Publicité

Just Cause 4 – La fête du grappin et des explosions

Mercredi dernier, j'ai eu l'occasion d'avoir un aperçu de deux heures du dernier Blockbuster de Square Enix et Avalanche, Juste Cause 4. Après avoir fait le 3 il y a seulement quelques mois,  j'ai à nouveau pu reprendre en main Rico et son grappin, essayer de sauver le monde et accessoirement tout exploser. Mais auparavant, il m'a fallu me rendre dans un lieu très sympathique.

Le lieu du crime

L'hotel Kube dans le 18ème à Paris, une véritable ode au post apo, un très bel espace qui correspond bien à la thématique de jungle tropicale (une des 4 zones principales du jeu). Franchement j'ai adoré et je recommande pour les fans du genre qui voudraient visiter Paris (si vous avez le budget bien sûr car cela reste un 4*). Quelques photos pour vous mettre dans l'ambiance :

 

Le Pitch

Just Cause 4 est un nouveau chapitre bourré d'adrénaline de l'histoire de l'agent Rico Rodriguez. Alors que Rico débarque à Solis pour découvrir la vérité sur la mort de son père, il devra faire face dans des conditions extrêmes à la milice de la main noire et à son impitoyable leader Gabriela. Ce sera le défi ultime de Rico. La tempête approche. Etes -vous prêts à déchaîner les éléments ?

Avec un nombre incroyable d'explosions, d'armes, de véhicules, et des millions de possibilités pour le grappin, Just Cause 4 cherche à élever le niveau des jeux bac à sable. De la physique du jeu aux mécaniques de gameplay en passant par la conception de l'histoire, les développeurs sont passés au niveau supérieur, offrant ainsi des possibilités de création infinies pour les cascades et l'action.

 

Le grappin c'est la vie (ou la mort en wingsuit)

Lors de ces 2 heures j'ai pu redécouvrir avec plaisir Rico et ses capacités de résistance hors du commun, mais aussi ses aptitudes et surtout son nouveau grappin. Au bout de quelques minutes de jeu, on débloque ainsi un grappin que l'on pourra customiser avec différentes options, ballon, propulseur et treuil. Ces 3 utilisations que j'ai pu tester peuvent être mixées avant d'autres choix techniques (vitesse, force, puissance...) permettant des millions de possibilités. On peut ainsi en fixant des ballons et des propulseurs sur un tank, le faire voler à la puissance voulue, surfer dessus, et détruire de cette manière une base ennemie. C'est complètement taré, mais c'est aussi et surtout ça le cœur de la série "Just Cause".

 

Par la suite, comme d'habitude j'ai un peu abusé des capacités du grappin, du parachute et de la Wingsuit et j'ai fini par m'écraser au sol, mais bon un peu de reprise en main devrait m'éviter ce genre d'accident par la suite.

Concernant les autres nouveautés que j'ai pu voir, déjà la carte est immense, quasi totalement terrestre, avec 4 zones complètement différentes où Rico en plus des hordes d'ennemis devra affronter des conditions climatiques extrêmes (blizzard, tornade, orage tropical...). Ces catastrophes climatiques changent complètement les conditions de jeu et il va falloir s'adapter à chacune d'elle car, quand elles arrivent, elles ne viennent pas pour rien. J'ai pu tester la tornade et le grappin, cette fois, m'a sauvé la vie en empêchant mon tank de se retourner, comme quoi... .

 

Mon avis sur ces deux heures

Just Cause 4 s'annonce comme une très belle suite du 3 qui a déjà été un gros succès : un plus grand terrain de jeu, un nouveau moteur 3D, plus d'explosions, plus de grappins, un scénario un peu plus recherché (pas trop mais ce n'est pas ce que l'on attend dans cette licence), du fun, du fun, du fun et encore un peu d'explosions et j'ai adoré. Un cocktail explosif qui va sortir le 4 décembre prochain. En attendant, j'ai réinstallé le 3 pour patienter un peu.


Jeux du moment

>> Liste complète <<