découpé en quelques zones, pour atteindre la "fin" du jeu et connaitre le fin mot de l'histoire qui tient sur un timbre poste... mais on y reviendra plus tard. Mais le jeu nous livre alors un défaut qui est problématique : c'est vide. Je veux bien que l'espace ne soit pas forcement aussi touristique que la tour Eiffel un samedi après-midi... mais là, il y a un peu d'exagération. Heureusement que certaines zones proposent quelques objectifs particuliers (trouver des objets, sauver un vaisseau, désactiver des brouilleurs) ou quelques handicaps (censeur HS, tempête électrique).

Et vu que j'avais dit que j'y reviendrai, voici le début de l'histoire :

"Vous avez découvert (au bout du premier ou deuxième secteur) que vous êtes un clone, que votre corps est malade et se fait ravager par la maladie... et vous devez le retrouver, donc vous suivez un signal."

Pour faire simple, vous rencontrerez trois faction : le G&B, les hors-la-loi, et les Okkars. Pour faire court, il y en a deux sur trois qui veulent vous atomiser. Lors de vos explorations de ce vide, pour trouverez des épaves à  fouiller, des stations d'essence, de ravitaillement ou de commerce simple ici et là. J'aurais aimé un peu d'interaction et d'histoire avec les factions, mais non. On a vaguement le droit à du commerce, et c'est tout. Surtout que le minage et la fouille pour trouver les matières servant à créer des armes/objets et se réparer sont vitaux... on amasse vite beaucoup de choses.

En général, une partie se déroule de cette manière : vous explorez, vous combattez, vous mourrez. Une fois mort, vous revenez à un menu qui vous proposera d'acheter de nouveaux types de vaisseaux (trois pour être précis), de dépenser vos crédits pour des améliorations, que ce soit politique (plus de facilité de négoce, moins de pénalités en cas d'attaque, etc...), militaire (plus de défense, plus de drones, plus d'armes embarquées) ou utilitaire (plus de crédits, récupération de votre ancien vaisseau, etc...).

Vos choix vont vous permettre de simplifier votre exploration et de finir un peu moins misérablement que la fois précédente. Et c'est là que l'on voit bien l'aspect Rogue-Like du jeu... vous allez mourir un paquet de fois, refaire encore et encore les différentes zones et bien vous améliorer encore et encore. On trouve ici le deuxième défaut qui n'en est pas vraiment un... la difficulté est parfois juste loufoque... autant sur certaines zones, on retrouve un ou deux pécors qui vont pas trop vous poser de soucis... autant parfois on se retrouve avec cinq ou six vaisseaux, des drones et un boss aux fesses. C'est pas vraiment équilibré, et cela fait très mal lorsque l'on vient de récupérer des armes sympatoches. Ha oui... lorsque vous mourrez, vous perdez toutes les choses que vous avez trouvées (hors plan et crédits) sur le run.

En résumé

Si je devais décrire Everspace, je dirais que c'est un peu le genre de jeu qui fonctionne par petites doses sous peine de piquer une crise de nerf... Il est loin d'être mauvais, mais malheureusement un poil vide. Etant un fan de space-opéra, je suis un tantinet déçu de ce côté-là, mais je reste ébahi devant la superbe des décors qui sont proposés. L'histoire, quant à elle, est tellement anecdotique qu'elle peut être oubliée !


Jeux du moment

>> Liste complète <<